21
mars
2019

iStock_000017996531XSmall

Vous avez besoin de main-d’œuvre sur votre ferme, car vous venez de perdre un employé ou vous êtes tout simplement débordé? Vous en avez assez de chercher à droite et à gauche, de perdre votre temps à essayer des employés qui ne conviennent pas à vos besoins ou qui ne restent pas?  Le bouche-à-oreille ne fonctionne plus et vous n’avez pas de temps pour afficher votre poste?

Plusieurs seront pris d’un moment de panique « Comment je vais arriver à faire fonctionner ma ferme seul ? » C’est à cet instant que les Centres d’emploi agricole entrent en scène pour vous conseiller dans votre recherche d’employés.

Tout d’abord, aviez-vous pensé utiliser nos services de recrutement pour de la main-d’œuvre locale? On se charge de rédiger un affichage de poste attrayant, de publier ce dernier sur des plates-formes stratégiques et on se charge d’effectuer un premier contact avec les candidats. Par la suite, les candidatures potentielles passeront une entrevue avec la conseillère en recrutement. Notre ressource sera en mesure de préparer la personne à l’emploi agricole et aussitôt de vous présenter la candidature potentielle.

Vous avez déjà tenté diverses avenues locales, mais sans succès, et les travailleurs étrangers temporaires vous intéressent particulièrement? Nous pourrons vous conseiller en ce sens et préparer une demande selon vos réels besoins.

De plus, nous nous assurerons de vous garder à l’affût des stratégies de formations de main-d’œuvre et d’intégrations dans les milieux de travail offerts en Mauricie. Il y a, en effet, différents programmes qui vous permettent de former vos employés tout en retirant des avantages fiscaux.

Avant de mettre la clé dans la porte, il y a des solutions à considérer. Contactez-nous!


11
mars
2019

Notre métier commande un grand sens de l’adaptation et un immense don de soi. Un récent sondage mené auprès d’agriculteurs identifiait le stress comme principale source de nuisance. Pourtant, la santé psychologique est un sujet délicat à aborder. Quand on est fier, indépendant et débrouillard, ce n’est pas toujours évident de prendre du temps pour soi…

À ce titre, l’UPA Mauricie organise, le mercredi 3 avril, la journée Bien-être et équilibre à l’Auberge du Lac Saint-Pierre, de 9 h 30 à 15 h. Plusieurs conférenciers de succéderont pour traiter notamment l’organisation du travail en entreprise, la gestion des ressources humaines, les troubles musculosquelettiques et la gestion du stress. Vous en sortirez assurément moins stressé et mieux outillé pour faire face aux nombreux défis de notre métier!

Le coût est de seulement 35 $ par participant, incluant le dîner gastronomique. À ne pas manquer!

Attention, les places sont très limitées. Vous devez obligatoirement vous inscrire en ligne ou par téléphone (819 378-4033 poste 244) avant le 31 mars pour participer.


8
mars
2019

CoqBlogueDepuis maintenant 6 ans, le Gala Gens de Terre & Saveurs s’enorgueillit de souligner les plus belles réalisations dans le monde agricole de notre splendide région. Qui plus est, c’est tout le milieu agroalimentaire qui prospère davantage grâce à cette reconnaissance unique. Dans la foulée des nouvelles préoccupations et pratiques de notre société, il était tout naturel pour Le Gala de se renouveler et d’élargir son champ d’action en ajoutant une nouvelle catégorie.

L’événement annuel qui souligne l’excellence de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie, présente Le Coq, vitrine spécialement conçue pour les initiatives de la région innovant en agriculture, prônant les bonnes pratiques environnementales ou les saines habitudes alimentaires.Tous les instigateurs de projets provenant d’établissements scolaires, d’entreprises peu importe les secteurs, d’associations communautaires ou de groupes à caractère social, sont invités à soumettre leur candidature. Lire la suite


19
février
2019

AGA-Invitation-EXT Le 17 mars prochain se tiendra l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’UPA de la Mauricie au Club de golf Métabéroutin (Île Saint-Christophe, Trois-Rivières) sous le thème « Cette année, on se met au vert! ». Cette année, la culture irlandaise sera à l’honneur, puisque l’AGA partagera la même date que les célébrations de la Saint Patrick. Vous êtes attendus pour 9 h 30, où sera sera servi le traditionnel brunch. Les affaires délibérantes et les différentes activités suivront le repas. Lire la suite


15
février
2019

bovin

Les Producteurs de bovins de la Mauricie sont heureux de vous inviter à une visite de l’encan de Saint-Hyacinthe le mercredi 27 février prochain. Le départ aura lieu à 9 h à partir de l’UPA Mauricie (230, rue Vachon, Trois-Rivières) en autobus ou par covoiturage, selon les inscriptions. L’événement est gratuit, mais prévoyez amener de l’argent comptant pour le dîner sur place.

Venez vous renseigner et discuter avec les producteurs de votre secteur.

Profitez de cette journée pour voir comment se déroule un encan et en apprendre davantage sur les prix et marchés des petits veaux laitiers! Il s’agit également d’une belle occasion pour passer vos messages et discuter avec vos représentants.
Envoyez des animaux à l’encan cette journée-là et suivez-les sur place – gardez en note vos numéros ATQ!

Confirmez votre présence avant le 25 février auprès de Mme Marilyn Grimard par courriel ou par téléphone au 819 378-4033, poste 245.


3
février
2019

Au Québec, les résidences et bâtiments sont construits de sorte à supporter le poids des précipitations de neige habituelles. Mais il arrive, comme c’est le cas cette année, que les précipitations soient beaucoup plus abondantes que la normale.

Afin d’éviter tout accident, qui peuvent être désastreux, il est recommandé de déneiger la toiture de votre résidence et bâtiments. Date de construction, type d’infrastructure et de précipitations reçues, voilà autant de facteurs à prendre à considération lorsqu’on se demande si la toiture a besoin d’être déneigée ou non. Les différents types de toits n’ont pas la même résistance, mais en général ils sont conçus pour supporter 70 cm de neige fraîche et environ 15 cm de glace. Mais encore  faut-il être certain des normes de charges respectées lors de la construction du bâtiment. Et gardez à l’esprit que ce n’est pas l’épaisseur de la neige qui compte, mais plutôt son poids. Les exigences du code du bâtiment sont fondées sur la surcharge de neige et l’emplacement géographique du bâtiment. Vous pouvez visiter ce site si vous voulez connaitre la charge de la neige sur votre toit.

Évidemment, certains signes ne trompent pas. Si vous entendez des bruits inhabituels provenant du toit ou des murs porteurs, que vous constatez des fissures sur des murs de plâtre, des bosses soudaines au plafond ou des portes qui coincent, une surcharge sur le toit est plus qu’évidente. Idéalement, on recommande de déneiger son toit bien avant que ces indices apparaissent. Surveillez particulièrement près des lucarnes et des noues.

Les toits à faible pente ou les toits couverts d’un matériau de couverture rugueux ont tendance à accumuler une plus grande quantité de neige que les toits à pente plus raide ou au fini glissant. Parce que les risques de chutes ou de blessures sont grands, vous ne devriez jamais déneiger votre toiture vous-même. Plusieurs entreprises qualifiées et assurées existent.

Si vous décidez tout de même de le faire, respectez ces quelques consignes de sécurité.

  • Souvenez-vous que les risques de chute sont bien réels. Ça n’arrive pas qu’aux autres! Mais il y a aussi les risques de malaises cardiaques. Déneiger est une activité intense. Ne jouez pas au héros!
  • Repérez dès le départ les fils électriques pour éviter tout risque d’électrocution.
  • Ne faites pas le travail seul. S’il vous arrivait un accident, quelqu’un doit être disponible pour vous aider.
  • Même si vous êtes en forme physiquement, prenez quelques minutes pour vous étirez avant et après. Vous aurez moins de courbatures le lendemain.
  • Habillez-vous en conséquences pour éviter les engelures et portez des crampons.
  • Si possible, faites le déneigement avec un râteau de toit, à partir du sol. Souvent, il suffit d’enlever les amoncellements sur le bord de la toiture pour régler la situation.
  • Si vous devez monter sur le toit, plantez votre échelle dans un banc de neige. Assurez-vous qu’elle soit stable et sans glace.
  • Utilisez un harnais de sécurité, fixé à un point d’ancrage résistant, comme la cheminée.
  • N’utilisez que des pelles en plastique, pour éviter des dommages importants à votre toiture.
  • Laissez toujours une couche de 10 à 15 cm pour protéger la membrane d’étanchéité du toit.
  • Assurez-vous en tout temps que personne ne se trouve en bas, là où vous jetez la neige.
  • Même si ça peut vous paraitre amusant, sautez du haut du toit dans un banc de neige peut vous causer des blessures. Descendez par l’échelle.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter ces sites :

CNESST

http://publications.gc.ca/collections/Collection/NH18-24-15F.pdf








L'up@ricie Web