25
mai
2018

couvreentrerang

« Couvre ton entre-rang! » est un concours gratuit offert aux producteurs agricoles de la Mauricie qui a pour objet de promouvoir l’adoption des cultures de couverture qui permettent d’améliorer tant la rentabilité des entreprises agricoles de grandes cultures que la qualité de l’eau des bassins versants. Des prix totalisant 1 000 $ seront remis aux gagnants!

» Inscription et règlement du concours

Pourquoi une culture de couverture?

Les cultures de couverture, implantées entre les rangs des cultures à grands interlignes, telles que le maïs et le soya, améliorent les propriétés du sol, favorisent le stockage des éléments nutritifs et réduisent les pertes de sol. Bon nombre d’espèces végétales peuvent être utilisées, seules ou dans un mélange, par exemple le ray-grass, le trèfle incarnat, les céréales d’automne, etc.

Il s’agit d’une excellente pratique agroenvironnementale qui présente plusieurs avantages pour les producteurs agricoles :

  • Réduction de l’érosion.
    La terre, si précieuse pour la production végétale, reste au champ plutôt que de se retrouver dans les cours d’eau.
  • Fixation de l’azote par les légumineuses.
    Lorsque la légumineuse meurt, l’azote est libéré plus ou moins rapidement et sera disponible pour les cultures suivantes.
  • Recyclage des nutriments qui se trouvent dans le sol.
    Certaines plantes de couverture ont la capacité de s’enraciner profondément et d’aller chercher des nutriments que les grandes cultures commerciales ont de la difficulté à aller chercher. D’autres cultures permettent de capter les éléments fertilisants des fumiers et lisiers appliqués à l’automne et ainsi éviter leur perte dans l’environnement.
  • Lutte contre les mauvaises herbes.
    Une couverture constante du sol laisse moins de chance aux mauvaises herbes de s’établir. Certaines plantes de couverture ont également des effets allélopathiques.
  • Augmentation des rendements
    Vous contribuez améliorer le rendement des cultures suivantes.

(Source : MAPAQ)

Comment participer?

Pour participer, vous devez exploiter une entreprise agricole de la Mauricie. Vous pouvez vous inscrire dans l’une des trois catégories : « maïs » (grain ou ensilage), « soya » ou « maïs et soya ». La culture de couverture doit s’étendre sur au moins un hectare. Pour la catégorie « Maïs et soya », la culture de couverture doit couvrir au moins un hectare dans le champ de maïs et au moins un hectare dans le champ de soya.

Un jury composé d’agronomes visitera votre champ entre le 12 et le 23 novembre 2018 pour en faire l’évaluation. Des points seront alloués selon le pourcentage de couverture du sol par la culture de couverture.

Et les prix?

Les gagnants obtiendront l’un des trois chèques-cadeaux suivants :
« Maïs » : Chèque-cadeau de 300 $ (Auberge Le Baluchon)
« Soya » : Chèque-cadeau de 300 $ (Auberge du Lac-à-l’Eau-Claire)
« Maïs et Soya » : Chèque-cadeau de 400 $ (Hôtel Sacacomie)

Les prix seront remis à l’occasion de la Journée Grandes Cultures de la Mauricie, qui aura lieu en décembre prochain.

Inscription et règlement du concours

Vous avez jusqu’au 1er novembre prochain pour vous inscrire. Nous vous invitons à consulter le règlement du concours et à remplir le bulletin de participation. Bonne chance à tous!


24
mai
2018

Vous vous reconnaissez dans l’une des situations suivantes : Agricultrices-vertical-gauche

  • Vous êtes partenaire et/ou chef d’une entreprise agricole, avec toutes les responsabilités que ça implique, et vous planifiez votre journée de façon à ce que chaque minute soit utilisée sans perte de temps.
  • Vous êtes passionnées, vous réalisez et surmontez les différents défis que la vie vous apporte au quotidien.
  • À la maison comme à l’extérieur, vous conciliez le travail et la famille.
  • Vos temps libres sont rares. Heureusement, vous vous obligez à prendre quelques jours de vacances grandement mérités et surtout tellement bénéfiques.
  • Vous contribuez, à nourrir le Québec.

Heureusement, vous n’êtes plus seule! Les Agricultrices de la Mauricie sont là pour vous. Notre organisation est affiliée aux Agricultrices du Québec, la seule association de défense des intérêts des femmes en agriculture. Elle siège au conseil général de l’Union des producteurs agricoles, au même titre que d’autres groupes spécialisés. Son conseil d’administration est formé de la présidente provinciale, ainsi que des présidentes des syndicats régionaux.

Les Agricultrices du Québec se définissent comme une organisation moderne et ouverte sur le partenariat et le réseautage. Sa mission vise à valoriser toutes les femmes (propriétaires ou non) œuvrant en milieu agricole et forestier tout en soutenant le développement de leurs capacités entrepreneuriales individuelles et collectives en reconnaissant leur contribution économique. Ses valeurs : la fierté, la solidarité, le leadership et la reconnaissance.

Vous désirez devenir membre des Agricultrices de la Mauricie? Il vous suffit de remplir le formulaire d’adhésion et d’acquitter votre cotisation annuelle.  Venez échanger : plus il y a d’idées, plus la vie des agriculteurs et agricultrices s’en trouvera améliorée!

» Vous pouvez suivre les Agricultrices du Québec sur Facebook.


9
mai
2018

Saviez-vous que chaque année le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs procède à l’émission de permis spéciaux permettant la récolte de cerfs dans certaines zones de chasse ciblées? Mieux encore, un nombre de permis est réservé spécifiquement aux propriétaires fonciers.

En effet, l’abondance des populations de cerfs est bien réelle dans plusieurs régions agricoles et peut, dans certains cas, amener différentes problématiques. Aussi, chaque année, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) procède à l’émission de permis spéciaux permettant la récolte de cerfs sans bois (biches et faons) dans certaines zones de chasse ciblées. Pour la Mauricie, seuls les producteurs possédant plus de 4 ha en zone de chasse 7 nord sont admissibles aux permis spéciaux de cerf sans bois. Consultez la carte de la zone de chasse 7 nord.

Lire la suite


7
mai
2018

Bonjour, je m’appelle Émilie et je suis la nouvelle répondante en formation agricole de la Mauricie.

Dès mon arrivée, j’ai vite compris à quel point la formation est nécessaire et bénéfique pour les producteurs, et ce pour tous les secteurs confondus. À mon arrivée, Réjean Gervais, directeur du Service de la vie démocratique – que vous connaissez certainement! – m’a relaté que le premier cours à domicile officiel, avec inscription, examen et diplôme, fut publié en 1929 dans le bulletin La Terre de chez nous! Déjà, les producteurs et productrices ressentaient le besoin d’apprendre sur les nouvelles pratiques et meilleures méthodes les concernant.

En 2018, je suis persuadée que les temps n’ont pas changé!

066-5490_001

Je suis convaincue que vous avez toujours la nécessité, mais surtout le désir d’en connaitre davantage sur ce monde passionnant pour lequel vous consacrez votre vie. Voilà pourquoi j’ai rédigé un sondage afin de m’informer sur les notions et compétences que vous souhaitez découvrir et comprendre. Je sais qu’en cette période occupée, votre horaire est certainement surchargé. Pour vous récompenser de votre temps, nous ferons tirer un barbecue d’une valeur de 500 $ avec la collaboration de la quincaillerie BMR de Saint-Tite.

» Suivez le lien pour participer!

Le tirage se fera le 21 juin prochain, à 10 h 07, heure officielle de l’arrivée de l’été 2018!

N’hésitez pas à mon contacter pour toutes questions ou suggestions!

BMR_Mauricie


25
avril
2018

BS2018_ram

La Relève agricole de la Mauricie (RAM) a connu tout un succès lors de son activité annuelle de financement le vendredi 6 avril dernier au Broadway Pub de Shawinigan. Une centaine de personnes ont pris part à la 4e édition du Bière & Saucisses, qui s’inscrivait dans le cadre de la Journée Relève où des événements avaient lieu simultanément partout au Québec.

Les administrateurs de la RAM vous disent : à l’an prochain!


23
avril
2018

400px-BrantaLeucopsisMigration

Le programme d’effarouchement de l’UPA Mauricie a été reconduit pour le printemps 2018! Ce service, disponible auprès des agriculteurs de la Mauricie, permet de contrôler les dommages occasionnés par la présence des oiseaux migrateurs (oies, bernaches, etc.) sur les terres agricoles. Chaque année, de la fin avril à la fin mai, une douzaine d’effaroucheurs sont disponibles pour contrôler les oiseaux migrateurs.

Pour signaler une zone qui nécessite les services d’un effaroucheur, vous pouvez contacter vos répondants :

  • Jacques Paquin, dans le secteur ouest : 819 227-2037
  • Claude Chartier, dans le secteur est : 819 996-5751

Il vous est également possible d’effectuer par vous-même les activités d’effarouchement sur vos terres agricoles. Quelques pistolets de départ sont disponibles auprès de vos répondants. Lorsqu’une arme à feu est utilisée, vous devez détenir un permis d’effarouchement du Service canadien de la faune et un permis de port d’arme ou seulement un permis de chasse. Un remboursement de votre temps de travail relativement aux activités d’effarouchement est possible en remplissant un formulaire de registre de données, aussi disponible auprès de vos répondants.

Pour plus de détails sur le programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs, vous pouvez contacter Mme Josée Tardif  par courriel ou par téléphone au 819 378-4033, poste 249.

Malgré le travail des effaroucheurs, il est possible que des champs subissent des dommages, les producteurs pourraient être admissibles à une indemnité pour les dommages causés par la sauvagine auprès de La Financière agricole du Québec. Vous devez toutefois entreprendre vous-même les démarches afin de pouvoir bénéficier de l’indemnité. Vous pouvez trouver toute l’information pertinente sur le site web de la FADQ.

Ce projet est possible grâce au financement de la Mesure spéciale d’effarouchement des oies en milieu agricole dans le cadre de Cultivons l’avenir, une initiative fédérale-provinciale-territoriale. Le financement provient d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.








L'up@ricie Web