4
septembre
2014

LSP_Aerien

D’une superficie de 50 000 ha (30 km de long par 13 km de large), le Lac Saint-Pierre constitue un milieu exceptionnel. Il abrite plus de 70 % des espèces d’oiseaux et de poissons d’eau douce du Québec. Il s’agit d’une des plus importantes haltes migratoires aviaires de l’est du Canada (sauvagines, oies, bernaches…) et de la plus grande héronnière en Amérique du Nord. Pas étonnant qu’en 2001, l’UNESCO ait désigné ce joyau de diversité comme Réserve mondiale de la Biosphère.

Des oiseaux et des poissons oui, mais aussi des humains: le bassin versant du Lac Saint-Pierre, c’est-à-dire la superficie drainée par celui-ci, englobe 654 municipalités!  Au cœur de plusieurs pôles urbains et industriels et bordé par l’autoroute 40, son littoral, sur ses rives sud et nord, a été façonné par les activités humaines. Depuis plus de 150 ans, des activités agricoles se déploient sur les sols fertiles des basses terres du St-Laurent, occupant plus de 50 000 ha en bordure du Lac Saint-Pierre.

Lire la suite








L'up@ricie Web