19
juillet
2017

181388_353451334710706_1599408910_n

Les marchés publics de la Mauricie proposent des produits d’ici de qualité exceptionnelle. Pendant la saison estivale, les producteurs et commerçants vous attendent et seront ravis de répondre à vos questions et même d’offrir des conseils et des recettes.

En visitant l’un des cinq marchés de la région, vous jouez non seulement un rôle positif dans l’économie locale, mais vous aurez la fierté de goûter au savoir-faire singulier de nos artisans.

Avant de prendre la route, voici ce que vous devez savoir!

marchemekinac.00

Marché Mékinac
Le Marché Mékinac est ouvert à des dates, heures et emplacements différents au cours de l’année, parfois le vendredi, le samedi ou le dimanche. Consultez le site web pour connaître en connaître les détails.

Marché public de Saint-Élie-de-Caxton
Ouvert les dimanches de 10 h à 15 h jusqu’au 10 septembre au Garage de la Culture.

Marché champêtre de Saint-Narcisse
Ouvert les 2, 6 et 30 juillet; les 13 et 27 août; ainsi que les 10 et 24 septembre, de 10 h à 15 h, derrière l’église.

Marché public de Shawinigan
Ouvert à l’année, du mercredi au vendredi de 8 h à 18 h, ainsi que les samedis et dimanches de 9 h à 17 h, sur l’avenue Champlain.

Marché public Yamachiche
Ouvert les samedis de 10 h à 15 h jusqu’au 26 août, dans la cour de l’église.

Kiosques à la ferme
De nombreux producteurs de la Mauricie vous offrent la possibilité d’aller acheter directement à la ferme. Nous vous encourageons à visiter ces entrepreneurs qui se feront un plaisir de vous servir. Profitez de ce moment seul ou en famille pour faire une balade en voiture, moto ou vélo et voir nos beaux paysages mauriciens. Afin de vous donner une idée de ces producteurs, vous pouvez consulter le site internet du Meilleur de la Mauricie (Miam).

Pensez local… Bon été!


8
juin
2017

Une récente étude a permis de déceler que 65 % des femmes en agriculture ne se sentent pas bien outillées pour accepter des postes d’élues au sein de l’Union. À ce titre, la Fédération des agricultrices du Québec a mis sur pied un programme de mentorat bien adapté à la réalité agricole pour appuyer les agricultrices qui souhaitent développer ou bonifier leurs compétences d’administratrices.

L’objectif du mentorat est de permettre à une future administratrice ou une élue actuellement en poste, de recevoir le soutien d’une personne expérimentée. Une administratrice ou un administrateur, ayant une certaine ancienneté, s’engage auprès de la mentorée, en partageant son expérience et ses connaissances. Les deux personnes sont jumelées de façon libre et volontaire. Le rôle des mentors-es n’est pas de fournir des conseils sur des dossiers spécifiques, mais d’enrichir le coffre à outils de la mentorée de ses connaissances, de son expérience et l’aider à agir plus assurée dans ses fonctions. Le rôle des mentors-es varie selon les besoins spécifiques des mentorées. C’est pourquoi les duos sont formés par le comité du projet et non par les administrateurs.

Profil recherché – Mentor-e

  • Avoir siégé dans la structure syndicale de l’Union au moins cinq ans
  • Avoir un bon degré de connaissance générale du fonctionnement de l’Union
  • Croire sincèrement aux bienfaits de l’implication syndicale
  • Souhaiter accompagner une autre personne à développer ses habiletés

Profil recherché – Mentorée

  • Avoir de l’intérêt à siéger comme future administratrice au sein de l’Union
  • Être actuellement en poste à l’Union et souhaiter cheminer dans la structure syndicale
  • Souhaiter développer ses habiletés et se conforter dans ses capacités
  • Croire que le mentorat est une façon efficace de développer de nouveaux acquis

Processus de jumelage et investissement

Les personnes intéressées devront remplir un formulaire d’inscription (mentor-e ou mentorée) pour faire part de leur intérêt à être mentor ou mentorée. Une fois les informations reçues, le comité formera les dyades en lien avec les besoins formulés par les mentorées et les compétences des mentors. Idéalement les tandems se trouveront dans une même région administrative, mais dans différentes productions.

Le temps investi de part et d’autre peut varier selon les besoins des mentorées, variant de quelques heures seulement pour des besoins spécifiques à plusieurs journées d’accompagnement lors de demande plus générale.

Les mentors-es devront s’engager à suivre une formation concernant leurs rôles à jouer, alors que les mentorées s’engageront à suivre les 4 sessions de formation en webinaire dans le cadre du programme. Finalement, les mentors-es et mentorées devront compléter différents questionnaires en amont et en aval du projet aux fins d’évaluation.

Pour plus d’information, communiquez avec France De Montigny, coordonnatrice à la Fédération des agricultrices du Québec par courriel ou au 450 679-0540, p.8778.


23
mai
2017

Le 10 mai dernier, L’Union des producteurs agricoles présentait, à l’occasion d’une rencontre des responsables régionaux en santé psychologique, un nouvel outil à l’intention des producteurs. Le PAPA (Programme d’aide pour agriculteurs), offert par l’entreprise ProSanté, comprend notamment un accès sans frais à des répondants en tout temps (jour, nuits et fins de semaine), capables d’orienter les personnes vivant des situations difficiles (stress, anxiété, décès d’un proche, épuisement, conflit interpersonnel, séparation, divorce, alcoolisme, toxicomanie, difficultés conjugales …). Ce service est confidentiel, professionnel, humain et facile d’accès. Il est offert aux agriculteurs et aux membres de leur famille immédiate.

Des tarifs de groupe ont  été négociés pour les consultations privées en psychologie à un taux de base de 85 $ l’heure. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez contactez en tout temps le : 1 888 687-9197 ou consulter le site: votreconseillervirtuel.ca (Identifiant: PAPA et mot de passe: PAPA899%). Que vous choisissiez le PAPA ou tout autre outil, l’important c’est de téléphoner!


5
avril
2017

Le 1er avril dernier se tenait la Soirée des Sommets Desjardins, récompensant les entreprises et personnalités de Maskinongé. Ce sont 17 distinctions qui ont été remises devant quelque 300 convives. Toujours bien représenté, le secteur agricole s’est démarqué dans différentes catégories. Félicitations aux lauréats!

 


23
janvier
2017

Le début de l’année marque généralement la tenue de plusieurs assemblées générales, tant dans les différents groupes spécialisés que dans les syndicats locaux. Ces assemblées sont des rendez-vous incontournables, puisque plusieurs décisions importantes s’y prennent.

Pour les syndicats locaux, ces AGA marqueront le 5e anniversaire de passage à l’UPA du futur en Mauricie.

Toutes ces assemblées culmineront au 26 mars prochain, où la fédération régionale tiendra à son tour son événement annuel. Les détails seront dévoilés plus tard en février.


Dans les syndicats locaux

  • Haute-Mauricie

    Vendredi 17 février, 15 h
    Motel des 9 (La Tuque)
    Projet Sentinelle, projet agente de maillage, conférence sur la fiscalité

  • Des Chenaux

    Mardi 14 mars, 10 h
    Érablière Denis Bédard (Saint-Stanislas)
    Passage d’une entreprise en régie biologique

  • Maskinongé

    Mercredi 22 février, 10 h
    Restaurant La Porte de la Mauricie (Yamachiche)
    Projet agente de maillage, PDZA, projet radio de la MRC, L’U+

  • Mékinac

    À déterminer Lire la suite


31
octobre
2016

Il n’y a pas que l’isolement et la rudesse du métier qui affectent l’équilibre psychologique chez nos producteurs. Contraintes législatives, fluctuation du cours des marchés, blessures ou incapacités sont des facteurs qui peuvent influencer la santé de nos agriculteurs.

Certains facteurs peuvent être atténués si le producteur adapte sa gestion en fonction des risques potentiels du métier. Se doter d’un bon plan d’assurances personnelles, effectuer une planification stratégique considérant les possibles fluctuations des marchés ou encore les législations à venir, faire et suivre ses budgets prévisionnels ou enfin, se créer un fonds de réserve quand les temps sont meilleurs…. Une panoplie de petits gestes qui vous assurera une certaine paix d’esprit en temps de crise. En agriculture, pour notre santé psychologique, il faut savoir être prévoyant et s’entourer de bonnes ressources! Un conseiller en gestion pourra vous aider à anticiper les changements pouvant affecter votre entreprise et à vous préparer adéquatement.

Enfin, si les temps s’avéraient trop durs pour vous ou l’un de vos proches, sachez que vous pouvez dorénavant compter, en Mauricie, sur des Sentinelles formées spécifiquement pour le monde agricole. Informez-vous à votre Fédération 819-378-4033.








L'up@ricie Web