10
juin
2015
Crédit photo : Axel Drainville

Crédit photo : Axel Drainville

Lors des fusions de municipalités en 2002, la ville de Trois-Rivières a intégré les villes de Cap-de-la-Madeleine, de Sainte-Marthe-du-Cap, de Saint-Louis-de-France, de Trois-Rivières-Ouest et la municipalité de Pointe-du-Lac. Du coup, ces entités territoriales ont formé une véritable ceinture verte autour de la ville centre. Concrètement, Trois-Rivières a vu sa superficie zonée verte passer à 39 % (plus de 11 000 ha), soit le pourcentage le plus élevé de la Mauricie, après les MRC des Chenaux et de Maskinongé.  En nombre croissant depuis 2004, 56 entreprises agricoles, avec une superficie moyenne de 75 ha, sont actives et exploitent environ le tiers de la zone verte. Grandes cultures, production laitière, bovine et maraîchère, sapins de Noël, 19 kiosques à la ferme, 7 entreprises en transformation agro-alimentaire… on le constate, nous sommes en présence  d’un secteur agricole diversifié et dynamique.  De plus, la forêt, omniprésente dans les secteurs de Pointe-du-Lac et de Saint-Louis-de-France, occupe une grande place dans la zone agricole, soit 55 %.

Lire la suite








L'up@ricie Web