23
septembre
2019

La Filière mycologique de la Mauricie et la Microbrasserie Le Temps d’une Pinte sont fébriles de dévoiler les restaurants participants de cette troisième édition de MYCO : Rendez-vous de la gastronomie forestière (www.myco04.com). Pour l’occasion, treize des meilleures tables de la région serviront un menu unique qui aura pour mission de faire briller la richesse des comestibles forestiers et de l’ensemble du terroir de la Mauricie. Les restaurateurs qui vous accueilleront du 3 au 6 octobre sont les suivants : Le 100 St-Laurent, Louiseville; La Bezotte – Café de Village, Yamachiche; Le Baluchon – Éco-villégiature, St-Paulin; Le Buck – Pub gastronomique, Trois-Rivières; Épi, Buvette de quartier, Trois-Rivières; La Maison de Débauche, Trois-Rivières; Le Lupin, Trois-Rivières; Le Lutin Marmiton, St-Élie-de-Caxton; Le Presbytère, St-Stanislas; Le Temps d’une Pinte – Brasseur bistronome, Trois-Rivières; Le Trou du Diable – Broue pub et restaurant, Shawinigan; Microbrasserie Nouvelle France, St-Alexis-des-Monts; Restaurant Zélé, Ste-Flore.

Initié par les Champignons forestiers de la Mauricie et par Le Temps d’une pinte – Microbrasserie des Trois-Rivières, le projet est d’une grande ampleur. « MYCO est le plus important événement de gastronomie forestière au Québec. C’est le moteur d’un tourisme rural, que l’on nomme mycotourisme, favorisant l’utilisation de comestibles frais et de qualité en circuits courts pour le plaisir gourmand et favorisant une expérience renouvelée des randonnées en forêt », a déclaré
Patrick Lupien, coordinateur de la filière mycologie de la Mauricie.

MYCO n’aurait cependant jamais vu le jour sans l’aide de ses partenaires. Nous tenions à remercier le Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, Le Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie, Quetzal Kombucha, La Fromagerie Baluchon, Le Magazine Beside, l’Université du Québec à Trois-Rivières, La Caisse d’économie solidaire Desjardins, Tourisme Trois-Rivières ainsi que Trois-Rivières centre. Monsieur Laurier Mongrain, président
de la SPBM résume bien l’essence même de l’événement : « […] MYCO, c’est aussi vivre une expérience des sens, originale et respectueuse de la mise en valeur des produits de la terre et des forêts ».

L’équipe de la Microbrasserie Le Temps d’une Pinte souligne l’effort de concertation des divers intervenants et acteurs du secteur agroalimentaire et gastronomique de la région : « Depuis plus de 5 ans, nous nous impliquons dans le développement d’une gastronomie propre à notre région et qui s’inspire de son territoire et de ce qu’il a de meilleur à offrir : des saveurs forestières insoupçonnées et des artisans dont la convivialité et le savoir-faire méritent d’être valorisé à travers le Québec. Nous saluons le travail de concertation des divers acteurs du milieu alimentaire et économique qui ont su reconnaître en MYCO, le fruit d’une vision identitaire dont le potentiel de rayonnement est vaste ».


18
juillet
2019

L’entreprise Rothsay interrompra son service de récupération des animaux morts dans les secteurs de la Rive Nord, des Laurentides, de Lanaudière et de la Mauricie dès le 26 juillet.

Étant donné les courts délais, les producteurs visés par l’interruption de service de Rothsay sont invités à contacter le service à la clientèle de Sanimax le plus rapidement possible au 1 888 726-4629. Ceci permettra à Sanimax de planifier le surplus de travail qu’elle aura à assumer.


4
juillet
2019

Une fois de plus, l’Union des producteurs agricoles convie la population le 8 septembre prochain à l’occasion des Portes ouvertes sur les fermes du Québec. Une centaine de fermes ouvriront leurs portes aux citadins pour leur faire découvrir leur mode de vie et leur travail unique et essentiel. En Mauricie, cinq fermes accueilleront la population de 10 h à 16 h.

Pépinière de Grand’Pré

GrandPre2

En 1992, Line Béland et son mari Michel Lebrun ouvrent les portes de la Pépinière de Grand’Pré Inc. D’abord pépinière de production, les propriétaires inaugurent ensuite un centre jardin de 25 000 pieds carrés dans leur cour extérieure. Avec une superficie en serre de 12 000 pieds carrés, la grande majorité des fleurs vivaces et annuelles, des plants de légumes et petits fruits, des arbres, arbustes, conifères et rosiers est produite sur place.

Ferme Apicole Mékinac

FermeApicoleMek

Depuis 1979, Denis Gauthier, propriétaire de la Ferme Apicole Mékinac, se passionne pour l’apiculture. Annuellement, l’apiculteur récolte 14 tonnes de miel. Sept variétés sont offertes directement à la ferme ou via plus de 25 commerces locaux. Denis et sa famille peuvent se réjouir d’avoir été les premiers à produire du miel d’asclépiade, un miel blanc, au goût doux et légèrement piquant. Du miel crémeux au miel brut, plusieurs sous-produits sont également offerts dont du pollen, de la gelée royale, des bonbons, des chandelles à la cire d’abeille et de la cire brute. La ferme offre également un service de polinisation.

Ferme Éthier, Les fruits soleil

FermeEtgier

Chaque année, des milliers de gens se déplacent pour vivre une expérience unique à la Ferme Éthier. Ferme pionnière en 1939 de la production de tabac, celle-ci prend un nouvel élan après l’arrêt de cette culture au Québec en 2003. Aux premiers plants de fraises et au verger d’amélanchiers en 2005 s’ajoutent avec le temps la culture de bleuets, de camerises, de citrouilles, de courges et d’ail.

Ferme Hogue et Huot

HogueHuotLa ferme Hogue et Huot est la concrétisation du rêve commun de Ghislain Hogue et Annie Huot. Ferme en démarrage, le couple a fait l’acquisition des terres et bâtiments en 2013. D’abord ferme maraîchère, ils ont entamé un changement de cap en 2015, en entreprenant la production de poulets de grains, de porcs en pâturage et de bœufs Galloway nourris à l’herbe. La ferme Hogue et Huot, c’est aussi de l’autocueillette de camerises, la production d’asperges, et surtout des propriétaires accueillants qui ont à cœur le bien-être de leurs animaux et la diminution de leur empreinte écologique.

Ferme Nouvelle-France

NouvelleFrance

À Sainte-Angèle-de-Prémont, la Ferme Nouvelle-France accueille des milliers de visiteurs chaque année. Ouverte au public depuis 2013, elle met à l’honneur le patrimoine rural et agricole. Sur un site enchanteur, les visiteurs peuvent se balader dans le verger, visiter la fermette et le marché champêtre. D’autres commodités sont également accessibles dont une halte vélo, un musée agricole, et même une salle de type champêtre pouvant accueillir jusqu’à 160 personnes.


Si vous voulez visiter les fermes hôtes sans vous soucier du transport, des trajets en autobus sont prévus gratuitement, au départ du parc Champlain à Trois-Rivières à 9 h 30 et 10 heures. Communiquez avec nous si vous avez des questions. Surveillez la brochure qui sera bientôt publiée pour tous les détails sur l’événement.

Une journée à saveur forestière!

De plus, en marge des Portes ouvertes sur les fermes du Québec, le Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie tiendra sa traditionnelle Journée forestière à la Sapinière de la Mauricie. De nombreux exposants,  des conférences variées, des démonstrations de machinerie, des jeux forestiers, des activités pour enfants, les animaux d’Éducazoo, le Food Truck du Traiteur W, la microbrasserie le Temps d’une pinte et d’autres activités vous attendent.

On se donne rendez-vous le 8 septembre prochain!


27
juin
2019

TET2020

Nul besoin de le répéter, la Mauricie vit une importante pénurie de main-d’œuvre et le secteur agricole est durement touché. Avez-vous déjà pensé à faire l’embauche de travailleurs étrangers temporaires ? En 2013, ils étaient 150 à venir d’ailleurs pour occuper des contrats annuels ou saisonniers en Mauricie. Depuis janvier dernier, déjà 320 de ces travailleurs sont arrivés en Mauricie et travaillent au sein de plusieurs entreprises, une augmentation de 21 % comparativement à 2018.

Le processus vous semble trop lourd ? Vous avez des craintes et questionnements face à vos responsabilités en tant qu’employeur ? C’est tout à fait légitime! Probablement que les 37 % de producteurs qui ont nouvellement fait le choix d’engager des travailleurs étrangers temporaires cette année vous diraient que c’est un processus qui peut sembler complexe, mais qu’avec le Centre d’emploi agricole (CEA) de la Mauricie, tout devient plus simple.

À ce sujet, une séance d’information aura lieu mercredi 17 juillet, de 13 h 30 à 15 h 50, à la Fédération de l’UPA de la Mauricie. Combien coûte le recrutement d’un travailleur étranger? Quelles sont les démarches à accomplir? Quelles sont vos responsabilités en tant qu’employeur ? Autant de questions dont vous obtiendrez des réponses!

Denis Roy, conseiller en immigration à l’Union des producteurs agricoles et Stéphanie Vaugeois, conseillère en placement à l’UPA Mauricie seront sur place pour vous démontrer que c’est plus accessible que vous ne le pensez.

Bien sûr qu’il y a des règles et obligations à respecter, mais sachez que tout au long du processus vous êtes accompagnés et guidés par le Centre d’emploi agricole de la Mauricie. Vous serez assurés que les documents sont remplis selon les exigences et que votre dossier est conforme.

Pour vous inscrire à la séance gratuite d’information, contactez Annabelle Hins, au 819 378 4033 poste 244 ou au ahins@upa.qc.ca.

Le CEA est le spécialiste de services dans le domaine de la gestion des ressources humaines en agriculture. Il offre toute une gamme d’outils pour la dotation de personnel et pour aider les producteurs et productrices agricoles à gérer efficacement leurs employés.

Il est en partie financé par Emploi-Québec et son personnel est fier de travailler en étroite collaboration avec les centres d’emploi locaux de la Mauricie.


21
juin
2019

Vous droits en santé mentale ne sont pas respectés? La Solidarité régionale d’aide et d’accompagnement pour la défense des droits (SRAADD) est là pour vous! Leurs conseillers et avocats vous accueillent au téléphone et à leurs locaux afin de répondre à vos questions et préciser vos besoins. Ils vous donneront des conseils techniques et juridiques en vue de vous soutenir dans vos droits. Ils vous informeront et vous accompagnont dans les procédures à suivre et les démarches auprès des différents organismes, ressources et ministères.

Leurs champs d’intervention sont variés :

  • Droit de la famille : Tout ce qui concerne la famille et le couple (divorce et séparation, garde d’enfants, pension alimentaire)
  • Droit civil : Régit les rapports entre les personnes, qu’il s’agisse de personnes physiques ou de personnes morales (succession, protection du consommateur, assurance privée, droits de la personne)
  • Droit du travail : L’ensemble des règles juridiques qui régissent les relations de travail (Commission des normes de l’équité de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), Assurance-emploi)
  • Droit administratif :  Tribunal administratif du Québec. Révise à la demande des citoyens, les décisions rendues par les ministères ou les organismes gouvernementaux (Retraite Québec (anciennement Régime des rentes du Québec (RRQ) et invalidité (RRQI)), Régie de l’Assurance-maladie du Québec (RAMQ), Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ))

Sous forme de café-rencontre, la SRAADD peut également se rend disponible aux utilisateurs de services, aux intervenants et aux directions pour présenter l’organisme et répondre aux questions. Le SRAADD offre ses services confidentiels et gratuits sur le territoire de la Mauricie et Centre-du-Québec.

Pour en savoir plus sur cet organisme, vous pouvez les contacter via les coordonnées suivantes :

Solidarité régional d’aide et accompagnement en défense des droits en santé mentale

1060, rue Saint-François-Xavier (bureau 340), Trois-Rivières
Téléphone   : 819-693-2212
Courriel : sraadd @cgocable.ca


9
avril
2019

Acer

Les producteurs acéricoles de la Mauricie ont lancé il y a quelques semaines le nouvel identifiant Mauricie, pur érable à l’aube de la nouvelle saison printanière. Cette marque, développée par les Producteurs et productrices acéricoles de la Mauricie (PPAM), identifie le sirop, tire, beurre et autres produits de l’érable récolté et transformé dans la région mauricienne.

Le logo sera appliqué sur les produits vendus notamment chez les détaillants en alimentation, dans le but de permettre aux consommateurs d’identifier leur provenance.

La cabane arrive en ville!

Pour cette occasion, les acériculteurs mauriciens étaient au centre-ville de Trois-Rivières dans une ambiance festive pour remettre 300 cornets au sirop d’érable aux passants. Ils en ont profité pour présenter le nouveau logo et répondre aux questions des consommateurs sur la production.

Cette initiative n’est pas nouvelle en Mauricie. L’organisation avait lancé, près de 30 ans auparavant, l’identifiant Produit d’érable de la Mauricie. Le nouveau logo reprend les mêmes codes et symboles. Cette année uniquement, quelque 200 000 étiquettes seront apposées sur les produits.

Le président des PPAM, Éric Bouchard, était résolument satisfait du projet relancé trois décennies plus tard : « Nous souhaitons que les Mauriciens découvrent ou redécouvrent le savoir-faire exceptionnel des producteurs de la région. Nous voulons qu’ils soient fiers des produits acéricoles transformés en région! »








L'up@ricie Web