23
juin
2020

travailleuretrangerDernièrement, AGRIcarrières, a mis sur pied le projet Soutien aux employeurs agricoles – J’y vais sur-le-champ!, pour lequel il a obtenu un financement de plus d’un million de dollars. Le financement accordé permettra de rembourser aux entreprises les coûts liés à la formation des nouveaux employés. Le soutien principal porte sur le salaire des travailleurs pendant la période de formation d’une durée de 21 heures de travail (qui correspondent approximativement à la période de formation à la ferme), pour un maximum de 8 nouveaux travailleurs locaux par entreprise, rémunérés à un taux horaire entre 13,10 $ et 15 $ / heure.

Ce projet a été approuvé et il est soutenu financièrement par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) dans le cadre du Programme d’actions concertées pour le maintien en emploi (PACME), à la hauteur de 1 056 226 $. Il est accessible à tous les employeurs des différentes productions agricoles, ayant embauché des employés à partir du 15 mars 2020, ou prévoyant le faire d’ici le 30 septembre prochain.

Pour plus d’informations sur la campagne J’y vais sur-le-champ!, visitez ce site internet.

 


23
juin
2020

066-5490_001Encore une fois cette année, le Collectif en formation agricole de la Mauricie fait appel à vous pour connaître vos besoins en formations agricoles.

En échange de votre participation, vous pourriez gagner un BBQ, d’une valeur de 500 $, gracieusement offert par la Novago Coopérative de St-Narcisse. Vous avez jusqu’au 17 juillet à 9h59 pour participer.

Depuis plus de 30 ans, le Collectif en formation agricole de la Mauricie s’évertue à répondre avec efficacité aux besoins de formation continue des producteurs et de la main d’œuvre, afin d’assurer la compétitivité de leur entreprise et la pérennité de celles-ci. Grâce à vos réponses, vos suggestions et commentaires, nous sommes en mesure de concevoir un calendrier de formations adapté.

Remplissez le sondage dès maintenant!


18
juin
2020

Visiblement, ça bouge dans le domaine mycologique en région! Depuis que l’on a découvert l’énorme potentiel des produits forestiers non ligneux (PFNL) de la région, tels que la culture de champignons, le Syndicat des producteurs forestiers de la Mauricie mettait sur pied la Filière mycologique de la Mauricie. Pratiquement à la même période, des visionnaires en agriculture fondaient Truffes Québec, avec comme mission d’assurer la promotion, la mise en marché et la transformation de ce champignon tant convoité.

Aujourd’hui, la Filière mycologique de la Mauricie et Truffes Québec annoncent leur partenariat, le premier du genre pour le développement de la Trufficulture au Québec. Déjà, les organisations ont développé les bases de cette collaboration, qui permettra d’informer, de conseiller et d’accompagner les propriétaires et producteurs dans l’implantation de champs truffiers.

Le club-conseil en agroenvironnement Lavi-Eau-Champ sera mis à contribution en dressant les facettes agronomiques des opérations d’implantation, qui seront réalisées en étroite collaboration avec Jérôme Quirion, expert en trufficulture, de l’entreprise Arborinnov.

« Nous accordons une attention constante pour que l’offre mycotouristique soit originale, inspirantes et de qualité. Imaginez maintenant partir à la chasse aux truffes sauvages en forêt et que les truffes nordiques du Québec deviennent une signature gastronomique de notre territoire! Nous sommes également enthousiasmés à l’effet que ce partenariat permettra d’autres propositions de cultures pour les projets de fermes agroforestières nordiques » indique Patrick Lupien, coordonnateur de la Filière mycologique de la Mauricie.

Les deux organisations ont également convenu de collaborer sur des projets de recherche, sur la réalisation d’activités événementielles et sur des projets pouvant bénéficier aux autres partenaires composant la Filière de la Mauricie, notamment dans le développement de produits pour la consommation. Une rencontre d’information par téléconférence le mardi 7 juillet à 19h, destinée aux producteurs forestiers et agricoles, sur l’implantation d’une truffière sera la première activité de ce nouveau partenariat. Les intéressées peuvent s’inscrire gratuitement à l’adresse suivante : www.mycomauricie.com

Les représentants des deux organisations sont emballés par cette opportunité de travailler ensemble, car chacune d’elle apporte à l’autre une combinaison d’éléments structurants profitables dans leur développement respectif à long terme.


1
avril
2020

Parce que les nouvelles changent rapidement, parce que vous avez certainement plusieurs questions concernant votre situation, ce soir, mercredi 1er avril, la Fédération de l’UPA de la Mauricie ajoute une nouvelle façon de vous informer : Dans le champ, autrement! Dès 19h30, sur notre page Facebook, des experts seront en direct pour répondre à vos questions et vous informer sur les plus récents développements en matière de main d’œuvre et de mesures fiscales.

Au programme mercredi 1er avril – 19h30

Simon Pageau, agronome et conseiller au SCF Mauricie vous informera sur les mesures annoncées par les gouvernements.

  • Quel est le montant supplémentaire que vous pourriez recevoir de l’allocation canadienne pour enfant?
  • Quel est le montant maximal du crédit pour la TPS doublé pour 2019-2020?
  • Si vous êtes travailleurs autonomes ou salariés, quels sont les détails concernant la Prestation Canadienne d’Urgence?
  • Et pour les entreprises, quelles sont les règles à suivre pour obtenir la subvention salariale temporaire?

Des conseils, des réponses à vos questions et tous les outils nécessaires présentés ce soir par Simon Pageau, agronome et conseiller du SCF Mauricie.

Stéphanie Vaugeois, coordonnatrice du Centre d’emploi agricole de la Mauricie vous recommendra les mesures gouvernementales en matière de prévention pour les travailleurs en lien avec la COVID-19.

  • Elle vous expliquera les dernières recommandations intérimaires à l’intention des travailleurs agricoles en productions maraîchères et animales.
  • Vous devez organiser un transport pour vos employés? Saviez-vous qu’il existe un programme de transport du MAPAQ?
  • Que devez-vous faire si vous attendez la venue de travailleurs étrangers temporaires?
  • Vous avez besoin de main-d’œuvre? Vous serez heureux d’en savoir davantage sur la nouvelle campagne de recrutement locale avec le MAPAQ et Agricarrières.

Toutes les informations nécessaires en matière de recrutement de main-d’œuvre et de recrutement, des informations sur les nouvelles dispositions concernant les travailleurs étrangers temporaires et plus, ce soir 19 h 30, en direct sur la page Facebook de l’UPA Mauricie.

Vous pouvez déjà envoyer vos questions à ebolduc@upa.qc.ca. Nos experts y répondront en direct dès 19h30, ce mercredi 1er avril!


23
mars
2020

chemindefer

L’Union des producteurs agricoles travaille actuellement sur les impacts des chemins de fer situés en milieux agricoles et forestiers. Des travaux sont exécutés pour documenter la règlementation en vigueur via la Table de travail sur les dossiers énergétiques et les infrastructures en milieu rural.

L’Union souhaite des assouplissements pour que les producteurs agricole et forestier n’aient pas à assumer les coûts de construction, de modification et d’entretien des passages à niveaux qui traversent leur terrain. D’ici le 15 mai, si vous vivez cette situation, vous pouvez transmettre vos commentaires sur les problématiques vécues. Vos remarques pourraient être utilisées lors des discussions avec différents ministères et organismes gouvernementaux.

Vous pouvez communiquer vos observations en remplissant ce formulaire. Si possible, résumez vos problématiques en indiquant : la période visée (dates de début et de fin), les parties prenantes, le lieu, un résumé de la situation avec toutes les informations que vous jugez pertinentes. Transmettez le formulaire prévu à cet effet à Sylvain Samuel au ssamuel@mauricie.qc.ca.


11
février
2020

Pour une seconde année, le Gala Gens de Terre & Saveurs, qui souligne l’excellence des artisans et des entreprises agricoles et agroalimentaires en Mauricie, part à la recherche des meilleurs projets innovants en matière de protection de l’environnement, en agriculture ou en saines habitudes alimentaires. Ces initiatives pourront être présentées dans la catégorie Le Coq, à l’occasion du Gala qui sera présenté le 16 avril prochain. Cette catégorie, ouverte à tous, s’ajoute à la dizaine de prix qui seront remis lors de cette soirée.

Tous les instigateurs de projets provenant d’établissements scolaires, d’entreprises peu importe les secteurs, d’associations communautaires ou de groupes à caractère social, sont invités à soumettre leur candidature.

L’an dernier, c’est l’École Louis-de-France et son projet L’Agroalimentaire s’invite à l’école qui s’était démarqué parmi la dizaine de candidatures. Lire la suite








L'up@ricie Web