19
juin
2018

porc_cancer

Le 26 mai dernier, une dizaine de bénévoles des Éleveurs de porcs de la Mauricie ont organisé un BBQ, dans le cadre du Relais pour la vie à Sainte-Geneviève-de-Batiscan, afin de remettre un don dans la lutte contre le cancer. Grâce à la vente de burgers de porc et de saucisses de porc, cuisinés par nos éleveurs de la Mauricie, et de l’ajout d’une somme du syndicat pour compléter l’engagement qu’ils avaient pris, ils ont remis un montant de 1 000 $ à la Société canadienne du cancer. Bravo et merci à toute l’équipe de bénévoles!


25
mai
2018

couvreentrerang

« Couvre ton entre-rang! » est un concours gratuit offert aux producteurs agricoles de la Mauricie qui a pour objet de promouvoir l’adoption des cultures de couverture qui permettent d’améliorer tant la rentabilité des entreprises agricoles de grandes cultures que la qualité de l’eau des bassins versants. Des prix totalisant 1 000 $ seront remis aux gagnants!

» Inscription et règlement du concours Lire la suite


9
mai
2018

Saviez-vous que chaque année le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs procède à l’émission de permis spéciaux permettant la récolte de cerfs dans certaines zones de chasse ciblées? Mieux encore, un nombre de permis est réservé spécifiquement aux propriétaires fonciers.

En effet, l’abondance des populations de cerfs est bien réelle dans plusieurs régions agricoles et peut, dans certains cas, amener différentes problématiques. Aussi, chaque année, le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) procède à l’émission de permis spéciaux permettant la récolte de cerfs sans bois (biches et faons) dans certaines zones de chasse ciblées. Pour la Mauricie, seuls les producteurs possédant plus de 4 ha en zone de chasse 7 nord sont admissibles aux permis spéciaux de cerf sans bois. Consultez la carte de la zone de chasse 7 nord.

Lire la suite


23
avril
2018

400px-BrantaLeucopsisMigration

Le programme d’effarouchement de l’UPA Mauricie a été reconduit pour le printemps 2018! Ce service, disponible auprès des agriculteurs de la Mauricie, permet de contrôler les dommages occasionnés par la présence des oiseaux migrateurs (oies, bernaches, etc.) sur les terres agricoles. Chaque année, de la fin avril à la fin mai, une douzaine d’effaroucheurs sont disponibles pour contrôler les oiseaux migrateurs.

Pour signaler une zone qui nécessite les services d’un effaroucheur, vous pouvez contacter vos répondants :

  • Jacques Paquin, dans le secteur ouest : 819 227-2037
  • Claude Chartier, dans le secteur est : 819 996-5751

Il vous est également possible d’effectuer par vous-même les activités d’effarouchement sur vos terres agricoles. Quelques pistolets de départ sont disponibles auprès de vos répondants. Lorsqu’une arme à feu est utilisée, vous devez détenir un permis d’effarouchement du Service canadien de la faune et un permis de port d’arme ou seulement un permis de chasse. Un remboursement de votre temps de travail relativement aux activités d’effarouchement est possible en remplissant un formulaire de registre de données, aussi disponible auprès de vos répondants.

Pour plus de détails sur le programme d’effarouchement des oiseaux migrateurs, vous pouvez contacter Mme Josée Tardif  par courriel ou par téléphone au 819 378-4033, poste 249.

Malgré le travail des effaroucheurs, il est possible que des champs subissent des dommages, les producteurs pourraient être admissibles à une indemnité pour les dommages causés par la sauvagine auprès de La Financière agricole du Québec. Vous devez toutefois entreprendre vous-même les démarches afin de pouvoir bénéficier de l’indemnité. Vous pouvez trouver toute l’information pertinente sur le site web de la FADQ.

Ce projet est possible grâce au financement de la Mesure spéciale d’effarouchement des oies en milieu agricole dans le cadre de Cultivons l’avenir, une initiative fédérale-provinciale-territoriale. Le financement provient d’Agriculture et Agroalimentaire Canada et du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec.


6
mars
2018

L’assemblée générale annuelle des Producteurs de bovins de la Mauricie (PBM) a eu lieu le 8 février dernier à la salle municipale de Saint-Maurice en compagnie d’une vingtaine de participants. Monsieur Jean-Sébastien Gascon, directeur général de la Société des Parc d’engraissement du Québec et coordonnateur des activités du projet Bœuf Québec a fait une présentation sur l’avancement du projet Bœuf Québec. Monsieur Gascon a répondu à plusieurs questions des producteurs. Rappelons que les PBM ont versé 10 000 $ dans le cadre du projet Bœuf Québec afin de soutenir le développement de la filière bovine au Québec.

Madame Natalie Côté, conseillère en environnement et assurance de la qualité aux Producteurs de bovins du Québec (PBQ) a présenté une conférence sur les accords internationaux . Puis finalement, M. Philippe Alain des PBQ, a également présenté les faits saillants 2017 dans le secteur bovin : les marchés, les ententes commerciales internationales, la sécurité du revenu, la recherche, les relations gouvernementales, la biosécurité et la santé animale.

La composition du conseil d’administration a quelque peu changé cette année : bienvenue aux nouveaux administrateurs!

  • M. Steve Gagnon (substitut bovins de réforme);
  • M. Nicolas Lampron (substitut bouvillons d’abattage);

Une modification réglementaire a également été faite afin que les substituts BR, BA et VE soit nommés d’office sur le conseil d’administration des PBM et que tout poste vacant soit comblé, peu importe le secteur de production.

Monsieur Louis-Joseph Beaudoin, président sortant des PBM depuis 5 ans, a annoncé son souhait de redevenir simple administrateur, désirant se consacrer au secteur veau de grain. À ce titre, M. Steve Beaudry a été nommé président du syndicat, Mme Hélène Champagne vice-présidente et M. Marc Grimard troisième membre de l’exécutif des PBM. Le conseil d’administration tient à remercier et féliciter M. Beaudoin pour son implication à titre de président au cours des dernières années!

Vous pouvez prendre connaissance des présentations faites dans le cadre de votre assemblée ici :

Le rapport annuel 2017 est également disponible ici.


5
mars
2018

L’assemblée générale des Producteurs de grains de la Mauricie (PGM) s’est déroulée le 19 février dernier. Plus de vingt producteurs étaient présents à cette rencontre qui se tenait au club de golf Métabéroutin de Trois-Rivières. Monsieur Benoît Legault, directeur général des Producteurs de grains du Québec (PGQ), était présent pour présenter les faits saillants de l’organisation sur plusieurs sujets : sécurité du revenu, planification stratégique 2019-2023, Groupe de concertation du secteur des grains (GCSGQ), information sur les marchés (SIM et SRDI), développement des marchés, environnement, recherche et agronomie, communications et vie syndicale.

» Téléchargez la présentation

Également, une vidéo coproduite par  le  MAPAQ et les PGQ a été présentée. Cette capsule vidéo soulève l’importance de la connaissance des coûts de production associés à une consultation de l’information sur le marché local (en particulier le SRDI), et ce, afin de prendre des décisions de mise en marché les plus raisonnées possibles.

La composition du conseil d’administration et du conseil exécutif est demeurée telle quelle. Plusieurs résolutions ont également été adoptées lors de l’assemblée :

  • Une demande d’appui aux Producteurs de grains de la Mauricie a été faite par les producteurs du littoral du Lac St-Pierre. Ces derniers désirent mettre en place des projets et recevoir de l’aide financière pour aider à la modification des pratiques culturales dans  le littoral.
  • Du côté de la vente de  grain, il y a eu adoption de résolutions sur la classification des grains,  la recherche de produits pour contrer les toxines et la possibilité d’introduire une nouvelle mesure pour tout nouvel acheteur (verser à l’avance un certain montant de la vente des grains)
  • Nous avons également profité de l’occasion pour consulter les producteurs à propos de la mise en place d’un vote électronique au PGQ, les producteurs présents sont en faveur d’un tel changement, puisque cette façon de faire a déjà fait ses preuves dans d’autres instances.

N’oubliez pas que le rapport annuel 2017 incluant les résolutions adoptées et le rapport des activités de votre syndicat est également disponible ici.








L'up@ricie Web