19
février
2019

AGA-Invitation-EXT Le 17 mars prochain se tiendra l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’UPA de la Mauricie au Club de golf Métabéroutin (Île Saint-Christophe, Trois-Rivières) sous le thème « Cette année, on se met au vert! ». Cette année, la culture irlandaise sera à l’honneur, puisque l’AGA partagera la même date que les célébrations de la Saint Patrick. Vous êtes attendus pour 9 h 30, où sera sera servi le traditionnel brunch. Les affaires délibérantes et les différentes activités suivront le repas. Lire la suite


14
décembre
2018

Dons2018(1)

À l’approche des Fêtes, les producteurs de la Mauricie perpétuent la tradition instaurée il y a sept ans en remettant des dons aux plus démunis de notre région.

Les Éleveurs de porcs de la Mauricie, les Producteurs de lait de la Mauricie, les Producteurs de bovins de la Mauricie, le Syndicat des producteurs acéricoles de la Mauricie ainsi que la Fédération de l’UPA de la Mauricie ont participé, le 14 décembre, au partage de denrées alimentaires à une dizaine d’organismes bénéficiaires.

Les dons, sous forme de sirop d’érable, de viande de bœuf et de porc, de lait et de pommes de terre totalisent 12 000 $, soit le plus gros montant remis à cette occasion. En sept ans, 46 000 $ ont été distribués aux organismes en sécurité alimentaire de la région. Ce montant inclut également un don de de 3 500 $ des Éleveurs de volailles de la Mauricie–Centre-du-Québec remis plus tôt en décembre. Le président de l’UPA Mauricie, M. Jean-Marie Giguère, était résolument fier de ce don record des producteurs : « La solidarité est une valeur à la base même de notre organisation. Il nous importe de contribuer à ce que chacun d’entre nous, sans discrimination, puisse se procurer des produits abordables et de qualité. »

Dons2018(2)

Pas seulement qu’à Noël!

Conjointement à l’activité de remise de dons, les Éleveurs de porcs de la Mauricie (EPM) et du Centre-du-Québec (EPMCQ) ont annoncé une contribution de 12 500 $ sur une période de cinq ans à l’organisme Moisson Mauricie/Centre-du-Québec. Ce don permettra de nourrir plus de 10 000 personnes. « Notre travail, c’est de nourrir les Mauriciens et les Centricois. C’est pourquoi les situations de précarité alimentaire nous ont toujours interpellés », soulignent Benoît Magny et Yvan Fréchette, respectivement présidents des EPM et des EPMCQ.

De leur côté, les Producteurs de lait de la Mauricie ont remis en cours d’année, quelque 12 000 $ en dons, notamment pour l’organisation d’activités à caractère familial, sportif ou pédagogique.


12
novembre
2018

GMED

Le 18 novembre prochain, l’Union des producteurs agricoles convie la population à un grand événement familial à Montréal qui rassemblera les productrices et producteurs agricoles, la filière agroalimentaire et les consommateurs autour d’une même cause : notre avenir alimentaire. À titre de président de la Fédération de l’UPA de la Mauricie, c’est avec enthousiasme que je vous invite à faire entendre votre voix pour un meilleur respect de notre agriculture et le soutien aux producteurs et aliments d’ici. Lire la suite


29
octobre
2018

iStock_000013279161XSmall

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a récemment lancé un programme visant à améliorer l’efficacité de la main-d’œuvre ou des travaux agricoles, ou d’accroître la productivité des ruches et diminuer la mortalité hivernale en apiculture. Ce programme s’adresse aux entreprises agricoles spécialisées en production végétale et en apiculture, dont les revenus bruts représentent plus de 50 % de leur revenu total. Cette initiative s’adresse aussi aux coopératives d’utilisation de machinerie agricole (CUMA).

Vous avez un projet en tête? Vous pourriez vous voir rembourser jusqu’à 40 % des dépenses admissibles et jusqu’à 50 % pour les CUMA, la relève agricole et les entreprises détenant une précertification ou une certification biologique, jusqu’à concurrence de 25 000 $.

Parmi les projets admissibles, on retrouve :

  • Acquisition ou adaptation d’équipement de production, de récolte ou de conditionnement;
  • Acquisition d’outils technologiques, notamment en agriculture de précision;
  • Utilisation de services professionnels non admissibles à une aide financière dans le cadre du Programme services-conseils;
  • Acquisition ou adaptation de matériel en apiculture ou d’équipement de production, de récolte ou de conditionnement.

À noter que :

    • Les entreprises en acériculture ne sont pas admissibles comme une production végétale;
    • Les cultures abritées et l’ensemble de l’horticulture ornementale (champ et conteneur) sont considérées comme de la production végétale;
    • La relève qui prévoit 50 % et plus de ses revenus en production végétale pourrait être admissible à certaines conditions.

Mais faites vite! La période de dépôt des demandes d’aide financière se déroule du 29 octobre au 16 novembre prochain. Le processus d’analyse des demandes se fera selon le principe de premier arrivé, premier servi.

Les détails de cette initiative ministérielle sont disponibles sur le site du MAPAQ.

Voici le lien pour tous les détails concernant cette initiative ministérielle « Productivité végétale ».


14
septembre
2018

À l’occasion des élections provinciales 2018, la Fédération de l’UPA de la Mauricie recevait, mercredi dernier, les candidats des quatre principaux partis des circonscriptions mauriciennes lors d’une rencontre avec les producteurs agricoles afin de discuter des enjeux provinciaux et régionaux propres à leur secteur.

Une trentaine de participants ont pris part à cet exercice au Complexe Laviolette de Trois-Rivières, mais la soirée était également retransmise en direct sur le web.

La fiscalité foncière agricole au cœur des échanges

Mis de l’avant lors de la tentative avortée du gouvernement de réformer le Programme de crédit de taxes foncières agricoles en 2017, le dossier de la fiscalité foncière des terres est un enjeu important. Au fil des ans, en raison de la hausse de la valeur des terres, les programmes mis en place pour pallier ce déséquilibre sont devenus inefficaces. À ce titre, les agriculteurs ont demandé à tous les candidats présents de s’engager à réévaluer le système actuel. Lire la suite


4
septembre
2018

CartonMacaronsJappuie_Page_1

Bien que l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) ait beaucoup retenu l’attention des médias dans les derniers jours, d’autres enjeux préoccupent les producteurs agricoles québécois. Réunis à Saint-Alexis-des-Monts le 23 août, l’Union des producteurs agricoles (UPA), ses 12 fédérations régionales – dont l’UPA Mauricie – et ses 27 groupes spécialisés ont profité du lancement de la campagne électorale pour demander au prochain gouvernement québécois d’appuyer davantage l’agriculture et la foresterie privée.

Les demandes de l’Union se déclinent en cinq catégories :

  • La protection des ressources
  • Les investissements en agriculture
  • La taxation foncière équitable
  • L’accès aux terres par la relève
  • La réduction de l’impact de la hausse des salaires

» Téléchargez le dépliant de L’Union sur les enjeux de la campagne électorale

« Les citoyens sont fréquemment déçus par les campagnes électorales, car les enjeux importants sont souvent évincés des discussions. Nous espérons que les questions agricoles et forestières seront abordées durant les élections. On exige beaucoup des producteurs et des productrices. À une certaine époque, nous disions : pas de nourriture sans agriculture. Cet adage est plus vrai que jamais. Il est temps d’appuyer notre agriculture et notre forêt », a mentionné Marcel Groleau, président général.

Chaque jeudi, l’UPA publiera sur sa page Facebook une capsule vidéo pour exposer ses demandes dans ces cinq enjeux. Vous pouvez notamment visionner la vidéo sur l’environnement ainsi que les réponses des principaux partis sur cet enjeu. Bonne campagne!








L'up@ricie Web