8
septembre
2017

Une fois de plus, l’UPA Mauricie est fière de participer au projet de récupération des plastiques de fermes. En plus de protéger l’environnement, vous permettez de donner une deuxième vie à ces matériaux.

Comment participer?

Pour récupérer les plastiques, vous devez en premier lieu vous procurer des sacs spéciaux troués, vendus notamment à La Coop. Ceux-ci vous permettront de récupérer environ 23 kg de matière, soit une trentaine de balles rondes individuelles. Tous les plastiques blancs (des deux côtés) doivent être raisonnablement propres.

Lorsque le sac est plein, il doit être mis en bordure de la voie, et sera ramassé en même temps que la collecte régulière des autres matières recyclables.

Les producteurs désirant obtenir davantage d’informations au sujet du projet de récupération peuvent contacter M. Hugues Désilets au 819 378-4033 poste 249 ou par courriel.

Merci de contribuer à la protection de l’environnement à votre façon!


25
avril
2017

La direction régionale du MAPAQ a fait l’acquisition de trois sondes électroniques et d’une terrière munie d’une rallonge qui permet de faire des trous jusqu’à 8 pieds de profondeur. Ces sondes peuvent mesurer efficacement la conductivité hydraulique des sols (vitesse de déplacement de la nappe phréatique) au-dessus et sous les drains à poser. Ces données sont importantes pour déterminer l’écartement entre les drains.

Nous voulons utiliser ces équipements pour aider les producteurs agricoles, en collaboration avec leur conseiller, à mieux planifier leurs projets de drainage souterrain. En même temps, nous allons géoréférencer les données, les compiler et les rendre disponibles sur www.info-sols.ca lorsque nous en aurons un nombre suffisant afin de fournir des données collectives selon le type de sol.

Si vous avez besoin de ce service, je vous invite à me contacter ou à contacter Hélène Filion au MAPAQ au 819 371-6761 poste 4613. Évidemment, les mesures doivent être prises lorsque la nappe est haute, donc au printemps ou à l’automne.


5
avril
2017

400px-BrantaLeucopsisMigration

Le service d’effarouchement de la Fédération de l’UPA de la Mauricie est de retour pour la prochaine saison. Ce service, disponible auprès des agriculteurs de la Mauricie, permet de contrôler les dommages occasionnés par la présence des oiseaux migrateurs (oies, bernaches, etc.) sur les terres agricoles.

La Fédération régionale engage donc chaque année, de la fin avril à la fin mai une quinzaine d’effaroucheurs pour contrôler les oiseaux migrateurs. L’effarouchement se fait en semaine dans les zones où la chasse est permise et 7 jours sur 7 dans les zones d’interdiction de chasse.

Pour signaler une zone qui nécessite les services d’un effaroucheur, vous pouvez contacter vos répondants :

  • Jacques Paquin, dans le secteur ouest : 819 227-2037
  • Claude Chartier, dans le secteur est : 819 996-5751

Il vous est également possible d’effectuer par vous-même les activités d’effarouchement. Quelques pistolets sont disponibles auprès de vos répondants. Lorsqu’une arme à feu est utilisée, vous devez détenir un permis d’effarouchement du Service canadien de la faune et un permis de port d’arme ou  seulement un permis de chasse. Un remboursement de votre temps de travail relativement aux activités d’effarouchement est possible en remplissant un formulaire de registre de données, aussi disponible auprès de vos répondants.

Pour plus de détails sur le programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs de la Fédération de l’UPA Mauricie, vous pouvez contacter M. Hugues Désilets par courriel (hdesilets@mauricie.upa.qc.ca) ou par téléphone au 819 378-4033, poste 249.

Malgré le travail des effaroucheurs, il est possible que des champs subissent des dommages, les producteurs pourraient être admissibles à une indemnité pour les dommages causés par la sauvagine auprès de La Financière agricole du Québec. Vous devez toutefois entreprendre vous-même les démarches afin de pouvoir bénéficier de l’indemnité. Vous pouvez trouver toute l’information pertinente sur le site web de la FADQ.

Ce projet est possible grâce au financement du Programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs en milieu agricole du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.


9
mars
2017

Mercredi 15 février dernier avait lieu l’assemblée générale annuelle des Producteurs de grains de la Mauricie (PGM), où étaient présents 21 producteurs. Le président des PGM, Claude Chartier, ainsi que le président de la FUPAM, Jean-Marie Giguère, ont respectivement fait état des dossiers majeurs pour l’année à venir en Mauricie. M. Giguère a par ailleurs offert son appui aux producteurs concernant le Fonds ASRA qui doit demeurer, croit-il, dans l’organisation provinciale. À ce sujet, les membres ont adopté une résolution en ce sens.

M. Christian Overbeek, président des Producteurs de grains du Québec (PGQ), a également commenté la dernière année et a fait part des préoccupations actuelles des producteurs. Il a notamment mentionné les thèmes de la sécurité du revenu, du plan conjoint, du Groupe de concertation du secteur des grains, du développement des marchés, de l’environnement ainsi que de la recherche agronomique.

Enfin, les producteurs ont élu les délégués et substituts aux assemblées des PGQ et du plan conjoint. M. France Saint-Amand a également été élu à titre d’administrateur.


9
mars
2017

Les Producteurs de bovins de la Mauricie se sont réunis le 9 février dernier à l’occasion de l’assemblée générale annuelle, qui se tenait à l’Auberge Escapade à Shawinigan. Plus d’une vingtaine de personnes étaient présentes, dont quelques représentants provinciaux de l’organisation qui sont venus parler de bien-être animal et des enjeux principaux pour l’année à venir.

Différents représentants et substituts ont été élus aux différents comités de mise en marché, ainsi qu’aux assemblées générales des Producteurs de grains du Québec et du plan conjoint. Les membres au conseil d’administration ont également été nommés. Louis-Joseph Beaudoin et Steve Beaudry demeurent respectivement président et vice-président, tandis que Marc Grimard est élu comme 3e membre de l’exécutif. Jean-Félix Morin-Nolet a également fait son arrivée au sein du conseil.

Les producteurs ont tenu à souligner la contribution exemplaire de M. Rhéaume Allaire, producteur de Saint-Tite, qui a joué au sein des 43 dernières années un rôle majeur pour la production bovine au Québec. Un livre-hommage a été produit afin de recueillir des témoignages de personnes l’ayant côtoyé pendant toutes ces années.

 


20
février
2017

Les partenaires de la Table de concertation régionale en agroenvironnement (TCRAM) se sont réunis les 1er et 16 février derniers afin de poursuivre les activités du regroupement.

La vingtaine de partenaires de la TCRAM – des clubs-conseils en agroenvironnement, organismes de bassins versants, ministères, organismes publiques en environnement et l’UPA Mauricie – ont identifié trois enjeux à prioriser, soit la qualité de l’eau, la santé des sols ainsi que la rentabilité des entreprises. Ils se pencheront par la suite sur les actions à mener en ce sens. Celles-ci devraient être dévoilées au cours du printemps.








L'up@ricie Web