4
septembre
2018

CartonMacaronsJappuie_Page_1

Bien que l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) ait beaucoup retenu l’attention des médias dans les derniers jours, d’autres enjeux préoccupent les producteurs agricoles québécois. Réunis à Saint-Alexis-des-Monts le 23 août, l’Union des producteurs agricoles (UPA), ses 12 fédérations régionales – dont l’UPA Mauricie – et ses 27 groupes spécialisés ont profité du lancement de la campagne électorale pour demander au prochain gouvernement québécois d’appuyer davantage l’agriculture et la foresterie privée.

Les demandes de l’Union se déclinent en cinq catégories :

  • La protection des ressources
  • Les investissements en agriculture
  • La taxation foncière équitable
  • L’accès aux terres par la relève
  • La réduction de l’impact de la hausse des salaires

» Téléchargez le dépliant de L’Union sur les enjeux de la campagne électorale

« Les citoyens sont fréquemment déçus par les campagnes électorales, car les enjeux importants sont souvent évincés des discussions. Nous espérons que les questions agricoles et forestières seront abordées durant les élections. On exige beaucoup des producteurs et des productrices. À une certaine époque, nous disions : pas de nourriture sans agriculture. Cet adage est plus vrai que jamais. Il est temps d’appuyer notre agriculture et notre forêt », a mentionné Marcel Groleau, président général.

Chaque jeudi, l’UPA publiera sur sa page Facebook une capsule vidéo pour exposer ses demandes dans ces cinq enjeux. Vous pouvez notamment visionner la vidéo sur l’environnement ainsi que les réponses des principaux partis sur cet enjeu. Bonne campagne!








L'up@ricie Web