23
mai
2017

Le 10 mai dernier, L’Union des producteurs agricoles présentait, à l’occasion d’une rencontre des responsables régionaux en santé psychologique, un nouvel outil à l’intention des producteurs. Le PAPA (Programme d’aide pour agriculteurs), offert par l’entreprise ProSanté, comprend notamment un accès sans frais à des répondants en tout temps (jour, nuits et fins de semaine), capables d’orienter les personnes vivant des situations difficiles (stress, anxiété, décès d’un proche, épuisement, conflit interpersonnel, séparation, divorce, alcoolisme, toxicomanie, difficultés conjugales …). Ce service est confidentiel, professionnel, humain et facile d’accès. Il est offert aux agriculteurs et aux membres de leur famille immédiate.

Des tarifs de groupe ont  été négociés pour les consultations privées en psychologie à un taux de base de 85 $ l’heure. Si vous avez besoin d’aide, vous pouvez contactez en tout temps le : 1 888 687-9197 ou consulter le site: votreconseillervirtuel.ca (Identifiant: PAPA et mot de passe: PAPA899%). Que vous choisissiez le PAPA ou tout autre outil, l’important c’est de téléphoner!


23
mai
2017

La Déclaration de l’employeur en matière d’équité salariale (DEMES) est un formulaire à remplir obligatoirement pour tous les employeurs ayant déclaré avoir 11 employés et plus au Registraire des entreprises du Québec. Vous devez faire état annuellement de l’état d’avancement des politiques en matière d’équité salariale dans votre. entreprise

La DEMES est une obligation légale et quiconque omet de la produire commet une infraction et est passible d’une amende pouvant aller de 1 000 $ à 45 000 $ en vertu de la loi. Attention, l’obligation de produire la DEMES est distincte de celles de réaliser un exercice d’équité salariale et d’évaluer le maintien.

Comment comprendre et produire la DEMES? En visitant le site web au www.demes.gouv.qc.ca.

Pour toute question relative à vos obligations en matière d’équité salariale, n’hésitez pas à visiter le site Web de la CNESST ou de communiquer avec eux par téléphone au 1 844 838-0808, option 4.


11
mai
2017

Journée-du-Stage-Ingénieur-et-étudiant-d'un-jourFrédéric est un jeune finissant de l’École secondaire des Pionniers, qui s’intéresse à l’agriculture depuis son enfance. Malgré sa passion, il envisage plutôt de poursuivre ses études dans le domaine de l’ingénierie. À l’heure où il doit faire des choix concernant sa future carrière, il a découvert le métier d’ingénieur agricole. « J’ai une ferme chez moi, donc j’aime beaucoup travailler et passer du temps avec les animaux. J’aimerais bien leur rendre la vie plus facile, plus belle et plus simple et c’est pourquoi je suis intéressé par ce métier », mentionne-t-il. Mais comment s’assurer que ce travail lui convient?

Notre jeune finissant a pu confirmer son choix en participant à une journée de stage en entreprise en collaboration avec l’organisme Jeunes explorateurs d’un jour. Le Centre d’emploi agricole a été mandaté par cette organisation afin de créer un maillage entre le futur ingénieur et une entreprise du territoire. L’entreprise Les Consultants Mario Cossette inc. (MCi) a répondu rapidement à l’appel du CEA et à la demande d’accueillir un jeune stagiaire dans le cadre de cette activité exploratoire.

Ainsi, le 20 avril dernier, Éric Baril, ingénieur agricole au sein de cette firme, a donné rendez-vous à Frédéric afin de lui permettre de découvrir ce métier sur le terrain. Ce dernier était très satisfait de sa journée, qui aura permis de consolider son orientation professionnelle. Il est fort à parier qu’il s’inscrira prochainement dans ce domaine d’études!


31
octobre
2016

Grande nouvelle au sujet du transfert de ferme et de relève agricole : une banque de ferme et d’actifs agricoles est en cours d’organisation en Mauricie. L’idée, issue des plans de développement de la zone agricole (PDZA) des territoires de la Mauricie ainsi que du Réseau d’action en établissement agricole a fait son chemin au cours des derniers mois. Lire la suite


9
mai
2016

Le printemps bat son plein et les travaux aux champs sont enfin commencés! Nous sommes présentement dans la période de l’année la plus intense, mais aussi la plus stimulante!

Même si la charge de travail sur votre ferme augmente considérablement durant cette période, ça ne veut pas dire de donner des bouchées triples. Avez-vous pensé à engager un étudiant pour vous libérer un peu, dégager vos employés de certaines tâches et pallier aux vacances? Plusieurs jeunes de la région ne demandent qu’à travailler durant leurs vacances d’été, et c’est une excellente occasion pour eux de s’initier tôt au marché du travail.

Que ce soit pour la cueillette de fruits et de légumes, ramasser des roches, tondre le gazon, faire les foins et même faire la traite, les étudiants peuvent combler un besoin ponctuel sur vos fermes.  Les jeunes sont dynamiques, créatifs et allumés. Et qui sait, peut-être donnerez-vous le goût à un jeune de faire carrière en agriculture? Vous pouvez ainsi préparer la relève et donner aux étudiants la chance d’expérimenter sur le terrain leur choix de carrière, en leur offrant un emploi d’été. Engager un étudiant, c’est investir dans la génération future!

Saviez-vous que?
Saviez-vous qu’il n’y a pas d’âge minimum pour faire travailler un mineur au Québec? Par contre, vous ne pouvez pas faire travailler un enfant de moins de 16 ans durant les heures d’école, et pour les enfants de moins de 14 ans, vous devez obtenir l’approbation écrite d’un des parents.

Alors, aurez-vous besoin d’étudiants cet été? Si oui, n’hésitez pas à contacter notre Centre d’emploi agricole de l’UPA Mauricie au 819 378-4033!


13
avril
2016

Les enjeux en matière de main-d’œuvre de la région mauricienne et l’adéquation entre la demande et l’offre de formation en agriculture sont au centre d’une analyse prospective commandée par Emploi-Québec et réalisée sous la supervision de la Fédération de l’UPA de la Mauricie. La participation de plusieurs acteurs agricoles locaux et l’étude de certains programmes éducatifs ont permis de mieux comprendre et de mettre en perspective la problématique relative à l’employabilité et l’arrimage des besoins spécifiques du marché de l’emploi aux formations disponibles en agriculture.

Les résultats de cette analyse mettent en évidence les difficultés de recrutement et de rétention du personnel, l’intérêt croissant pour les employés qualifiés et l’importance des qualités personnelles et interpersonnelles pour le travail agricole. Selon l’étude, l’offre de formation satisfait en général les besoins en matière de main-d’œuvre dans la région. Cependant, certains aspects de la formation initiale sollicitent une amélioration, notamment sur le plan des nouvelles technologies, des cours pratiques et de la durée des stages. Dans une autre perspective, les résultats montrent le besoin de la mobilisation de diverses organisations internes et externes dans la promotion des métiers agricoles.

Les constats articulés par cette analyse ont permis à la Fédération de l’UPA de la Mauricie et à ses partenaires d’établir un plan d’action afin de bonifier l’offre de formation et de favoriser la valorisation des métiers du secteur.








L'up@ricie Web