5
février
2020

upadi

Du 11 au 26 janvier dernier, 16 agricultrices québécoises sont parties à la rencontre de femmes et d’hommes sénégalais, travaillant sans relâche pour améliorer les conditions de l’agriculture dans leur pays. 4500 km à travers le Sénégal pour faire connaissance et entendre les expériences d’élues et élus, de porte-paroles d’organisations agricoles et des membres de plus de quinze regroupements spécialisés.

Cette mission de coopération canado-sénégalaise a été organisée grâce à la collaboration entre l’UPA Développement international (UPA DI) et les Agricultrices du Québec. Parmi les 16 agricultrices participantes, on retrouve Johanne Barrette, directrice générale de Pranasens.

Moins de deux semaines après son retour, Madame Barrette décrit son expérience comme un voyage à la fois extraordinaire, surprenant et émouvant. Le retour à la réalité a mis en lumière le contraste flagrant entre la vie d’ici et celle des Sénégalais. Pour Johanne, l’abondance, le matériel et tout ce que nous possédons et dont nous n’avons pas toujours conscience, est immense en comparaison avec ce que détiennent les gens qu’elle a rencontrés.

En deux semaines, elle a tissé des liens avec ces sœurs de terre qu’elle a côtoyée. D’ailleurs, elle aimerait retourner au Sénégal avec son conjoint, Stéphane Allaire.

Les différences sont marquées entre les défis quotidiens des femmes sénégalaises et les agricultrices d’ici.  L’importance des organisations collectives dans la défense de la ferme familiale, les enjeux liés à l’équité entre les femmes et les hommes, les difficultés de la relève, les questions de mise en marché des produits agricoles et alimentaires ont été au cœur des discussions et des activités de familiarisation. Le but de cette mission unique dans l’histoire d’UPA DI visait, notamment, à souligner le caractère primordial de l’engagement des femmes sur les plans de l’alimentation, de l’occupation des territoires et de la survie d’une agriculture nourricière à échelle humaine.

Pour en connaitre davantage sur l’UPA DI

Rapport annuel 2018-2019 UPA DI
Facebook

À lire également:

Sondage : projet pilote de récupération de la tubulure acéricole en Maurici... Les Producteurs et productrices acéricoles de la Mauricie (PPAM) et la Régie de gestion des Matières résiduelles de la Mauricie (RGMRM) sont à éla...
Vous avez vécu une mauvaise expérience avec Hydro-Québec? En juin dernier, lors d'une rencontre avec les représentants de l'Union, Hydro-Québec présentait les résultats préliminaires du sondage qu'elle ef...
Nouveau coordonnateur du Plan de développement de l’agriculture et de l’agr... Dès la mi-juillet, Monsieur Philippe Boisvert entrera en fonction en tant que coordonnateur du Plan de développement de l’agriculture et de l’agroalim...
Opération Cisaille devient Accès Cannabis La légalisation du cannabis à des fins récréatives ne signifie pas que la Sûreté du Québec en a terminé avec la lutte contre la production illégal...







L'up@ricie Web