1
septembre
2016

Vous avez des employés, vous désirez améliorer la santé et sécurité sur votre ferme et effectuer des économies sur votre cotisation de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et sécurité au travail (CNESST), l’adhésion à notre mutuelle devrait vous intéresser. La mutuelle de prévention de l’UPA, NOVO SST possède des taux très compétitifs par rapport à d’autres mutuelles de prévention et ce, dans tous secteurs agricoles confondus.

Permettez-moi de vous rappeler que la Mutuelle de prévention de l’UPA est un regroupement d’employeurs qui s’engage dans une démarche de prévention afin de rendre leur milieu de travail sécuritaire. Les performances du groupe se traduisent par des économies sur les cotisations à la CNESST.

Je vous invite donc à me contacter afin de vous renseigner sur le fonctionnement de notre Mutuelle de prévention, les services offerts, les avantages, les contacts, etc.

Notez que pour l’adhésion 2017, vous avez jusqu’au 15 septembre prochain pour nous faire parvenir votre inscription.


14
janvier
2016

silo

Le 21 janvier dernier avait lieu le colloque des partenaires de la santé et de la sécurité en agriculture. Ce grand rassemblement réuni chaque année des administrateurs, des professionnels de l’UPA, de la CSST et des institutions de formation agricole de toutes les régions du Québec, afin de trouver des pistes d’action et des solutions à des problématiques de santé et de sécurité dans notre milieu. En plus de ces personnes se sont ajoutés cette année les porteurs du dossier de prévention de chacun des syndicats locaux, dans le but de favoriser la diffusion du message.

Le thème porte cette année sur la prévention des accidents liés aux silos à grains. Ce thème s’est imposé de façon évidente suite aux accidents recensés ces dernières années. Il ne faut que 10 secondes pour être enseveli dans le grain, et c’est sans parler des autres risques. Des conférences d’experts en prévention, en entreposage du grain et en sauvetage nous permettront de mieux nous préparer en vue de l’organisation des activités régionales en 2016.

Mais la prévention ne s’arrête pas à la santé physique des producteurs; la santé psychologique est tout aussi importante. Le point sur cette situation sera également effectué lors de ce colloque. Rappelons qu’en janvier 2015, les membres du conseil général de l’Union avaient accueilli favorablement la proposition de se donner un plan de travail dans ce dossier. Un échéancier avait donc été présenté aux conseillers généraux. Du matériel d’information sera préparé et l’on adaptera la formation sentinelle aux besoins des agriculteurs. La préparation d’un forum provincial sur la santé psychologique est également sur la table de travail.


13
mai
2015

gagne

Article et photo provenant du communiqué de la Commission de la santé et de la sécurité du travail, publié le 29 avril 2015, disponible ici.

Le 4 novembre 2014, alors qu’il procède à des travaux d’aménagement forestier en bordure d’un champ, un travailleur de la Ferme agro-forestière Gagné de Lingwick, Jean-Claude Gaulin, reste coincé sur son tracteur et décède par la suite. Parmi les causes à l’origine de l’accident, la CSST identifie une technique d’abattage d’arbre déficiente qui entraîne la perte de contrôle de l’arbre lors de sa chute.

Le jour de l’accident, le travailleur procède à des travaux d’aménagement forestier en bordure d’un champ. Après avoir appuyé le godet du tracteur en hauteur sur l’arbre, il commence l’abattage. Il effectue l’entaille de direction, le trait d’abattage, puis retourne sur le tracteur. Alors qu’il est assis aux commandes, l’arbre tombe en partie sur le tracteur. Il se retrouve coincé entre l’arbre et le siège, incapable de se déprendre. Voyant que le travailleur n’est toujours pas de retour en fin de journée, l’employeur se rend immédiatement sur les lieux de son travail. Le travailleur est toujours assis sur le tracteur, moteur en marche. Les services d’urgence sont appelés et des manœuvres de réanimation sont entreprises. Les ambulanciers transportent ensuite le travailleur au Centre hospitalier où son décès est constaté. Lire la suite


13
mai
2015

arbreDepuis juin 2013, un cours sur les notions de santé et de sécurité lors de travaux d’abattage manuel en aménagement forestier est devenu obligatoire par la CSST dans le cadre du Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d’aménagement forestier (RSSTAF). D’une durée de 16 h, le cours est obligatoirement enseigné par un formateur accrédité par la CSST et  intègre une session théorique et une session pratique.

Plusieurs entreprises agricoles sont visées par le règlement, entre autres des secteurs forestiers (travaux de récolte de bois de sciage, de bois de chauffage, etc.) et acéricoles (aménagement et entretien d’une érablière). Les employés couverts par la CSST, qui font de l’abattage manuel d’arbres lors de travaux d’aménagement forestier ou le propriétaire sont également soumis à ces règles, tout comme les personnes non couvertes par la CSST qui travaillent en présence de travailleurs.

Les personnes concernées par le cours obligatoire doivent posséder une attestation délivrée par un organisme désigné par la Commission de la santé et de la sécurité du travail, à l’effet qu’elles ont reçu la formation requise et qu’elles ont  réussi l’examen final. L’attestation n’a pas à être renouvelée. En Mauricie, c’est le Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie qui offre la formation et qui s’occupe de procurer aux participants la carte de certification délivrée par l’organisme désigné. Lire la suite


13
avril
2015

Dollarphotoclub_24994209

Le 8 novembre 2014, M. Gérard Cyr, entrepreneur agricole, perd la vie à la suite d’une chute libre d’environ 4,5 mètres. Comme cause à l’origine de l’accident, la CSST identifie la méthode de travail déficiente lors du déplacement manuel d’une vis à grain.

La CSST a rendu publiques les conclusions de son enquête afin de rappeler aux employeurs l’importance d’élaborer des procédures sécuritaires de travail et de prendre les mesures nécessaires pour protéger leur santé et pour assurer leur sécurité et leur intégrité physique ainsi que celles de leurs travailleurs.  Lire la suite


11
mars
2015

Chaque année, des producteurs et des travailleurs agricoles sont blessés par les pièces en mouvement des machines agricoles. Tracteurs, moissonneuses-batteuses ou presses à foin sont autant de machines dont les éléments de transmission d’énergie peuvent causer des blessures graves, dont des amputations, et même des décès.

Dans le cadre de la Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture, qui se déroulera du 11 au 18 mars prochains, la CSST et l’Union des producteurs agricoles (UPA), en collaboration avec le Réseau de santé publique en santé au travail, unissent leurs efforts pour sensibiliser les agriculteurs aux risques liés aux pièces en mouvement sur les machines agricoles. De 2009 à 2013, la CSST a recensé 250 accidents liés à des pièces en mouvement impliquant un travailleur agricole au Québec. Lire la suite








L'up@ricie Web