3
octobre
2014

Il y a 90 ans, près de 2 400 producteurs agricoles réunis à Québec créaient l’Union catholique des cultivateurs (UCC), devenue l’Union des producteurs agricoles en 1972. Cette décision historique marquait un moment déterminant pour le secteur agricole québécois.

Au fil des ans, les agriculteurs ont, en effet, bénéficié grandement de l’existence d’une organisation réunissant à l’intérieur de ses structures démocratiques toutes les régions québécoises et l’ensemble des secteurs de production. « Bien des choses ont changé depuis les années 1920, alors que près de la moitié des citoyens vivaient en milieu rural. Mais la défense de leurs intérêts passera toujours par l’existence d’une grande organisation capable de générer des consensus à l’intérieur de ses structures, de les faire cheminer au sein de la société et de les promouvoir auprès des décideurs », a déclaré le président général de l’Union des producteurs agricoles, Marcel Groleau (voir la vidéo), soulignant que cette responsabilité est un défi que l’organisation continue de relever année après année.

Bien que 90 ans aient passé, les agriculteurs de toutes les régions et de tous les secteurs de production ont encore plusieurs défis communs à relever. La sécurité du revenu et la gestion des risques, la volatilité des prix des marchés, l’accès à l’eau pour l’irrigation, les conditions et les changements climatiques, la lutte aux prédateurs, le contrôle des maladies qui franchissent les continents et qui ne connaissent plus de frontières sont autant de risques que les producteurs doivent gérer et pour lesquels ils ont besoin d’outils appropriés. La protection du territoire agricole et de l’environnement, l’achat local, l’aide à la relève et la multiplication des accords internationaux sont aussi des enjeux qui bénéficient grandement d’une approche collective, consensuelle et raisonnée.
À chacun des grands rendez-vous de l’histoire, les agriculteurs et les agricultrices ont répondu présents. Ils apportent une contribution significative au développement de la société québécoise. C’est donc avec une immense fierté que nous nous souhaitons un joyeux 90e anniversaire!


3
décembre
2013

En marge du 89e Congrès général de l’UPA, la commission électorale procédait aujourd’hui à la nomination des dirigeants de l’Union. Elle a, entre autres, confirmé l’élection de Martin Caron au poste de deuxième vice-président de l’Union.

M. Caron, producteur laitier et céréalier de Louiseville, était président de la Fédération de l’UPA de la Mauricie depuis maintenant sept ans. Depuis 2006, il a notamment développé et consolidé les relations avec les partenaires du milieu, a participé à la restructuration des services directs et a été un véritable agent de rassemblement et de mobilisation autour des grands enjeux.

Crédit photo: laterre.ca

Lire la suite








L'up@ricie Web