31
octobre
2016

Grande nouvelle au sujet du transfert de ferme et de relève agricole : une banque de ferme et d’actifs agricoles est en cours d’organisation en Mauricie. L’idée, issue des plans de développement de la zone agricole (PDZA) des territoires de la Mauricie ainsi que du Réseau d’action en établissement agricole a fait son chemin au cours des derniers mois.

Une marieuse sur le terrain

Les entreprises agricoles évoluent et les propriétaires de ferme sont parfois contraints de démanteler leur entreprise ou d’abandonner une partie de leurs activités, faute de relève. Des bâtiments se retrouvent donc inutilisés et des terres sont laissées en friche. Pour éviter cette situation, le Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire de la Mauricie, dans le cadre du Service d’accompagnement sur l’avenir des entreprises agricoles, a rendu possible l’embauche de Mélanie Vallée, une agente de maillage, appelée communément marieuse. Dès le 7 novembre, elle s’activera à recruter des aspirants agriculteurs ainsi que des propriétaires afin de créer une base de données en vue favoriser des liens permettant aux deux parties de rencontrer ses objectifs. Ensemble, ils regarderont les possibilités de rapprochement ainsi que les différentes options qui s’offrent aux deux parties : location, location-achat, co-exploitation, transfert ou autres.

Ce concept n’est pas nouveau : depuis quelques années, une banque de terres a été mise sur pied dans plusieurs régions du Québec. La MRC de Brome-Missiquoi, en Montérégie, est d’ailleurs précurseur en la matière. Toutefois, en Mauricie, les jumelages ne sont pas limités aux terres disponibles, mais bien à tous les types d’actifs disponibles.

En marge de ce service, elle s’affairera également à mettre sur pied une banque de stage, pour permettre à ceux qui le désirent de prendre de l’expérience auprès d’un mentor susceptible de transférer éventuellement son entreprise.

Bien avant que le projet n’ait entrepris ses activités, le Service d’accompagnement sur l’avenir des entreprises agricoles avait reçu plusieurs demandes à cet effet et a même participé à la conclusion de quelques ententes. L’arrivée en poste de Mélanie permettra de répondre à ce besoin avec efficacité.

Bien que le projet soit en démarrage, vous pouvez communiquer avec Mélanie pour toute question. Vous pouvez la joindre par courriel au mvallee@upa.qc.ca ou par téléphone au 819 378-4033 poste 234.








L'up@ricie Web