15
avril
2020

Depuis 2007, AGRIcarrières récompense les entreprises agricoles qui se démarquent en gestion des ressources humaines. Chaque année, des candidatures sont soumises de toutes les régions du Québec. Cette année, les Jardins Bio Campanipol se retrouve parmi les finalistes. Lisez l’article de La Terre de chez nous consacré à cette entreprise de Sainte-Geneviève-de-Batiscan paru le 8 avril 2020.


Reconnaître ses faiblesses… pour mieux s’améliorer

La récente construction d’un bâtiment de services où sont centralisés les activités de traitement des récoltes et de préparation des paniers destinés à la livraison ainsi que le kiosque des produits locaux a forcé les gestionnaires de la ferme maraîchère Jardins Bio Campanipol, de Sainte-Geneviève-de-Batiscan en Mauricie, à revoir l’organisation du travail pour garantir un maximum d’efficience tout en préservant la satisfaction du personnel.

« Nous savons comment il est important de s’adapter pour être en mesure de garder nos employés et s’assurer de leur bien-être », indique Florence Saint-Arnaud, copropriétaire de l’exploitation maraîchère avec ses frères Charles et Félix ainsi que ses parents Danielle Lefebvre et Robert Saint-Arnaud.

Pour relever le défi de la mise à jour de leur stratégie, les propriétaires n’ont pas hésité à faire appel au service-conseil en gestion des ressources humaines de la Fédération de l’UPA de la Mauricie comme ils l’avaient déjà fait il y a six ans. « L’entreprise avait connu d’importants changements et ses gestionnaires avaient besoin d’être rassurés et orientés dans leur démarche d’adaptation », rapporte Stéphanie Vaugeois, conseillère en gestion des ressources humaines, qui a accompagné les membres de la famille dans le processus de réflexion et de mise à jour.

À l’issue de cet exercice, les membres de la famille ont convenu de revoir la répartition des tâches entre eux. Ils ont également instauré une rencontre hebdomadaire de travail pour établir les priorités et discuter de leur stratégie de la semaine. L’exercice a permis la mise à jour du manuel de l’employé dont la première version datait de 2013, ce qui démontre que le bien-être du personnel figure depuis longtemps parmi les préoccupations des gestionnaires.

Des employés fidèles
Le recrutement et la rétention du personnel restent un défi constant que les Lefebvre-Saint-Arnaud savent relever avec brio. La preuve en est que trois des 23 employés comptent 15 ans d’ancienneté, un autre y travaille depuis cinq ans et plusieurs étudiants y reviennent pour un emploi d’été durant trois ou quatre saisons. « On sent que c’est une fièrté pour les employés de faire partie de l’équipe, explique Florence Saint-Arnaud. Pour nous, c’est très rassurant. »

D’autres moyens permettent de plaire aux employés comme la flexibilité des horaires, le tirage hebdomadaire d’un panier de produits frais et les rabais qui leur sont proposés sur les produits en kiosque.

Au cours des derniers mois, les propriétaires estiment avoir réussi à bonifier leur façon de travailler et de gérer la main d’oeuvre en collégialité sachant que les bénéfices seront nombreux.

À lire également:

Trousses de premiers soins : attention à la fraude! La Fédération de l’UPA de la Mauricie tient à mettre en garde les employeurs contre la vente de trousses de premiers secours. Plusieurs producteurs ...
Travail et vie personnelle : visez l’équilibre! On est tous appelés à jouer de multiples rôles dans nos vies, parfois simultanément, parfois à la suite d’une épreuve. Employeur, employé, parent, con...
Une aide appréciée pour le recrutement de main d’oeuvre Le gouvernement québécois a annoncé, en août dernier, différentes mesures intéressantes pour favoriser les entreprises en recherche d'employés, et...
Des solutions pour les employeurs agricoles face à la pénurie de main-d’œuv... Vous avez besoin de main-d’œuvre sur votre ferme, car vous venez de perdre un employé ou vous êtes tout simplement débordé? Vous en avez assez de ...







L'up@ricie Web