30
octobre
2017

L’assemblée générale annuelle du Syndicat des producteurs acéricoles de la Mauricie s’est tenue le 20 septembre dernier à l’Érablière chez Lahaie, à Shawinigan. Ils ont fait état des dossiers régionaux et nationaux, en compagnie de messieurs René Perreault ainsi que Luc Goulet et Paul Rouillard, respectivement de l’UPA Mauricie et de la Fédération des producteurs acéricoles du Québec.

Éric Bouchard, président du syndicat de même que tous les administrateurs de l’organisation ont été reconduits pour un mandat de deux ans. Ils ont notamment appuyé une résolution à l’effet d’accélérer l’octroi des permis d’intervention pour l’aménagement d’érablières. Ils ont également décidé de poursuivre leur engagement dans la formation continue aux producteurs en subventionnant des cours et événements à vocation acéricole. À ce titre, vous pouvez joindre Hugues Désilets (hdesilets@upa.qc.ca ou 819 378-4033 poste 249) pour plus de détails.


5
octobre
2017

Dollarphotoclub_84064084

La Fédération de l’UPA de la Mauricie et la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie s’associent une fois de plus cette année dans la campagne de récupération des feuilles à la ferme.

Durant cette campagne qui débute en octobre, les citoyens sont invités à apporter leurs feuilles d’automne à une entreprise agricole près de chez eux. L’édition 2017 peut compter sur la participation de 21 entreprises agricoles réparties sur le territoire des MRC des Chenaux, de Maskinongé, de Mékinac, des villes de Trois-Rivières et de La Tuque.

» Consultez la liste des fermes participantes

Les feuilles mortes et résidus de gazon seront utilisées comme matière fertilisante sur les terres agricoles. Les autres résidus tels que les branches, les souches, les troncs d’arbres, déchets et autres résidus non organiques sont catégoriquement refusés puisqu’ils ne sont pas compostables ou peuvent carrément nuire aux activités régulières des entreprises agricoles. Rappelons également qu’à la ferme, nous vous demandons de vider vos sacs à l’endroit désigné qui sera indiqué par un panneau. Il est suggéré d’apporter les feuilles et le gazon dans des sacs de papier qui sont facilement compostables. Lorsque des sacs de plastique sont utilisés, vous devrez en vider le contenu préalablement.

Avantages environnemental et agronomique

Sur le plan agronomique, les feuilles d’automne et le gazon sont des résidus facilement valorisables, une excellente source de carbone et une matière très appréciée par les entreprises agricoles. L’exploitation de ces matières améliore la santé des sols par leur apport d’humus. De plus, cette campagne de valorisation consolide les liens entre les agriculteurs et les citoyens en permettant une meilleure compréhension des activités agricoles.

En tant qu’entreprise agricole, si vous désirez recevoir des feuilles d’automne sur votre exploitation ou obtenir plus d’informations à ce sujet, communiquez avec Hugues Désilets au 819-378-4033 poste 249.


8
septembre
2017

Une fois de plus, l’UPA Mauricie est fière de participer au projet de récupération des plastiques de fermes. En plus de protéger l’environnement, vous permettez de donner une deuxième vie à ces matériaux.

Comment participer?

Pour récupérer les plastiques, vous devez en premier lieu vous procurer des sacs spéciaux troués, vendus notamment à La Coop. Ceux-ci vous permettront de récupérer environ 23 kg de matière, soit une trentaine de balles rondes individuelles. Tous les plastiques blancs (des deux côtés) doivent être raisonnablement propres.

Lorsque le sac est plein, il doit être mis en bordure de la voie, et sera ramassé en même temps que la collecte régulière des autres matières recyclables.

Les producteurs désirant obtenir davantage d’informations au sujet du projet de récupération peuvent contacter M. Hugues Désilets au 819 378-4033 poste 249 ou par courriel.

Merci de contribuer à la protection de l’environnement à votre façon!


25
avril
2017

La direction régionale du MAPAQ a fait l’acquisition de trois sondes électroniques et d’une terrière munie d’une rallonge qui permet de faire des trous jusqu’à 8 pieds de profondeur. Ces sondes peuvent mesurer efficacement la conductivité hydraulique des sols (vitesse de déplacement de la nappe phréatique) au-dessus et sous les drains à poser. Ces données sont importantes pour déterminer l’écartement entre les drains.

Nous voulons utiliser ces équipements pour aider les producteurs agricoles, en collaboration avec leur conseiller, à mieux planifier leurs projets de drainage souterrain. En même temps, nous allons géoréférencer les données, les compiler et les rendre disponibles sur www.info-sols.ca lorsque nous en aurons un nombre suffisant afin de fournir des données collectives selon le type de sol.

Si vous avez besoin de ce service, je vous invite à me contacter ou à contacter Hélène Filion au MAPAQ au 819 371-6761 poste 4613. Évidemment, les mesures doivent être prises lorsque la nappe est haute, donc au printemps ou à l’automne.


5
avril
2017

400px-BrantaLeucopsisMigration

Le service d’effarouchement de la Fédération de l’UPA de la Mauricie est de retour pour la prochaine saison. Ce service, disponible auprès des agriculteurs de la Mauricie, permet de contrôler les dommages occasionnés par la présence des oiseaux migrateurs (oies, bernaches, etc.) sur les terres agricoles.

La Fédération régionale engage donc chaque année, de la fin avril à la fin mai une quinzaine d’effaroucheurs pour contrôler les oiseaux migrateurs. L’effarouchement se fait en semaine dans les zones où la chasse est permise et 7 jours sur 7 dans les zones d’interdiction de chasse.

Pour signaler une zone qui nécessite les services d’un effaroucheur, vous pouvez contacter vos répondants :

  • Jacques Paquin, dans le secteur ouest : 819 227-2037
  • Claude Chartier, dans le secteur est : 819 996-5751

Il vous est également possible d’effectuer par vous-même les activités d’effarouchement. Quelques pistolets sont disponibles auprès de vos répondants. Lorsqu’une arme à feu est utilisée, vous devez détenir un permis d’effarouchement du Service canadien de la faune et un permis de port d’arme ou  seulement un permis de chasse. Un remboursement de votre temps de travail relativement aux activités d’effarouchement est possible en remplissant un formulaire de registre de données, aussi disponible auprès de vos répondants.

Pour plus de détails sur le programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs de la Fédération de l’UPA Mauricie, vous pouvez contacter M. Hugues Désilets par courriel (hdesilets@mauricie.upa.qc.ca) ou par téléphone au 819 378-4033, poste 249.

Malgré le travail des effaroucheurs, il est possible que des champs subissent des dommages, les producteurs pourraient être admissibles à une indemnité pour les dommages causés par la sauvagine auprès de La Financière agricole du Québec. Vous devez toutefois entreprendre vous-même les démarches afin de pouvoir bénéficier de l’indemnité. Vous pouvez trouver toute l’information pertinente sur le site web de la FADQ.

Ce projet est possible grâce au financement du Programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs en milieu agricole du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.


9
mars
2017

Mercredi 15 février dernier avait lieu l’assemblée générale annuelle des Producteurs de grains de la Mauricie (PGM), où étaient présents 21 producteurs. Le président des PGM, Claude Chartier, ainsi que le président de la FUPAM, Jean-Marie Giguère, ont respectivement fait état des dossiers majeurs pour l’année à venir en Mauricie. M. Giguère a par ailleurs offert son appui aux producteurs concernant le Fonds ASRA qui doit demeurer, croit-il, dans l’organisation provinciale. À ce sujet, les membres ont adopté une résolution en ce sens.

M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec (PGQ), a également commenté la dernière année et a fait part des préoccupations actuelles des producteurs. Il a notamment mentionné les thèmes de la sécurité du revenu, du plan conjoint, du Groupe de concertation du secteur des grains, du développement des marchés, de l’environnement ainsi que de la recherche agronomique.

Enfin, les producteurs ont élu les délégués et substituts aux assemblées des PGQ et du plan conjoint. M. France Saint-Amand a également été élu à titre d’administrateur.








L'up@ricie Web