20
novembre
2017

Le MAPAQ a mis sur pied récemment le Programme d’appui à la compétitivité des abattoirs régionaux (PACAR). Ce programme  a pour objet d’assurer la pérennité et le développement des filières de production animale en augmentant la compétitivité des abattoirs et en améliorant l’offre d’abattage en fonction des besoins régionaux ou sectoriels. Il s’adresse aux abattoirs et aux regroupements de producteurs, de transformateurs ou d’entrepreneurs qui génèrent un chiffre d’affaires de 100 millions de dollars ou moins.

Le programme comprend trois volets :

Volet 1 : Appuyer l’entreprise ou le regroupement de producteurs, de transformateurs ou d’entrepreneurs dans la réalisation d’une étude diagnostique

Volet 2 : Appuyer l’entreprise dans les améliorations à apporter aux immobilisations pour augmenter la compétitivité de l’établissement

Volet 3 : Appuyer l’entreprise ou le regroupement de producteurs, de transformateurs ou d’entrepreneurs pour la réalisation d’un projet de développement qui répondra à un besoin d’abattage régional ou sectoriel

Plus de détails sont disponibles sur le site web du MAPAQ.

Pour toutes questions relatives à ce programme, veuillez communiquer avec la direction du développement des entreprises et des produits du MAPAQ aux coordonnées suivantes :

Direction du développement des entreprises et des produits (DDEP)
200, chemin Sainte-Foy, 12e étage
Québec (Québec) G1R 4X6

Tél. :  418 380-2100, poste 3594
Téléc. :  418 380-2134
tam@mapaq.gouv.qc.ca


3
novembre
2017

Du 13 novembre au 8 décembre, un court sondage téléphonique sera mené auprès de plus de 3 200 producteurs, dans le cadre de la Stratégie phytosanitaire québécoise en agriculture dont l’Union est partenaire. La firme mandatée par le MAPAQ effectuera des entrevues d’une quinzaine de minutes auprès d’agriculteurs qui travaillent dans les secteurs des petits fruits (fraises, framboises, bleuets, canneberges), cultures maraîchères, fruits et légumes de transformation, grains, pommes, pommes de terre, serres et pépinières ornementales. L’objectif est de mesurer l’évolution des pratiques de gestion intégrée des ennemis des cultures dans les fermes du Québec depuis la réalisation du premier sondage, en 2012. Les résultats permettront d’identifier vos besoins et de développer des outils pour mieux vous accompagner dans la gestion des pesticides à la ferme et la lutte contre les mauvaises herbes, les maladies et les insectes.


3
novembre
2017

Agri-Traçabilité Québec (ATQ) vous rappelle que le programme « Appui à l’implantation de systèmes de salubrité alimentaire, biosécurité, traçabilité et santé et bien-être des animaux »,  issu de l’Entente Cultivons l’avenir 2, prendra fin le 31 mars 2018.

Ce programme vise notamment à offrir aux intervenants des secteurs agricole et agroalimentaire un soutien dans le recours à des services-conseils, l’acquisition d’équipement et   l’amélioration d’installations de traçabilité. Plus précisément, le programme permet aux intervenants de productions bovine (laitière et de boucherie), ovine et de cervidé de bénéficier de prix avantageux pour l’acquisition d’outils automatisés de traçabilité.  Lire la suite


12
octobre
2017

Plus d’une centaine de producteurs et d’intervenants des milieux municipal, scientifique et gouvernemental (faune, environnement et agriculture) sont attendus à Pointe-du-Lac le vendredi 13 octobre prochain.

Cette rencontre, organisée par quatre fédérations régionales de l’UPA (Lanaudière, Mauricie, Centre-du-Québec et Montérégie), vise à consulter les producteurs et les autres acteurs du milieu quant aux moyens d’action permettant d’assurer une cohabitation durable entre l’agriculture et la faune au lac Saint-Pierre.

Vous êtes un producteur riverain du lac Saint-Pierre? Venez vous faire entendre! Seront sur place notamment :

  • Les préfets des MRC du secteur;
  • Marc H. Plante, député de Maskinongé;
  • Martin Caron, 2e vice-président de l’UPA;
  • Christian St-Jacques, président de l’UPA de la Montérégie;
  • Daniel Habel, président de l’UPA du Centre-du-Québec;
  • Michel Désy, 1er vice-président de l’UPA de Lanaudière;
  • Jean-Marie Giguère, président de l’UPA de la Mauricie.

La rencontre se déroulera à la Base de plein air Ville-Joie (11441, rue Notre-Dame Ouest à Trois-Rivières) le vendredi 13 octobre à 10 h.

C’est un rendez-vous!


8
août
2017

Le 1er août, le gouvernement fédéral annonçait le lancement du Programme d’investissement pour fermes laitières (PIFL). L’objectif est de permettre aux producteurs d’améliorer la productivité laitière à l’aide de nouveaux équipements suite aux conséquences prévues de l’Accord économique et commercial global. En voici un résumé :

  • Programme d’une durée de 5 ans se terminant au 31 mars 2022;
  • Enveloppe budgétaire de 250 millions de dollars à l’échelle canadienne;
  • Aide financière maximale de 250 000$/ferme;
  • Remboursement des investissements à 50% versé à la fin des réalisations;
  • Plusieurs demandes possibles jusqu’à l’atteinte du maximum;
  • Programme rétroactif jusqu’au 10 novembre 2016.

Types d’investissements :

  • Majeur (Aide financière à 50% pour un maximum de 250 000$)
    • Une seule pièce d’équipement ou un nouveau système améliorant l’efficacité et la productivité dont le coût d’achat et l’installation dépassent 120 000$.
  • Mineur (Aide financière à 50 % pour un maximum de 60 000$)
    • Tout investissement qui n’est pas considéré comme majeur et qui figure à l’annexe A du guide du programme.

Voir les annexes A et B du programme pour les investissements admissibles. L’achat d’équipement usagé, les nouvelles constructions et les agrandissements, les silos, l’acquisition de terre, d’animaux et de quota ne sont pas admissibles.

Pour être admissible, les critères sont les suivants :

  • Être un producteur canadien de lait de vache reconnu;
  • Respecter les normes environnementales en vigueur;
  • Remplir et signer le formulaire de demande;
  • Fournir la documentation nécessaire;
    • Soumission, contrat, devis, etc.;
    • Certificat de constitution de l’entreprise;
    • Preuve de financement;
    • Preuve d’achat (pour demande rétroactive) ;
  • Démontrer la capacité de réalisation du projet tant au niveau technique, financier, qu’organisationnel.

N’hésitez pas à contacter le personnel du SCF Mauricie pour vous accompagner dans vos demandes.

Pour plus d’information, visitez le site d’Agriculture et Agroalimentaire Canada : http://www.agr.gc.ca/fra/programmes-et-services/liste-des-programmes-et-services/programme-d-investissement-pour-fermes-laitieres/?id=1491935919994








L'up@ricie Web