6
juin
2019

iStock_000013279161XSmall

Il y a moins de 2 ans, j’ai commencé à compiler les prix des grains pour la Mauricie publiés par les Producteurs de grains du Québec (PGQ). Mensuellement, je vous présenterai le prix du maïs et du soya pour vous donner deux informations :

  1. Quel est le prix que j’aurais pu obtenir si des contrats avec des acheteurs avaient été signés dans le dernier mois;
  2. Pour la prochaine récolte, quand aurait été le meilleur temps pour fermer un prix dans les 11 mois précédents.

Mon but est de vous donner une vision historique de l’évolution du prix des grains pour notre région, afin de vous aider dans la planification de votre mise en marché. Par contre, je ne ferai pas de prévisions ou d’analyse sur les prix actuels et à venir pour l’année en cours. Les sites PGQ, Grainwiz et Bid-Agri, sont déjà spécialisés dans ce domaine.

Maïs

Au courant du mois de mai, les prix se sont maintenus environ 10$/t plus élevés qu’à la même période l’an dernier. Selon les transactions effectuées, il a été possible d’obtenir 230$ pour livraison en septembre, mais le prix chute à 208$/t à la récolte. C’est d’ailleurs au cours de ce dernier mois, qu’il a été possible d’obtenir le prix le plus élevé pour une vente à la récolte.

FuturMais

RecolteMais

Soya

Contrairement au maïs, le prix du soya est plus faible cette année que l’an dernier. Pour les contrats signés en mai avec livraison à la récolte, c’est environ 60$/t de moins.

FuturSoya

RécolteSoya

Source pour les quatre tableaux ci-haut : PGQ, compilation SCF Mauricie inc.


29
octobre
2018

iStock_000013279161XSmall

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) a récemment lancé un programme visant à améliorer l’efficacité de la main-d’œuvre ou des travaux agricoles, ou d’accroître la productivité des ruches et diminuer la mortalité hivernale en apiculture. Ce programme s’adresse aux entreprises agricoles spécialisées en production végétale et en apiculture, dont les revenus bruts représentent plus de 50 % de leur revenu total. Cette initiative s’adresse aussi aux coopératives d’utilisation de machinerie agricole (CUMA).

Vous avez un projet en tête? Vous pourriez vous voir rembourser jusqu’à 40 % des dépenses admissibles et jusqu’à 50 % pour les CUMA, la relève agricole et les entreprises détenant une précertification ou une certification biologique, jusqu’à concurrence de 25 000 $.

Parmi les projets admissibles, on retrouve :

  • Acquisition ou adaptation d’équipement de production, de récolte ou de conditionnement;
  • Acquisition d’outils technologiques, notamment en agriculture de précision;
  • Utilisation de services professionnels non admissibles à une aide financière dans le cadre du Programme services-conseils;
  • Acquisition ou adaptation de matériel en apiculture ou d’équipement de production, de récolte ou de conditionnement.

À noter que :

    • Les entreprises en acériculture ne sont pas admissibles comme une production végétale;
    • Les cultures abritées et l’ensemble de l’horticulture ornementale (champ et conteneur) sont considérées comme de la production végétale;
    • La relève qui prévoit 50 % et plus de ses revenus en production végétale pourrait être admissible à certaines conditions.

Mais faites vite! La période de dépôt des demandes d’aide financière se déroule du 29 octobre au 16 novembre prochain. Le processus d’analyse des demandes se fera selon le principe de premier arrivé, premier servi.

Les détails de cette initiative ministérielle sont disponibles sur le site du MAPAQ.

Voici le lien pour tous les détails concernant cette initiative ministérielle « Productivité végétale ».


28
juillet
2017

Vous être à la recherche d’un moyen pour vous permettre d’obtenir un meilleur prix pour votre production? L’autogestion des risques est là pour vous! Grâce à différents outils et stratégies, il est possible d’élaborer un plan de commercialisation afin de maximiser le prix reçu du marché et ainsi mieux s’assurer de faire des profits!

Vous désirez en connaître davantage sur ce nouveau service? Nous vous invitons à communiquer avec Réjean Gervais par courriel ou au 819 378-4033 poste 238. Vous pouvez également communiquer avec moi pour plus de détails!

Une formation est également offerte à la fin août pour les producteurs désirant en savoir plus.


5
juin
2017

Combien de fois vous a-t-on dit que la gestion c’est important et que vous devriez suivre vos résultats financiers régulièrement? Vos conseillers vous l’ont sûrement répété à plusieurs reprises! Pourtant, il ne s’agit pas seulement de la théorie, car en pratique, ça marche!

Pour le prouver, voici deux entreprises qui au départ étaient comparables et qui vous démontreront l’impact de la prise de décision entre un producteur agricole dont les objectifs sont basés sur la performance agronomique, et un producteur dont les objectifs sont basés sur les performances économiques.

Bon visionnement!


4
mai
2017

Que ce soit pour louer une terre ou un bâtiment agricole, ou bien pour faire une promesse d’achat, de bons papiers peuvent vous éviter de gros tracas. Voici donc des sites où trouver de la documentation et des modèles à ce sujet :

Entente de location – Modèle de bail – MAPAQ
(https://www.mapaq.gouv.qc.ca/SiteCollectionDocuments/Formulaires/Modelebail.pdf)

Guide de rédaction de contrat en milieu agricole – Juripop
(http://www.juripop.org/wp-content/uploads/2011/03/Guide_agricole_web.pdf)

Contrats de location – Location de terres – MAAARO
(http://www.omafra.gov.on.ca/french/busdev/facts/16-024.htm)

Promesse d’achat – Mon-Courtier.ca
(https://www.mon-courtier.ca/pdf/Promesse%20d%27achat.pdf)

Dans un contexte plus large, voici des sites pour de l’information légale :

Centre d’accès à l’information juridique
(https://www.caij.qc.ca/)

Institut canadien d’information juridique
(https://www.canlii.org/fr/

Avocats pour le bien public
(http://probonoquebec.ca/)

Jugements rendus au Québec
(http://www.jugement.qc.ca)

La loi expliquée en un seul endroit
(https://www.educaloi.qc.ca)


27
avril
2017

Le début des travaux aux champs est à nos portes et le prix des grains est moins intéressant qu’il y a quelques années. D’ailleurs, voici depuis septembre 2000 l’évolution mensuelle du prix courant du maïs et du soya à la bourse de Chicago (source : http://www.grainwiz.com/) :

evo_grains_2000

Après les sommets atteints en 2008, 2011 et 2012, les prix semblent vouloir se stabiliser et il ne faut plus s’attendre, à court terme du moins et s’il n’y a pas de catastrophe météo, à un retour à ces niveaux de prix.

Comme il ne faut plus se fier sur le prix de vente pour obtenir de bons résultats financiers, je me suis questionné sur les moyens qu’une entreprise en grandes cultures pouvait prendre pour améliorer sa rentabilité. Pour ce faire, il n’y a pas de secret, il faut augmenter les revenus et diminuer les dépenses, en travaillant soit sur les quantités, soit sur les prix. Voici donc des pistes :

tableau_grandes_cultures








L'up@ricie Web