13
avril
2016

Les enjeux en matière de main-d’œuvre de la région mauricienne et l’adéquation entre la demande et l’offre de formation en agriculture sont au centre d’une analyse prospective commandée par Emploi-Québec et réalisée sous la supervision de la Fédération de l’UPA de la Mauricie. La participation de plusieurs acteurs agricoles locaux et l’étude de certains programmes éducatifs ont permis de mieux comprendre et de mettre en perspective la problématique relative à l’employabilité et l’arrimage des besoins spécifiques du marché de l’emploi aux formations disponibles en agriculture.

Les résultats de cette analyse mettent en évidence les difficultés de recrutement et de rétention du personnel, l’intérêt croissant pour les employés qualifiés et l’importance des qualités personnelles et interpersonnelles pour le travail agricole. Selon l’étude, l’offre de formation satisfait en général les besoins en matière de main-d’œuvre dans la région. Cependant, certains aspects de la formation initiale sollicitent une amélioration, notamment sur le plan des nouvelles technologies, des cours pratiques et de la durée des stages. Dans une autre perspective, les résultats montrent le besoin de la mobilisation de diverses organisations internes et externes dans la promotion des métiers agricoles.

Les constats articulés par cette analyse ont permis à la Fédération de l’UPA de la Mauricie et à ses partenaires d’établir un plan d’action afin de bonifier l’offre de formation et de favoriser la valorisation des métiers du secteur.


10
décembre
2015

La Fédération de l’UPA de la Mauricie, mandatée par Emploi-Québec, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et le Plan de développement agricole et agroalimentaire de la Mauricie (PDAAM), travaille depuis déjà quelques mois sur une étude portant sur les besoins en matière de main-d’œuvre agricole de notre région et sur l’adéquation entre l’offre de formation et la demande en agriculture.

Lire la suite








L'up@ricie Web