8
août
2022

claude-carignan

L’UPA Mauricie a appris avec regrets le décès de M. Claude Carignan, président de l’organisation régionale de 1984 à 1998. M. Carignan est décédé le 2 août dernier à l’âge de 79 ans. Il était encore impliqué à l’UPA jusqu’à récemment.

En quatorze ans de présidence, Claude Carignan aura été de plusieurs mobilisations dans de grands dossiers touchant l’agriculture. Il aura notamment défendu les producteurs sous gestion de l’offre dans le cadre du dossier du libre-échange de Brian Mulroney. Il s’est également interposé en 1990 lors de la réforme de la carte du zonage agricole.

De nombreux producteurs agricoles se souviendront de la tornade qui a frappé Maskinongé en 1991. M. Carignan avait participé à la mobilisation pour aider les agriculteurs touchés.

Défenseur de premier plan des producteurs agricoles, Claude Carignan était un homme de cœur et aux grandes qualités humaines. Son passage à l’UPA Mauricie a marqué durablement l’organisation qu’il a dirigée et son héritage perdure encore.

Merci, Claude!

» Voir l’avis de décès


8
août
2022

Les partenaires gouvernementaux, régionaux et municipaux de la région – dont l’UPA Mauricie – ont présenté le 22 juin dernier la planification stratégique 2021-2024 du PDAAM et leur nouvelle image. Afin de mettre en œuvre cette planification, les partenaires de l’Entente sectorielle sur le développement de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie possèdent une enveloppe budgétaire de plus d’un million de dollars pour trois ans.

Dans le cadre de cette démarche de planification stratégique, les partenaires du PDAAM, ont fait un état de la situation actuelle du milieu afin de construire une planification stratégique jusqu’en 2024. Cela s’est fait par des consultations et des activités de concertation qui ont rejoint plus d’une centaine de personnes du secteur bioalimentaire telles que des producteurs, des transformateurs, des restaurateurs, des détaillants, des gestionnaires de marchés publics et divers intervenants. Cette démarche a permis une meilleure compréhension des enjeux et des défis qui se posent pour l’ensemble des organisations et entreprises et de déterminer les différents rôles des acteurs impliqués.

Ce travail de réflexion a aussi amené les différents acteurs à se positionner au niveau du rayonnement, de la visibilité et de la notoriété du regroupement afin de faire connaître le potentiel d’accompagnement et le soutien financier du PDAAM à un plus grand nombre d’organisations et d’entreprises.  « Le PDAAM est plus qu’un simple plan, c’est pourquoi les partenaires ont convenu de modifier l’acronyme pour Partenaires du Développement de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire en Mauricie que fait PDAAM et de se doter d’un logo symbolique qui démontre bien l’importance de travailler ensemble dans une dynamique de partage et d’entraide. Le logo met aussi en image la mission du PDAAM qui est d’être l’organisation pivot pour la Mauricie afin de favoriser l’émergence de et la concrétisation d’initiatives et de projets collectifs pour tout ce qui touche l’agriculture et l’agroalimentaire. » explique la coordonnatrice, Andréanne Renaud.

Afin de contribuer à réaliser cette planification stratégique, le PDAAM invite divers entreprises et organismes du milieu à soumettre leurs projets, pour pouvoir bénéficier du levier financier qui vise entre autre à supporter l’émergence et le développement de projets collectifs en agriculture et en agroalimentaire en Mauricie et à favoriser la mise en valeurs des produits régionaux, deux enjeux ciblés d’ici 2024.

Rappelons que les acteurs de la région se concertent dans le cadre du PDAAM depuis 2010 afin de définir une vision et des orientations relatives au développement durable de l’agriculture et de l’agroalimentaire en Mauricie.  Les partenaires de l’Entente sectorielle sont  le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, le MAPAQ, le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, la Fédération de l’Union des producteurs agricoles de la Mauricie, les MRC de Maskinongé, de Mékinac et des Chenaux, les villes de Trois-Rivières, de Shawinigan et de La Tuque, ainsi qu’Innovation et développement économique Trois-Rivières.


8
juin
2022

À quand remontent vos dernières vacances?
Avez-vous des problèmes d’absentéisme à la ferme?
La situation de la main-d’œuvre vous préoccupe-t-elle?

Dans le cadre d’une étude, l’UPA Mauricie aimerait connaître la situation actuelle de la main-d’œuvre agricole sur votre entreprise, l’absentéisme de vos employés et les moyens que vous prenez lorsqu’un employé est absent. Le sondage prend au plus 10 minutes pour y répondre. En participant au sondage, vous pourriez gagner une scie à chaîne Sthil MS-170 d’une valeur de 300 $. Vous avez jusqu’au 30 juin 2022!

ACCÉDEZ AU SONDAGE


28
mars
2022

martinmarcouiller

Le 27 mars dernier avait lieu l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’UPA de la Mauricie (FUPAM). L’événement virtuel a attiré une cinquantaine de producteurs agricoles venus prendre part à cet important moment de la vie démocratique de leur Union.

Au terme d’un processus électoral lancé en janvier dernier, M. Martin Marcouiller a été élu à titre de président de l’organisation. Il succède ainsi à M. Jean-Marie Giguère qui a occupé cette fonction pendant neuf ans.

> Consultez le rapport annuel 2021 en ligne

DE NOUVEAUX VISAGES À LA PRÉSIDENCE ET LA VICE-PRÉSIDENCE

M. Marcouiller est éleveur de volailles et porcin à Yamachiche depuis près de 20 ans, sur une ferme dont il est la deuxième génération. Il a débuté son implication à l’Union des producteurs agricoles en 2004 et a cumulé depuis plusieurs postes au sein de son syndicat local et de groupes spécialisés. Avant son élection, il était président du Syndicat de l’UPA de Maskinongé et administrateur aux Éleveurs de porcs de la Mauricie, en plus de siéger au conseil exécutif de la fédération régionale.

À la confirmation de son élection, il s’est rapidement posé en rassembleur. « Notre Union, c’est l’affaire des 1626 productrices et producteurs de la Mauricie, sans égard à la taille de leur entreprise ou de leur spécialisation. Notre organisation s’est construite non seulement grâce à l’implication de tous, mais aussi de la solidarité entre les agriculteurs, les différents acteurs du milieu, et surtout, avec la population. Voilà le sens que j’entends donner à mon mandat. », s’est adressé M. Marcouiller aux membres lors de son discours d’acceptation.

Il sera appuyé de Mme Marie-Christine Brière à titre de vice-présidente. Mme Brière est productrice de pommes de terre à Notre-Dame-du-Mont-Carmel. Elle siège également au conseil exécutif de la fédération régionale depuis quelques années. Elle occupait jusqu’à tout récemment le poste de présidente du Syndicat de l’UPA des Chenaux. Elle remplace M. René Perrault, qui s’est également retiré de ce poste.

Le président sortant, Jean-Marie Giguère, s’est également exprimé une dernière fois aux membres. « En 98 ans d’existence, notre Union aura vu passer bien des gens, mais au-delà des individus qui s’y sont investis, nos valeurs sont restées les mêmes. De grands projets mobilisateurs et porteurs nous attendent. Je compte évidemment sur vous pour soutenir nos actions collectives. »

aga2022

Sylvain Samuel, directeur régional, Jean-Marie Giguère, président sortant, Martin Marcouiller, président élu, Marie-Christine Brière, vice-présidente élue, et René Perreault, vice-président sortant.

DE BONNES NOUVELLES POUR L’AGRICULTURE

Cette assemblée se déroulait quelques jours à peine suivant le budget provincial, dans lequel contenait quelques bonnes mesures pour le secteur agricole. Le président général de l’Union, Martin Caron était justement présent à cet événement et en a profité pour revenir sur ces annonces. Parmi les plus importantes, il a mentionné celles sur la Politique bioalimentaire, un programme pour atténuer la rareté de main-d’œuvre et la bonification du Programme Investissement Croissance de la Financière agricole du Québec.

Il a toutefois reproché au gouvernement que l’ajout de nouvelle réglementation nuise au secteur, alors que nos entreprises locales sont en compétition avec le marché international.

« Lors des consultations prébudgétaires, nous avons réitéré que les agriculteurs de chez nous ont besoin d’un appui indéfectible, comparable à leurs principaux compétiteurs internationaux. Or, le soutien actuel ne permet pas un développement optimal. », a mentionné le premier élu de l’Union. « Réglementer à ses limites et ne permet pas aux producteurs de contribuer à l’autonomie alimentaire. Il faut aussi soutenir. », ajoute-t-il.


9
février
2022

jean-marie_giguere_999_7

Le président de la Fédération de l’UPA de la Mauricie, monsieur Jean-Marie Giguère, a annoncé qu’il ne sollicitera pas un nouveau mandat à la tête de l’organisation. Il quittera donc ses fonctions à l’issue de la prochaine assemblée générale annuelle de l’organisation le 27 mars prochain. Son implication dans le milieu syndical agricole aura duré tout près de 25 ans, dont neuf à titre de plus haut dirigeant de l’UPA Mauricie. Lire la suite


30
août
2021

mauricie-fb-couverture-pages_2021

Les Mauriciens peuvent dès maintenant s’inscrire à la 7e édition du Défi 100 % local et ainsi se mettre au défi de s’approvisionner plus localement encore. L’événement se tiendra du 1er au 30 septembre prochain à travers les différentes régions de la province. Les personnes intéressées à participer doivent s’inscrire avant le 31 août sur le site Web de l’événement : defijemangelocal.ca.

Le Miam Mauricie participera également au défi en organisant des activités tout au long de septembre. Nous organiserons trois vidéos en direct sur Facebook Live et Instagram avec le sympathique. et charismatique chef Samy Benabed (de l’Auberge Saint-Mathieu-du-Lac). Ces capsules porteront sur trois thèmes :

  • Utiliser et cuisiner les vins et spiritueux de la Mauricie (15 septembre)
  • La cueillette et la mise en valeur des champignons forestiers (22 septembre)
  • La mise en conserve des fruits et légumes (29 septembre)

Ces capsules seront diffusées sur la page Facebook du Miam (êtes-vous abonné?) C’est un rendez-vous!








L'up@ricie Web