13
mai
2015

arbreDepuis juin 2013, un cours sur les notions de santé et de sécurité lors de travaux d’abattage manuel en aménagement forestier est devenu obligatoire par la CSST dans le cadre du Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d’aménagement forestier (RSSTAF). D’une durée de 16 h, le cours est obligatoirement enseigné par un formateur accrédité par la CSST et  intègre une session théorique et une session pratique.

Plusieurs entreprises agricoles sont visées par le règlement, entre autres des secteurs forestiers (travaux de récolte de bois de sciage, de bois de chauffage, etc.) et acéricoles (aménagement et entretien d’une érablière). Les employés couverts par la CSST, qui font de l’abattage manuel d’arbres lors de travaux d’aménagement forestier ou le propriétaire sont également soumis à ces règles, tout comme les personnes non couvertes par la CSST qui travaillent en présence de travailleurs.

Les personnes concernées par le cours obligatoire doivent posséder une attestation délivrée par un organisme désigné par la Commission de la santé et de la sécurité du travail, à l’effet qu’elles ont reçu la formation requise et qu’elles ont  réussi l’examen final. L’attestation n’a pas à être renouvelée. En Mauricie, c’est le Syndicat des producteurs de bois de la Mauricie qui offre la formation et qui s’occupe de procurer aux participants la carte de certification délivrée par l’organisme désigné. Lire la suite


13
avril
2015

Dollarphotoclub_24994209

Le 8 novembre 2014, M. Gérard Cyr, entrepreneur agricole, perd la vie à la suite d’une chute libre d’environ 4,5 mètres. Comme cause à l’origine de l’accident, la CSST identifie la méthode de travail déficiente lors du déplacement manuel d’une vis à grain.

La CSST a rendu publiques les conclusions de son enquête afin de rappeler aux employeurs l’importance d’élaborer des procédures sécuritaires de travail et de prendre les mesures nécessaires pour protéger leur santé et pour assurer leur sécurité et leur intégrité physique ainsi que celles de leurs travailleurs.  Lire la suite


11
mars
2015

Chaque année, des producteurs et des travailleurs agricoles sont blessés par les pièces en mouvement des machines agricoles. Tracteurs, moissonneuses-batteuses ou presses à foin sont autant de machines dont les éléments de transmission d’énergie peuvent causer des blessures graves, dont des amputations, et même des décès.

Dans le cadre de la Semaine de la santé et de la sécurité en agriculture, qui se déroulera du 11 au 18 mars prochains, la CSST et l’Union des producteurs agricoles (UPA), en collaboration avec le Réseau de santé publique en santé au travail, unissent leurs efforts pour sensibiliser les agriculteurs aux risques liés aux pièces en mouvement sur les machines agricoles. De 2009 à 2013, la CSST a recensé 250 accidents liés à des pièces en mouvement impliquant un travailleur agricole au Québec. Lire la suite


15
octobre
2014

arbreL’entrée en vigueur, en juillet 2013, d’un nouveau Règlement sur la santé et la sécurité dans les travaux d’aménagement forestier (RSSTAF) a provoqué bien des remous parmi les employeurs du secteur agricole. L’article 27 du Règlement stipule que tout travailleur qui effectue l’abattage manuel d’un arbre  à l’aide d’une scie à chaîne doit avoir reçu et réussi une formation théorique et pratique en matière de santé et sécurité au travail. Or, environ 12 000 employeurs agricoles sont inscrits à la CSST et chacun d’eux possède vraisemblablement une scie à chaîne. La loi en ce sens est complexe et comprend plusieurs subtilités.

Comment savoir si cette formation est applicable pour vous et vos travailleurs? Nous sommes portés à croire que beaucoup d’entreprises agricoles évoluent dans des contextes différents et parfois très particuliers.  C’est pourquoi nous vous invitons à référer vos questions directement à l’inspecteur de la CSST en Mauricie au numéro 1-866-302-CSST (2778). Ce dernier sera en mesure de vous répondre en considérant votre situation spécifique. Néanmoins, gardons en tête que ce Règlement touche votre sécurité et la sécurité de vos employés lors de travaux d’aménagement forestier. À ce titre, la plus grande vigilance est toujours de mise.

Demande de formation subventionnée

Les collectifs régionaux en formation agricole (CRFA) seront la porte d’entrée. Toute demande d’un producteur pour une formation subventionnée devra être adressée à ce réseau. Notez que les subventions ne seront pas éternelles. Inscrivez-vous rapidement car les premiers arrivés seront les premiers servis. Les répondants en formation agricole (RFA) verront à former les groupes de participants. Pour plus de renseignements au sujet des inscriptions et subventions veuillez contacter votre responsable du CRFA régional, Madame Nicole Tanguay 819 378-4033 poste 242.

Soyez vigilant et effectuez des travaux en toute sécurité!


25
septembre
2014

Le 21 juin 2013, Ricardo Beaudoin quitte sa maison pour se rendre à la ferme Guylin inc, située à Barnston-Ouest en Estrie. Par cette belle journée de chaleur, il a pour tâches de ramasser et de remiser le foin. Au cours des années précédentes, c’est un autre employé qui réglait la grosseur des balles de foin et qui opérait la presse-récolteuse. Ce jour-là, Ricardo, 58 ans, se charge d’effectuer cette tâche avant de ramasser les balles de foin.

Dans le but de prévenir des accidents ou des problèmes mécaniques, deux collègues réparent et ajustent la presse-récolteuse à foin dans la matinée. On produit quelques balles pour tester la machine, mais le foin est encore trop humide pour poursuivre l’exercice. Vers 10 h 30, M. Ricardo Beaudoin se rend au champ avec un tracteur à mât télescopique pour charger les balles déjà faites et les placer dans une remorque. Vers 11 h 30, les employés jugent que le foin a eu le temps de sécher suffisamment et le travail aux champs commence.

Lire la suite


14
mai
2014

La Fédération de l’UPA de la Mauricie tient à mettre en garde les employeurs contre la vente de trousses de premiers secours. Plusieurs producteurs et productrices nous ont informés qu’ils ont été contactés par des fournisseurs qui prétendent que le contenu de leurs trousses de premiers secours est périmé et qu’ils doivent remplacer la totalité de leurs trousses.

Obligations de l’employeur

Au Québec, chaque employeur est tenu de fournir un nombre adéquat de trousses de premiers secours. Ces trousses doivent se trouver dans des endroits faciles d’accès, le plus près possible des lieux de travail. Les trousses et leur contenu, dont la date d’expiration doit être vérifiée régulièrement, doivent être maintenus propres et en bon état. Tout matériel périmé, souillé ou jauni par le temps doit être remplacé. Aussi, il n’est pas nécessaire de remplacer les trousses de premiers secours tous les trois ans.

Les employeurs qui veulent obtenir de l’information sur les trousses de premiers secours peuvent contacter le bureau de la CSST de leur région ou visiter le site Internet www.csst.qc.ca

Les producteurs agricoles se croyant victimes d’une fausse représentation ou d’une pratique commerciale douteuse peuvent formuler une plainte au Bureau de la concurrence : 50 rue Victoria, Gatineau (Québec)  K1A 0C9, 1 800 348-5358.

Un formulaire de plainte électronique est disponible sur le site du Bureau de la concurrence.








L'up@ricie Web