22
juin
2021

Ce mardi 22 juin, le Sénat canadien a procédé à un vote historique pour régler une injustice fiscale trop longtemps tolérée au fédéral en adoptant le projet de loi C-208. Celui-ci accordera aux petites entreprises, aux familles d’agriculteurs et aux sociétés de pêche familiales le même taux d’imposition lors de la vente de leur exploitation à un membre de la famille que lors de la vente à un tiers.

« C’est un gain immense pour la relève agricole en Mauricie, mais aussi pour la région puisque chaque dollar qui restera à nos producteurs pendant le transfert est un dollar investi dans notre communauté! C’est une excellente nouvelle de savoir que les productrices et producteurs n’auront plus à choisir entre une retraite confortable ou leurs enfants.», a mentionné Jean-Félix Morin Nolet, président de la Relève agricole de la Mauricie.

Grâce à la mobilisation du milieu agricole, mais également par le secteur des affaires, qui n’ont cessé de faire des représentations auprès des décideurs publics, une fois la sanction royale obtenue, il sera possible pour les propriétaires d’entreprises agricoles de bénéficier des mêmes avantages fiscaux s’ils souhaitent vendre leur entreprise à un membre de leur famille qu’à une personne étrangère. Au-delà d’un équilibre fiscal, c’est un frein de moins à la relève familiale qui sera levé.

Avec le vieillissement de la population, la modification à la loi sur l’impôt et le revenu était également une demande des producteurs actuels puisque plusieurs entreprises passeront de main dans les prochaines années. « Nous sommes reconnaissants du travail réalisé par les parlementaires qui permettra de mettre fin à des décennies d’iniquité en matière de transfert intergénérationnel. Même si l’UPA revendique depuis de nombreuses années le droit pour les producteurs agricoles de transférer leur entreprise à leurs descendants sans qu’ils soient pénalisés, ce dossier a été trop longtemps négligé. Nous sommes toutefois heureux que nos appels aient finalement été entendus. », s’est exprimé Jean-Marie Giguère, président de la Fédération de l’UPA de la Mauricie.

C’est donc une mission accomplie pour les agricultrices et agriculteurs qui, rappelons-le, ont multiplié les actions conjointes de représentation pour que ce projet de loi soit adopté avant la fin de la session parlementaire. Les jeunes de la relève ont notamment rencontré les élus locaux, dont l’honorable François-Philippe Champagne, afin que le milieu soit enfin entendu. La dernière étape pour l’application de la loi, soit la Sanction royale, devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines pour officialiser la fin de cette iniquité fiscale critiqué depuis plus de 30 ans!


12
juin
2018

securijour2018

L’UPA Mauricie et le Syndicat de l’UPA de Maskinongé ont organisé un Sécurijour le 4 juin dernier à l’école Villa-de-la-Jeunesse à Saint-Élie-de-Caxton. Quelque 120 élèves de 6 à 12 ans ont pu en apprendre davantage sur la sécurité en milieu agricole et rural. Plus précisément, les jeunes Caxtoniens ont participé à des ateliers sur la sécurité routière, les pesticides, les incendies, la forêt et les plans d’eau.

Une quarantaine de bénévoles, dont de nombreux producteurs agricoles du secteur, ont participé à la réussite de l’activité. Malgré la pluie et le temps froid, l’objectif de la journée a été atteint!

En Mauricie, depuis le premier Sécurijour organisé en 2007, plus de 1 700 enfants ont été sensibilisés à la prévention en milieu agricole. Les Sécurijour sont chapeautés par l’Association Canadienne de Sécurité Agricole, et l’UPA organise ces journées un peu partout au Québec depuis plusieurs années.


26
février
2018

iStock_000017996531XSmall

Un projet de stage en milieu de travail destiné au milieu agricole a été lancé il y a quelques semaines par Agricarrières. Il est très intéressant, tant pour les producteurs que pour les chercheurs d’emploi. FermEmploi : récolte de talents! a pour objectif de former et d’intégrer en emploi des gens qui cherchent un travail et qui sont intéressés par le milieu agricole, mais n’ayant pas d’expérience ou de formation dans ce domaine.

Le projet vise particulièrement les postes suivants : ouvrier en production laitière, porcine, serricole, avicole et les opérateurs de machinerie agricole. La conseillère du Centre d’emploi agricole (CEA) s’occupe de l’employeur, tandis qu’un intervenant en employabilité accompagnera le travailleur tout au long du stage. Lire la suite


9
février
2018

Un colloque régional sur les enjeux de la main-d’œuvre aura lieu à Espace Shawinigan, le 1er mars prochain. Cet événement a pour but d’aider les entreprises de la région à recruter, fidéliser et innover pour attirer la main-d’œuvre autrement. Ce colloque s’adresse tout particulièrement aux dirigeants d’entreprises, d’organismes ainsi qu’aux villes et MRC de la région, qui doivent se mobiliser pour faire face aux défis que représente la rareté grandissante de la main-d’œuvre en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Je vous invite donc, employeurs du milieu agricole, à participer à ce colloque qui vous concerne, étant particulièrement touchés par cette pénurie de main-d’œuvre sans précédent.

Il est maintenant temps de vous inscrire. Pour ce faire, vous n’avez qu’à vous rendre sur le site Web suivant : https://www.colloquemaindoeuvre.com/ Vous y retrouverez également la programmation complète.


23
janvier
2018

Le Syndicat de l’UPA de Maskinongé organise, le mardi 6 février prochain, une formation sur la sensibilisation au travail en espaces clos et au port du harnais de sécurité. Elle s’adresse particulièrement aux producteurs qui, dans le cadre leurs fonctions, ont à grimper dans des silos, descendre dans des fosses ou travailler en hauteur. L’atelier sera offert en collaboration avec Sauvetage L’Aranéa, spécialisé dans la formation et l’intervention sur mesure en santé et sécurité au travail. L’objectif de la formation est de vous permettre de repérer les risques associés au travail en espace clos et en hauteur et d’utiliser adéquatement les équipements de protection requis en fonction des situations de travail. Vous aurez ainsi de meilleurs réflexes en situation d’urgence. À la suite de cette formation, vous serez en mesure de transmettre les règles de sécurité à vos collègues. Deux formations similaires, fortement appréciées des producteurs, ont été offertes à l’automne 2016, réunissant une trentaine de participants au total.

La formation de quatre heures (10 h à 15 h) se déroulera à Sainte-Angèle-de-Prémont au coût de 20 $, dîner inclus. Pour vous inscrire, contactez Carol-Ann Côté avant le 23 janvier au 819 378-4033 poste 244 ou par courriel à ccote@mauricie.upa.qc.ca. Faites vite, les inscriptions sont limitées à une douzaine de participants.

» Téléchargez le feuillet d’invitation


30
octobre
2017

Le Centre d’emploi agricole (CEA) de l’UPA Mauricie a procédé, en compagnie d’une quinzaine de partenaires en employabilité de la région, au lancement de la campagne Employé! Visant particulièrement les personnes sans emploi et à faible scolarité, cette stratégie cherche à mieux faire connaître les ressources en employabilité de la région. Le CEA a également produit une vidéo promotionnelle expliquant ses services.

Du même souffle, le regroupement a dévoilé le nouveau site internet www.lemodedemploi.ca, lequel réunit des services d’aide et de préparation à l’emploi.

Ces efforts permettront assurément d’augmenter la banque de candidatures du CEA Mauricie pour la dotation de personnel auprès de fermes de la région. Pour plus de détails sur ce service, vous pouvez contacter Mylène Bourgeois à mbourgeois@upa.qc.ca ou au 819 378-4033 poste 230.








L'up@ricie Web