1
avril
2020

Parce que les nouvelles changent rapidement, parce que vous avez certainement plusieurs questions concernant votre situation, ce soir, mercredi 1er avril, la Fédération de l’UPA de la Mauricie ajoute une nouvelle façon de vous informer : Dans le champ, autrement! Dès 19h30, sur notre page Facebook, des experts seront en direct pour répondre à vos questions et vous informer sur les plus récents développements en matière de main d’œuvre et de mesures fiscales.

Au programme mercredi 1er avril – 19h30

Simon Pageau, agronome et conseiller au SCF Mauricie vous informera sur les mesures annoncées par les gouvernements.

  • Quel est le montant supplémentaire que vous pourriez recevoir de l’allocation canadienne pour enfant?
  • Quel est le montant maximal du crédit pour la TPS doublé pour 2019-2020?
  • Si vous êtes travailleurs autonomes ou salariés, quels sont les détails concernant la Prestation Canadienne d’Urgence?
  • Et pour les entreprises, quelles sont les règles à suivre pour obtenir la subvention salariale temporaire?

Des conseils, des réponses à vos questions et tous les outils nécessaires présentés ce soir par Simon Pageau, agronome et conseiller du SCF Mauricie.

Stéphanie Vaugeois, coordonnatrice du Centre d’emploi agricole de la Mauricie vous recommendra les mesures gouvernementales en matière de prévention pour les travailleurs en lien avec la COVID-19.

  • Elle vous expliquera les dernières recommandations intérimaires à l’intention des travailleurs agricoles en productions maraîchères et animales.
  • Vous devez organiser un transport pour vos employés? Saviez-vous qu’il existe un programme de transport du MAPAQ?
  • Que devez-vous faire si vous attendez la venue de travailleurs étrangers temporaires?
  • Vous avez besoin de main-d’œuvre? Vous serez heureux d’en savoir davantage sur la nouvelle campagne de recrutement locale avec le MAPAQ et Agricarrières.

Toutes les informations nécessaires en matière de recrutement de main-d’œuvre et de recrutement, des informations sur les nouvelles dispositions concernant les travailleurs étrangers temporaires et plus, ce soir 19 h 30, en direct sur la page Facebook de l’UPA Mauricie.

Vous pouvez déjà envoyer vos questions à ebolduc@upa.qc.ca. Nos experts y répondront en direct dès 19h30, ce mercredi 1er avril!


23
mars
2020

chemindefer

L’Union des producteurs agricoles travaille actuellement sur les impacts des chemins de fer situés en milieux agricoles et forestiers. Des travaux sont exécutés pour documenter la règlementation en vigueur via la Table de travail sur les dossiers énergétiques et les infrastructures en milieu rural.

L’Union souhaite des assouplissements pour que les producteurs agricole et forestier n’aient pas à assumer les coûts de construction, de modification et d’entretien des passages à niveaux qui traversent leur terrain. D’ici le 15 mai, si vous vivez cette situation, vous pouvez transmettre vos commentaires sur les problématiques vécues. Vos remarques pourraient être utilisées lors des discussions avec différents ministères et organismes gouvernementaux.

Vous pouvez communiquer vos observations en remplissant ce formulaire. Si possible, résumez vos problématiques en indiquant : la période visée (dates de début et de fin), les parties prenantes, le lieu, un résumé de la situation avec toutes les informations que vous jugez pertinentes. Transmettez le formulaire prévu à cet effet à Sylvain Samuel au ssamuel@mauricie.qc.ca.


11
février
2020

Pour une seconde année, le Gala Gens de Terre & Saveurs, qui souligne l’excellence des artisans et des entreprises agricoles et agroalimentaires en Mauricie, part à la recherche des meilleurs projets innovants en matière de protection de l’environnement, en agriculture ou en saines habitudes alimentaires. Ces initiatives pourront être présentées dans la catégorie Le Coq, à l’occasion du Gala qui sera présenté le 16 avril prochain. Cette catégorie, ouverte à tous, s’ajoute à la dizaine de prix qui seront remis lors de cette soirée.

Tous les instigateurs de projets provenant d’établissements scolaires, d’entreprises peu importe les secteurs, d’associations communautaires ou de groupes à caractère social, sont invités à soumettre leur candidature.

L’an dernier, c’est l’École Louis-de-France et son projet L’Agroalimentaire s’invite à l’école qui s’était démarqué parmi la dizaine de candidatures. Lire la suite


10
février
2020

Gala3Pour une seconde année, le Gala Gens de Terre & Saveurs, qui souligne l’excellence des artisans et des entreprises agricoles et agroalimentaires en Mauricie, part à la recherche des meilleurs projets innovants en matière de protection de l’environnement, en agriculture ou en saines habitudes alimentaires. Ces initiatives pourront être présentées dans la catégorie Le Coq, à l’occasion du Gala qui sera présenté le 16 avril prochain. Cette catégorie, ouverte à tous, s’ajoute à la dizaine de prix qui seront remis lors de cette soirée.

Tous les instigateurs de projets provenant d’établissements scolaires, d’entreprises peu importe les secteurs, d’associations communautaires ou de groupes à caractère social, sont invités à soumettre leur candidature.

L’an dernier, c’est l’École Louis-de-France et son projet L’Agroalimentaire s’invite à l’école qui s’était démarqué parmi la dizaine de candidatures.

Votre projet vous rend fier comme un coq?

Les aspirants coqs peuvent soumettre leur projet jusqu’au 22 mars prochain sur le site web du Gala (gensterresaveurs.com) et un jury indépendant déterminera le récipiendaire du Coq 2020.

Le lauréat sera connu le 16 avril prochain, lors du Gala Gens de Terre & Saveurs, avec la présence de l’ambassadeur de l’événement, Pasquale Vari, chef cuisinier et juge à l’émission Les Chefs de Radio-Canada.


5
février
2020

upadi

Du 11 au 26 janvier dernier, 16 agricultrices québécoises sont parties à la rencontre de femmes et d’hommes sénégalais, travaillant sans relâche pour améliorer les conditions de l’agriculture dans leur pays. 4500 km à travers le Sénégal pour faire connaissance et entendre les expériences d’élues et élus, de porte-paroles d’organisations agricoles et des membres de plus de quinze regroupements spécialisés.

Cette mission de coopération canado-sénégalaise a été organisée grâce à la collaboration entre l’UPA Développement international (UPA DI) et les Agricultrices du Québec. Parmi les 16 agricultrices participantes, on retrouve Johanne Barrette, directrice générale de Pranasens.

Moins de deux semaines après son retour, Madame Barrette décrit son expérience comme un voyage à la fois extraordinaire, surprenant et émouvant. Le retour à la réalité a mis en lumière le contraste flagrant entre la vie d’ici et celle des Sénégalais. Pour Johanne, l’abondance, le matériel et tout ce que nous possédons et dont nous n’avons pas toujours conscience, est immense en comparaison avec ce que détiennent les gens qu’elle a rencontrés.

En deux semaines, elle a tissé des liens avec ces sœurs de terre qu’elle a côtoyée. D’ailleurs, elle aimerait retourner au Sénégal avec son conjoint, Stéphane Allaire.

Les différences sont marquées entre les défis quotidiens des femmes sénégalaises et les agricultrices d’ici.  L’importance des organisations collectives dans la défense de la ferme familiale, les enjeux liés à l’équité entre les femmes et les hommes, les difficultés de la relève, les questions de mise en marché des produits agricoles et alimentaires ont été au cœur des discussions et des activités de familiarisation. Le but de cette mission unique dans l’histoire d’UPA DI visait, notamment, à souligner le caractère primordial de l’engagement des femmes sur les plans de l’alimentation, de l’occupation des territoires et de la survie d’une agriculture nourricière à échelle humaine.

Pour en connaitre davantage sur l’UPA DI

Rapport annuel 2018-2019 UPA DI
Facebook


23
janvier
2020

Depuis 2018, Maski Récolte récupère les fonds de champs et de jardins privés de la MRC de Maskinongé afin de lutter contre le gaspillage alimentaire. L’idée est simple, mais efficace et géniale!

Les citoyens sont invités à venir ramasser les produits végétaux au sol ou sur pied et non ramassés par le producteur ou le citoyen. Les récoltes sont ensuite divisées de manière égale entre les participants, les producteurs et des organismes ou institutions du territoire. Tous repartent avec des aliments locaux et sains.

Dès la première année, 1396 kg de fruits et légumes ont été récupérés. L’an dernier, en 37 activités de cueillette, 8263 kg ont été sauvé du gaspillage! 284 bénévoles ont participé à ce mouvement collectif. Nul doute que 2020 sera encore une fois un succès.

Pour plus d’informations, organiser une collecte, participer à l’une d’entre elles ou devenir organisme ou institution bénéficiaire, visitez  le site de Maski Récolte.








L'up@ricie Web