6
décembre
2018

Les Producteurs de bovins du Québec ont procédé, en étroite collaboration avec l’agence de vente des veaux d’embouche, à la production de deux vidéos visant à stimuler le démarrage et la relève de fermes de vaches-veaux!

Les deux courtes vidéos produites rapportent l’établissement de deux jeunes producteurs : Christian Rousseau, fils de Gérald Rousseau et Madeleine Bouchard, relève familiale pour la Ferme de la Carpe S.E.N.C., située à Saint-Stanislas, au Lac-Saint-Jean, et Martin Drainville, propriétaire de la Ferme Martin Drainville S.E.N.C., entreprise qu’il a démarrée de toutes pièces à Saint-Damien, dans la région de Lanaudière.

Nous vous rappelons également que les Producteurs de bovins de la Mauricie ont mis un place un programme d’aide financière pour la relève du secteur veau d’embouche!


30
novembre
2018

Vous n’avez pu participer à la Tournée des régions acéricoles en Mauricie cet automne? Ne vous en faites pas, nous avons pensé à vous !

Six capsules qui présentent les moments clés de ces rendez-vous des producteurs acéricoles sont disponibles ici!

Récolte, classement et ventes

Paiement aux producteurs

Transfert hors contingent

Qualité et normes californiennes sur le plomb

Promotion des produits d’érable

Nouveau répertoire Web d’érablières Érable d’ici


23
novembre
2018

En 2015, le gouvernement du Canada a publié le Règlement sur les produits dangereux et modifié la Loi sur les produits dangereux, ce qui a entraîné des modifications importantes au Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT 1988) touchant principalement les critères de classification et les exigences relatives aux étiquettes et aux fiches signalétiques, maintenant appelées « fiches de données de sécurité (FDS) ». Cette nouvelle version est appelée « SIMDUT 2015 ». Une période de transition, échelonnée de février 2015 au 30 novembre 2018, a été prévue pour migrer vers le SIMDUT 2015. Cette période de transition tire à sa fin.

Depuis le 1er septembre 2018, tous les produits dangereux vendus ou importés par les fournisseurs (fabricants, importateurs, distributeurs ainsi que les employeurs pour leur propre usage) doivent être conformes aux exigences du SIMDUT 2015. Parmi les exigences, notons que :

  • tous les produits dangereux présents dans les milieux de travail devront être pourvus d’une étiquette et d’une fiche de données de sécurité conformes aux dispositions du SIMDUT 2015. Si celles-ci ne lui sont pas transmises par le fournisseur, l’employeur devra préparer une étiquette et une fiche de données de sécurité du lieu de travail;
  • l’employeur devra avoir révisé son programme de formation et d’information concernant les produits dangereux;
  • l’employeur aura terminé la formation relative au SIMDUT 2015 pour tous les travailleurs exposés aux produits dangereux ou susceptibles de l’être.

Pour s’y conformer, il y a l’option de formation en ligne à prix très abordable, offert par le Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail.

Il y a aussi des associations sectorielles paritaires qui offrent des formations publiques accessibles parfois en région, notamment Multiprévention, l’Association sectorielle fabrication d’équipement de transport et de machines et  l’Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur « affaires municipales »

Nous vous remercions de votre collaboration pour plus de détails n’hésitez pas à me joindre par courriel ou au 819 378-4033 poste 230.


26
octobre
2018

panneau

La Fédération de l’UPA de la Lanaudière a produit des panneaux de sécurité routière afin de prévenir les accidents. Une bonne partie des accidents impliquant un tracteur de ferme et un autre véhicule surviennent lorsqu’un véhicule tente de dépasser un tracteur qui s’apprête à tourner à gauche. En effet, même s’il est permis de dépasser sur une double ligne jaune tout tracteur de ferme muni du triangle rouge et orange, certains automobilistes le font parfois sans tenir compte de la possibilité que le tracteur tourne à gauche.

Afin de sensibiliser davantage les automobilistes, deux types de panneaux de signalisation ont été conçus :

  • Le premier est un panneau d’affichage amovible « Dans 150 m, virage à gauche » de 2 pi par 2 pi avec balise de 48 pouces. Son coût est de 160$ taxes incluses (base et pesée incluses)
  • Le deuxième est un panneau en aluminium à visser derrières les remorques « Attention, ce véhicule peut tourner à gauche » de 1 pi par 1 pi au coût de 20$, taxes incluses. Il est important de noter que ce panneau est une mesure supplémentaire et optionnelle de prévention. Il ne remplace pas le triangle rouge et orange, qui est en tout temps obligatoire.

L’UPA Mauricie s’est procuré quelques exemplaires de chacun de ses panneaux pour les producteurs agricoles de la région qui sont à vendre à nos bureaux. Comme les quantités sont limités, merci de nous contacter avant votre déplacement pour valider la disponibilité. Vous pouvez joindre Josée Tardif par téléphone au 819 378-4033 poste 249 ou par courriel à jtardif@upa.qc.ca.


4
octobre
2018

Cette étude diagnostique sur le portrait de l’abattage en Mauricie se réalisera au cours des prochain mois. La Groupe FBE Bernard Experts de Saint-Hyacinthe réalisera l’étude sous la gouverne de madame Caroline-Joan Boucher, agronome. Le mandat confié à la firme se définit selon quatre volets :

Le premier volet :

  • Diagnostic régional;
  • Établissement du contexte géographique;
  • Description sommaire du secteur agricole et agroalimentaire.

Le deuxième volet :

  • Portrait des abattoirs;
  • Inventaire des abattoirs (capacité, espèce et localisation).

Le troisième volet :

  • Identification des besoins;
  • Entreprise : type, spécialisation et localisation;
  • Bien-être des animaux;
  • Validation des coûts associés au transport;
  • Rentabilité des entreprises et des abattoirs.

Le quatrième volet :

  • Problématique et piste de solutions;
  • Identification des enjeux;
  • Identification de pistes de solution.

Pour mener à bien cette étude, la participation de producteurs/productrices agricoles à une rencontre de travail est nécessaire pour recueillir de précieuses informations qui alimenteront madame Boucher et son équipe. Cette rencontre devrait se tenir en soirée vers la fin-octobre, début novembre.

Si vous êtes intéressés à participer à cette rencontre, je vous invite à communiquer avec Sylvain Samuel à ssamuel@mauricie.upa.qc.ca ou en composant le (819) 378-4033 poste 232.

Dès que nous aurons de plus amples détails sur le déroulement de la rencontre, nous aviserons les personnes intéressées.


14
septembre
2018

À l’occasion des élections provinciales 2018, la Fédération de l’UPA de la Mauricie recevait, mercredi dernier, les candidats des quatre principaux partis des circonscriptions mauriciennes lors d’une rencontre avec les producteurs agricoles afin de discuter des enjeux provinciaux et régionaux propres à leur secteur.

Une trentaine de participants ont pris part à cet exercice au Complexe Laviolette de Trois-Rivières, mais la soirée était également retransmise en direct sur le web.

La fiscalité foncière agricole au cœur des échanges

Mis de l’avant lors de la tentative avortée du gouvernement de réformer le Programme de crédit de taxes foncières agricoles en 2017, le dossier de la fiscalité foncière des terres est un enjeu important. Au fil des ans, en raison de la hausse de la valeur des terres, les programmes mis en place pour pallier ce déséquilibre sont devenus inefficaces. À ce titre, les agriculteurs ont demandé à tous les candidats présents de s’engager à réévaluer le système actuel. Lire la suite








L'up@ricie Web