8
novembre
2019

IMG_3601

Les Producteurs et productrices acéricoles de la Mauricie (PPAM) et la Régie de gestion des Matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) sont à élaborer un projet pilote de récupération de la tubulure acéricole pour les producteurs et productrices acéricoles de la Mauricie, directement sur le site de la RGMRM à Saint-Étienne des Grès. En effet, vous pourriez avoir la possibilité de vous délester de votre ancienne tubulure du mois de juin à novembre chaque année.

Les tubulures seraient par la suite transportées pour récupération vers un organisme externe à l’extérieur de la Mauricie.  La tubulure devra toutefois être propre, non contaminée et exempte de toute trace de métal (broche pour les maîtres-lignes, unions en métal, etc..). Les maîtres-lignes devront également être séparés des 5/16.

Vous seriez responsable de livrer votre ancienne tubulure directement à Saint-Étienne des Grès et des frais s’appliqueraient en fonction de la quantité de tubulure.

Suite à vos commentaires, il semble qu’il y ait un réel besoin en ce sens, mais avant de mettre en place un tel projet, nous devons évaluer sa faisabilité et votre intérêt. C’est pourquoi nous vous demandons de répondre à ce court sondage de moins de 3 minutes.

Vous comprendrez que vos réponses et votre participation à ce sondage sont primordiales pour la suite des choses. Cela ne vous prendra que quelques minutes.


7
octobre
2019

feuillesmortes

L’automne étant bien entamé, les feuilles commencent à recouvrir le sol! Fidèle à la tradition, la Fédération de l’UPA de la Mauricie se joint à la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie pour inviter les citoyens à apporter leurs feuilles directement à l’une des fermes participantes de la Mauricie. Ci-joint vous trouverez la liste des entreprises agricoles qui participent à cette campagne 2019

Encore cette année, une vingtaine d’entreprises agricoles  détournerons plusieurs tonnes de résidus verts du site d’enfouissement. En 2018, c’est plus de 948 tonnes de feuilles mortes qui ont évité les dépotoirs!

Nous vous rappelons que les autres résidus tels que les branches, les souches, les troncs d’arbres, déchets et autres résidus non organiques sont catégoriquement refusés puisqu’ils ne sont pas compostables ou peuvent carrément nuire aux activités régulières des entreprises agricoles. Également, une fois sur place, nous vous demandons de vider vos sacs à l’endroit désigné qui sera indiqué par un panneau. Il est suggéré d’apporter les feuilles dans des sacs de papier qui sont facilement compostables. Lorsque des sacs de plastique sont utilisés, vous devrez en vider le contenu une fois sur place et ramener vos sacs.

En tant qu’entreprise agricole, si vous désirez recevoir des feuilles d’automne sur votre exploitation ou obtenir plus d’information à ce sujet, communiquez avec Josée Tardif au 819-378-4033 poste 249.


4
octobre
2019

Les producteurs de bovins sont invités à la 20ème édition de l’Expo bœuf. Le tout se déroulera du 11 au 13 octobre au Parc de l’Exposition de Victoriaville. Salon des éleveurs, jugements, concours jeunes éleveurs et bien d’autres activités au menu! Télécharger la programmation complète


Le Congrès Bœuf quant à lui se déroulera le 11 octobre 2019 sous le thème « Intégrer des perspectives prometteuses! » au Parc de l’Exposition agricole de Victoriaville. Plusieurs conférenciers à ne pas manquer!

Pour vous inscrire en ligne
Télécharger la programmation complète


18
juillet
2019

L’entreprise Rothsay interrompra son service de récupération des animaux morts dans les secteurs de la Rive Nord, des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie dès le 26 juillet.

Étant donné les courts délais, les producteurs visés par l’interruption de service de Rothsay sont invités à contacter le service à la clientèle de Sanimax le plus rapidement possible au 1 888 726-4629. Ceci permettra à Sanimax de planifier le surplus de travail qu’elle aura à assumer.


27
juin
2019

Malgré le fait que le centre de tri régional de Récupération Mauricie soit des plus modernes et en mesure de livrer des matières de qualité, cette dernière a récemment annoncé qu’elle n’est plus en mesure de recycler les pellicules de plastique incluant les plastiques utilisés en milieu agricole.

En effet, malgré de nombreuses tentatives pour trouver une filière de recyclage ou de valorisation, force est de constater que les pellicules de plastique (sacs d’emplette et plastique agricole) ne trouvent pas preneur et devront malheureusement être enfouies.

Par conséquent, la collecte des plastiques d’enrobage de foin directement sur les fermes de la Mauricie ne sera plus effectuée.

Nous vous rappelons que les matières suivantes sont toujours acceptées et recyclables : les IMPRIMÉS (journaux, revues, circulaires, papier de bureau), les CONTENANTS (les pots et les bouteilles en plastique ou en verre, les boîtes de conserve et les canettes) et les EMBALLAGES (boîtes de carton, papier d’aluminium).


6
juin
2019

1028_modale

La peste porcine africaine (PPA) est un virus très dangereux qui affecte uniquement les suidés (porcs et sangliers) et qui a un taux de mortalité extrêmement élevé. Elle est sans danger pour l’être humain.

Le virus est très difficile à éradiquer à cause de sa capacité à survivre plusieurs mois dans l’environnement et dans les produits du porc frais, congelés, cuits, partiellement cuits et transformés. À ce jour, il n’y a aucun traitement ou vaccin qui permettrait de la guérir ou d’immuniser les bêtes. Plusieurs pays d’Asie et d’Europe sont actuellement contaminés par la PPA. Les Éleveurs de porcs du Québec (EPQ) sont très alarmés par l’épidémie de peste porcine africaine qui fait rage en Europe et en Asie. L’invasion de cette maladie au Canada serait catastrophique pour l’industrie.

Étant donné que la maladie peut être transmise par des aliments ou des ingrédients alimentaires contaminés importés de pays où elle est présente, il est fortement conseillé de respecter les bonnes pratiques en matière de biosécurité. Voici quelques mesures à suivre :

  1. Nourrir ses porcs avec de la moulée achetée auprès de fournisseurs fiables (producteurs de porcs, meuneries);
  2. Ne jamais nourrir les porcs avec des déchets de cuisine ou des restes de nourriture qui ont été en contact avec de la viande;
  3. Évitez d’apporter tout produit ou sous-produit de viande de porc dans une exploitation agricole;
  4. Si une personne a été dans un pays infecté et qu’elle vous rend visite, elle doit porter des vêtements et des chaussures propres qui n’ont pas été en contact avec d’autres porcs;
  5. Signaler immédiatement à un vétérinaire local tout soupçon de contamination.

Le plus important, déclarez vos porcs et leurs déplacements sur la plateforme de traçabilité PorcTRACÉ au 1 800 363-7672.

N’oubliez pas qu’au Canada, il est illégal de nourrir les animaux avec des restants de table!








L'up@ricie Web