15
avril
2020

Depuis 2007, AGRIcarrières récompense les entreprises agricoles qui se démarquent en gestion des ressources humaines. Chaque année, des candidatures sont soumises de toutes les régions du Québec. Cette année, les Jardins Bio Campanipol se retrouve parmi les finalistes. Lisez l’article de La Terre de chez nous consacré à cette entreprise de Sainte-Geneviève-de-Batiscan paru le 8 avril 2020.


Reconnaître ses faiblesses… pour mieux s’améliorer

La récente construction d’un bâtiment de services où sont centralisés les activités de traitement des récoltes et de préparation des paniers destinés à la livraison ainsi que le kiosque des produits locaux a forcé les gestionnaires de la ferme maraîchère Jardins Bio Campanipol, de Sainte-Geneviève-de-Batiscan en Mauricie, à revoir l’organisation du travail pour garantir un maximum d’efficience tout en préservant la satisfaction du personnel.

« Nous savons comment il est important de s’adapter pour être en mesure de garder nos employés et s’assurer de leur bien-être », indique Florence Saint-Arnaud, copropriétaire de l’exploitation maraîchère avec ses frères Charles et Félix ainsi que ses parents Danielle Lefebvre et Robert Saint-Arnaud.

Pour relever le défi de la mise à jour de leur stratégie, les propriétaires n’ont pas hésité à faire appel au service-conseil en gestion des ressources humaines de la Fédération de l’UPA de la Mauricie comme ils l’avaient déjà fait il y a six ans. « L’entreprise avait connu d’importants changements et ses gestionnaires avaient besoin d’être rassurés et orientés dans leur démarche d’adaptation », rapporte Stéphanie Vaugeois, conseillère en gestion des ressources humaines, qui a accompagné les membres de la famille dans le processus de réflexion et de mise à jour.

À l’issue de cet exercice, les membres de la famille ont convenu de revoir la répartition des tâches entre eux. Ils ont également instauré une rencontre hebdomadaire de travail pour établir les priorités et discuter de leur stratégie de la semaine. L’exercice a permis la mise à jour du manuel de l’employé dont la première version datait de 2013, ce qui démontre que le bien-être du personnel figure depuis longtemps parmi les préoccupations des gestionnaires.

Des employés fidèles
Le recrutement et la rétention du personnel restent un défi constant que les Lefebvre-Saint-Arnaud savent relever avec brio. La preuve en est que trois des 23 employés comptent 15 ans d’ancienneté, un autre y travaille depuis cinq ans et plusieurs étudiants y reviennent pour un emploi d’été durant trois ou quatre saisons. « On sent que c’est une fièrté pour les employés de faire partie de l’équipe, explique Florence Saint-Arnaud. Pour nous, c’est très rassurant. »

D’autres moyens permettent de plaire aux employés comme la flexibilité des horaires, le tirage hebdomadaire d’un panier de produits frais et les rabais qui leur sont proposés sur les produits en kiosque.

Au cours des derniers mois, les propriétaires estiment avoir réussi à bonifier leur façon de travailler et de gérer la main d’oeuvre en collégialité sachant que les bénéfices seront nombreux.


26
février
2020

premierssoin2s

La Fédération de l’UPA de la Mauricie tient à mettre en garde les employeurs contre la vente de trousses de premiers secours. Plusieurs producteurs et productrices nous ont informés qu’ils ont été contactés par des fournisseurs qui prétendent que le contenu de leurs trousses de premiers secours est périmé et qu’ils doivent remplacer la totalité de leurs trousses.

Obligations de l’employeur

Au Québec, chaque employeur est tenu de fournir un nombre adéquat de trousses de premiers secours. Ces trousses doivent se trouver dans des endroits faciles d’accès, le plus près possible des lieux de travail. Les trousses et leur contenu, dont la date d’expiration doit être vérifiée régulièrement, doivent être maintenus propres et en bon état. Tout matériel périmé, souillé ou jauni par le temps doit être remplacé. Aussi, il n’est pas nécessaire de remplacer les trousses de premiers secours tous les trois ans.

Les employeurs qui veulent obtenir de l’information sur les trousses de premiers secours peuvent visiter le site Internet de la CNESST.

Les producteurs agricoles se croyant victimes d’une fausse représentation ou d’une pratique commerciale douteuse peuvent formuler une plainte sur le site du Bureau de la concurrence.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter votre préventionniste Stéphanie Vaugeois au 819-378-4033 poste 230.


8
novembre
2019

On est tous appelés à jouer de multiples rôles dans nos vies, parfois simultanément, parfois à la suite d’une épreuve. Employeur, employé, parent, conjoint, enfant, partenaire, ami, bénévole dans la communauté… la vie nous tient occupé. Tellement qu’on en oublie parfois de prendre soin de soi, de sa santé et de son bien-être physique et mental. On peut lire sur le site de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM) que « 58 % des Canadiens déclarent être « surchargés » en raison de leurs multiples rôles ». Ce constat fait réfléchir. Et quand on sait que milieu de vie et milieu de travail se confondent en agriculture, on se rend compte que l’équilibre de vie professionnelle versus vie personnelle peut représenter un défi pour les producteurs. Cet équilibre est pourtant un facteur de protection pour la santé de toutes et tous. Nous vous posons la question : avez-vous l’impression d’avoir un équilibre de vie professionnelle versus vie personnelle?

Avec l’accord de l’ACSM division du Québec et grâce à la collaboration financière de l’Association canadienne de sécurité agricole (ACSA), nous vous proposons un questionnaire pour l’évaluer. Il ne s’agit pas d’un test scientifique ni d’un test de diagnostic, mais plutôt d’une façon simple de réfléchir à l’équilibre entre votre vie professionnelle et votre vie personnelle. Si vous souhaitez aller plus loin dans votre réflexion, nous vous proposons quelques ressources pour vous accompagner dans votre démarche. Si vous croyez avoir besoin de l’aide d’un professionnel de la santé, n’hésitez pas à consulter. Votre santé est importante!

Pour compléter le questionnaire : https://questionnaire.simplesondage.com/f/s.aspx?s=686d5d9b-97e9-4528-9a5c-7abe8e9302fb&lang=FR


18
septembre
2019

travailleuretranger

Le gouvernement québécois a annoncé, en août dernier, différentes mesures intéressantes pour favoriser les entreprises en recherche d’employés, et ainsi répondre au phénomène de rareté de main-d’œuvre. Ces initiatives visent principalement le recrutement et l’intégration d’immigrants dans les entreprises. Voici un tour d’horizon des incitatifs gouvernementaux :

  1. Le remboursement de 50 % des coûts de participation à une mission de recrutement à l’étranger organisée par le gouvernement québécois, jusqu’à concurrence de 5 000 $.
  2. Le remboursement de 50 % des coûts de transport, d’hébergement et de repas des entreprises participant à des missions à l’étranger, mais qui ne sont pas organisés par le gouvernement.
  3. L’aide au déménagement des travailleurs immigrant sur le territoire québécois, pouvant aller jusqu’à 1 000 $ par travailleur. Lire la suite

21
mars
2019

iStock_000017996531XSmall

Vous avez besoin de main-d’œuvre sur votre ferme, car vous venez de perdre un employé ou vous êtes tout simplement débordé? Vous en avez assez de chercher à droite et à gauche, de perdre votre temps à essayer des employés qui ne conviennent pas à vos besoins ou qui ne restent pas?  Le bouche-à-oreille ne fonctionne plus et vous n’avez pas de temps pour afficher votre poste?

Plusieurs seront pris d’un moment de panique « Comment je vais arriver à faire fonctionner ma ferme seul ? » C’est à cet instant que les Centres d’emploi agricole entrent en scène pour vous conseiller dans votre recherche d’employés.

Tout d’abord, aviez-vous pensé utiliser nos services de recrutement pour de la main-d’œuvre locale? On se charge de rédiger un affichage de poste attrayant, de publier ce dernier sur des plates-formes stratégiques et on se charge d’effectuer un premier contact avec les candidats. Par la suite, les candidatures potentielles passeront une entrevue avec la conseillère en recrutement. Notre ressource sera en mesure de préparer la personne à l’emploi agricole et aussitôt de vous présenter la candidature potentielle.

Vous avez déjà tenté diverses avenues locales, mais sans succès, et les travailleurs étrangers temporaires vous intéressent particulièrement? Nous pourrons vous conseiller en ce sens et préparer une demande selon vos réels besoins.

De plus, nous nous assurerons de vous garder à l’affût des stratégies de formations de main-d’œuvre et d’intégrations dans les milieux de travail offerts en Mauricie. Il y a, en effet, différents programmes qui vous permettent de former vos employés tout en retirant des avantages fiscaux.

Avant de mettre la clé dans la porte, il y a des solutions à considérer. Contactez-nous!


9
février
2018

Un colloque régional sur les enjeux de la main-d’œuvre aura lieu à Espace Shawinigan, le 1er mars prochain. Cet événement a pour but d’aider les entreprises de la région à recruter, fidéliser et innover pour attirer la main-d’œuvre autrement. Ce colloque s’adresse tout particulièrement aux dirigeants d’entreprises, d’organismes ainsi qu’aux villes et MRC de la région, qui doivent se mobiliser pour faire face aux défis que représente la rareté grandissante de la main-d’œuvre en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Je vous invite donc, employeurs du milieu agricole, à participer à ce colloque qui vous concerne, étant particulièrement touchés par cette pénurie de main-d’œuvre sans précédent.

Il est maintenant temps de vous inscrire. Pour ce faire, vous n’avez qu’à vous rendre sur le site Web suivant : http://www.colloquemaindoeuvre.com/ Vous y retrouverez également la programmation complète.








L'up@ricie Web