28
juillet
2017

Lors d’un billet précédent, nous avons fait état des inondations survenues au mois d’avril et mai 2017. Il est impératif de se conformer aux directives afin que vous puissiez être indemnisés, le cas échéant. Comme vous le savez, la FADQ coordonne les opérations en lien direct avec le MAPAQ et le ministère de la Sécurité publique. Voici un rappel.

Un guichet unique a été créé pour les entreprises agricoles. Donc pour toutes les entreprises touchées, il faut utiliser la ligne téléphonique sans frais suivante, administrée par la FADQ : 1-800-749-3646. Il est primordial que tous les producteurs dénoncent leurs dommages.

Le ministère de la Sécurité publique a également établi un programme d’aide financière spécifique relatif auxdites inondations. La date limite pour déposer une réclamation est le 16 août 2017. 

  • Il est essentiel que chaque adhérent visé par l’assurance-récolte dépose un avis de dommage afin d’être indemnisé s’il est inscrit à une protection collective;
  • Les producteurs disposant d’une protection individuelle peuvent être admissibles à deux types d’indemnités;
  • Il est possible d’obtenir un paiement provisoire d’Agri-stabilité correspondant à 50% du montant final calculé sans avoir à attendre la fin de l’année financière

Pour plus d’informations techniques, je vous invite à communiquer avec Florence Bouchard Santerre à L’Union au 450 679-0540 poste 8525.


9
mai
2017

Après avoir connu un hiver exceptionnel, voilà que la neige a définitivement fait place aux températures plus clémentes. Malgré la pluie des derniers jours, nous sommes tous fébriles devant les travaux aux champs qui débuteront bientôt. À ce titre, je nous souhaite une nature généreuse et abondante!

Votre machinerie est-elle conforme?

La belle saison est synonyme du retour de la machinerie sur nos routes. Depuis 2013, les machines agricoles de plus de 2,6 m sont assujetties au Règlement concernant la visibilité et la circulation des machines agricoles. Ce règlement oblige les propriétaires de ces véhicules à se doter de bandes réfléchissantes, feux jaunes clignotants et de véhicules d’escortes dans certains cas. Êtes-vous pleinement en règle? Pour un rafraîchissement du règlement et d’autres informations utiles, je vous invite à visiter la section « Sécurité routière » sur notre site web.

Fidèles au poste!

La saison estivale ralentit généralement le rythme des activités démocratiques de notre organisation et des instances locales. Toutefois, une formidable équipe est toujours disponible pour répondre à vos questions sur une variété de sujets en lien avec l’agriculture : comptabilité, gestion, communications, territoire agricole, recherche de main-d’œuvre, formation, agroenvironnement, etc. Vous pouvez nous joindre par courriel ou au téléphone (819 378-4033) en tout temps.

Planifiez… pour votre santé psychologique

L’isolement et la rudesse du métier peuvent affecter notre équilibre. De plus, certaines contraintes législatives, fluctuations du cours des marchés, blessures ou incapacités sont des facteurs qui peuvent influencer notre santé psychologique. Une bonne gestion de l’entreprise pourrait atténuer un imprévu éventuel au cours de la saison. Toutefois, si les temps s’avéraient trop durs pour vous ou l’un de vos proches, sachez que vous pouvez compter sur plusieurs ressources formées spécifiquement pour le monde agricole (Sentinelles). Vous pouvez téléphoner à l’UPA Mauricie ou joindre la ligne d’aide pour la santé psychologique 1-866-APPELLE.

Sur ce, l’équipe de votre fédération régionale vous souhaite une excellente saison. Bon été à tous!


25
avril
2017

Le 28 mars dernier, le ministre des Finances du Québec, monsieur Carlos Leitão, annonçait que le programme de soutien au drainage et au chaulage des terres sera étendu à 34 nouvelles MRC. Pour la Mauricie, ce sont quatre territoires qui sont dorénavant admissibles à ce programme. De ce fait, les producteurs agricoles des MRC de Maskinongé et Mékinac ainsi que des villes de La Tuque et Shawinigan pourront être considérés dans ce programme. La Fédération de l’UPA de la Mauricie fait actuellement des représentations pour comprendre les raisons de l’exclusion de la MRC des Chenaux et de la ville de Trois-Rivières et entend mettre tout en œuvre pour obtenir leur éventuelle inclusion à ce programme.

Rappelons que des crédits supplémentaires de 4 M$ ont été ajoutés aux 5 M$ annoncés en mars 2016. Le budget additionnel de 4 M$ sera réparti à raison de 2 M$ pour chacun des exercices financiers 2017-2018 et 2018-2019, et ce, pour l’ensemble du territoire québécois.

Comme les modalités de ce nouveau programme ne sont pas encore connues, nous vous invitons à contacter madame Hélène Bernard du MAPAQ afin de démontrer votre intérêt comme éventuel bénéficiaire de ce nouveau programme de drainage et de chaulage des terres. Madame Bernard peut être jointe au (819) 371-6761 au poste 4624. Votre appel téléphonique ne doit pas être interprété comme une acceptation automatique à ce nouveau programme.

Lorsque le contenu final du programme sera connu, nous nous engageons à vous tenir informés.


30
janvier
2017

MISE À JOUR : 6 FÉVRIER 2017
Vendredi 3 février dernier, le ministre de l’Agriculture, Laurent Lessard, a annoncé l’abandon du PCTFA. L’UPA remercie les producteurs agricoles pour leur solidarité, leur patience et leur ténacité. Dans les circonstances, il n’y a plus matière à retirer le privilège d’accès à leurs terres. L’UPA remercie également la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et les associations récréotouristiques pour leur appui tout au long de cette négociation. 


Malgré neuf mois de contestations de l’UPA dénonçant la réforme du Programme de crédit de taxes foncières agricoles, le gouvernement a appliqué son nouveau mode de calcul de remboursement depuis le 1er janvier dernier. Cette réforme augmentera le compte de taxes municipales de 30 % à 40 % (selon les calculs de l’UPA, de l’analyse de Raymond Chabot Grant Thornton et de l’étude de la firme Forest Lavoie, mandatée par La Coop fédérée), aggravant ainsi le fardeau des producteurs. En ajoutant ce dossier avec celui de la hausse de la valeur des terres agricoles, l’accessibilité pour de nouveaux producteurs est menacée.

La demande de l’UPA est pourtant simple : un moratoire sur cette réforme, la mise en place d’une table de discussion regroupant l’UPA, la Fédération québécoise des municipalités (FQM) et les ministères concernés pour trouver une solution durable à ce problème. Plusieurs organisations appuient les producteurs, notamment la FQM, la Fédération des Clubs de Motoneigistes du Québec ainsi que la Fédération Québécoise des Clubs Quads.

Nous devons réagir

Presque un an après l’annonce initiale, rien n’a été fait de la part du gouvernement pour régler la situation. À compter du 6 février, des producteurs d’un peu partout au Québec, dont en Mauricie, interdiront l’accès aux terres agricoles aux motoneigistes et quadistes. « Les producteurs ont toujours été heureux de permettre aux amateurs de plein air de traverser leurs terres pour la pratique de la motoneige et des sports quads. À contrecœur, face à un ministre qui fait la sourde oreille et évite le dialogue, nous sommes dans l’obligation de monter d’un cran la pression », explique Jean-Marie Giguère, président de l’UPA Mauricie.

Procédures légales en cours

Fin décembre, l’UPA mettait en demeure le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) et le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT) l’enjoignant de ne pas aller de l’avant. La mise en demeure rappelle qu’à ce jour, le gouvernement n’a pas amendé la Loi ni modifié le Règlement pour lui permettre de mettre en œuvre les changements annoncés. Les modalités actuelles sont donc toujours en vigueur pour 2017, peu importe les intentions du gouvernement. Toutefois, tous deux n’ont pas répondu à la demande légale de l’UPA. Notre organisation a alors répliqué, le 27 janvier dernier, par le dépôt d’une demande d’injonction pour contrer cette réforme.

La suite des choses

En fin d’année, le MAPAQ annonçait la nomination de Luc Godbout à titre d’expert indépendant. Il devrait déposer son rapport le 25 février au ministre de l’Agriculture. « Que va changer [cette] nomination si M. Paradis refuse de se rendre à l’évidence? », se questionne Marcel Groleau, président général de L’Union.

La nouvelle de l’enquête dont fait l’objet Pierre Paradis et son retrait du caucus du Parti libéral a créé une onde de choc, notamment dans nos rangs, compte tenu de la mobilisation qui s’accentue dans le dossier du PCTFA. Oui, nous souhaitions son départ, mais les circonstances qui l’entourent ne changent rien, du moins pour l’instant, aux moyens de pression mis en place.

Surveillez attentivement nos communications afin d’être au fait des derniers développements. Tous souhaitent un dénouement rapide dans ce dossier qui a assez duré.


18
janvier
2017

À titre de directeur et au nom de toute l’équipe de notre fédération régionale, je me permets de vous souhaiter, productrices et producteurs agricoles de la Mauricie, une année 2017 remplie de bonheur, de santé et de prospérité. Que cette nouvelle année puisse vous apporter tout le succès espéré pour votre entreprise.

Un plan clair pour les prochaines années

L’année 2017 sera marquée par la mise en place d’un nouveau plan de développement pour la Fédération qui sera effectif pour les trois prochaines années. Ce plan de développement mettra l’accent sur l’accompagnement des producteurs, la gouvernance de notre organisation et la valorisation de la profession. Notre objectif sera de demeurer une organisation proactive et à l’écoute de notre monde.

De nouveaux bureaux

C’est également en 2017 que l’agrandissement de nos bureaux sera concrétisé. Ces nouveaux espaces permettront à notre cabinet comptable, SCF Mauricie, de prendre un nouvel élan tout en offrant une gamme des plus complètes de services en comptabilité et en fiscalité. Notre équipe de professionnels et de techniciens saura répondre à vos attentes que ce soit de la tenue de livres, de l’analyse de projets d’investissement, jusqu’au transfert d’entreprise.

agrandissement1

 

Toujours à la défense de nos intérêts

La prochaine année nous apportera également son lot de défis avec des dossiers majeurs qui sont actuellement sur la table. La réforme du Programme de crédit de taxation foncière agricole est notamment un important dossier qui mobilisera nos efforts en ce début d’année.

La grande équipe de la Fédération de l’UPA de la Mauricie mettra tout en œuvre pour vous accompagner, producteurs et productrices, et ainsi nous permettre de demeurer le chef de file du secteur agricole en région.

Au plaisir de vous rencontrer durant la prochaine année. Tous les employés se joignent à moi pour réitérer nos meilleurs vœux. Que vos souhaits les plus chers puissent être réalisés!








L'up@ricie Web