30
mars
2021

aga

Le 25 mars dernier se tenait l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’UPA de la Mauricie. Comme vous pouvez le deviner, cette rencontre s’est tenue de manière virtuelle. L’événement a tout de même attiré une cinquantaine de producteurs agricoles venus prendre part à cet important moment de la vie démocratique de leur Union dans une ambiance conviviale.

Le président général de l’Union des producteurs agricoles, M. Marcel Groleau, était présent afin de discuter des enjeux de l’heure. Il a notamment abordé le dossier des travailleurs étrangers temporaires, et anticipe les nombreux défis qui se dressent pour l’arrivée des travailleurs, les normes sanitaires et les conditions de travail. À ce titre, il s’est engagé à trouver des solutions pour amoindrir les risques et les obstacles face à l’arrivée massive des TET dans les prochaines semaines.

Le dossier du lac Saint-Pierre a également fait réagir M. Groleau. Il s’est montré exaspéré de l’inaction des ministres de l’Environnement dans les dernières années sur ce sujet, mais à confiance de la volonté du ministre actuel, M. Benoit Charette. Finalement, il a abordé les sujets de la modification du Règlement des entreprises agricoles, du nouveau règlement concernant les bennes basculantes, du projet de code de conduite des détaillants, proposé par Sobeys, ainsi que le budget provincial, fraichement déposé à l’Assemblée nationale.

Jean-Marie Giguère, président de l’UPA Mauricie, a de son côté salué la participation féminine en hausse dans la majorité des instances régionales. Il a profité de sa tribune pour réitérer son message d’unité envers l’organisation : il compte sur la force du nombre afin de faire avancer la cause agricole.

Il a lui aussi abordé la question de la main-d’œuvre : il a fait le souhait que le gouvernement soutienne davantage les travailleurs agricoles québécois, afin de moins dépendre de la venue des travailleurs étrangers.

» Pour revoir la rétrospective des activités 2019-2020


11
mars
2021

Le Comité ZIP Les Deux Rives convie les partenaires notamment les producteurs agricoles concernés et intéressés au 5e Forum annuel de la Table de concertation régionale de l’estuaire fluvial du Saint-Laurent (TCREF). La situation actuelle oblige le comité à modifier la forme habituelle. Il vous est donc proposé, cette année, quatre matinées de Webinaires qui vous permettront de connaître des initiatives en lien avec les quatre grandes thématiques de la TCREF. À noter que chaque Webinaire nécessite une inscription distincte.

QUAND  :

Accès et Mise en valeur : Mardi 16 mars 2021, 9h30-11h30. Pour vous inscrire : ICI
Qualité de l’eau : Mercredi 17 mars 2021 | 9h30-11h30. Pour vous inscrire : ICI
Conservation des milieux naturels : Mardi 23 mars 2021 | 9h30-11h30. Pour vous inscrire : ICI
Gestion des rives, du littoral et de la plaine inondable : Mercredi 24 mars 2021  | 9h30-11h30. Pour vous inscrire : ICI

Pour plus de détails, vous pouvez consulter le site web de la TCREF. Notez qu’il y a un nombre limité de 100 inscriptions par Webinaire.


10
mars
2021

Les Agricultrices du Québec, en collaboration avec l’Afeas, invitent les productrices et les producteurs agricoles de la Mauricie et du Centre-du-Québec à participer gratuitement à la conférence-discussion sous le thème Droit de la famille et travail invisible en milieu agricole offerte le 17 mars à 19 h.

Thème
En premier lieu, nous démystifions le travail invisible. De plus, à l’aide d’exemples concrets et d’avis d’une avocate du cabinet Cain Lamarre, la conférence abordera trois grands thèmes :
- Parentalité et Régime québécois d’assurance parentale (RQAP)
- Décès et mandats d’inaptitudes
- Conjoint(e)s de fait et finance

Cette formation vise à informer toutes les productrices agricoles du Québec de leurs droits, leurs recours et les mesures qui existent pour les protéger et assurer leur autonomie financière.

Quoi : Conférence-discussion « Droit de la famille et travail invisible en milieu agricole »
Quand : 17 mars à 19 h
Coût : Gratuit – Inscription obligatoire!
Où : Zoom

Faites vite pour vous inscrire!


28
janvier
2021

Le début de l’année marque invariablement le retour des rencontres de producteurs! Voici les dates que vous devez retenir pour ce début d’année.

Syndicats locaux

Toutefois, les traditionnelles assemblées générales des syndicats locaux seront maintenant présentées sur une base biennale. Cette année, ainsi qu’aux deux ans, les producteurs sont invités à participer à un rassemblement, dans une formule plus festive qu’un événement formel. Quelques points importants, dont l’élection à certains postes, y seront néanmoins discutés.

Évidemment, ces rencontres auront lieu de manière virtuelle cette année. Nous tenions malgré tout à avoir de vos nouvelles et pour ce faire, nous vous proposons une rencontre directement de votre foyer.

  • Syndicat de l’UPA des Chenaux
    22 février à 19 h 30
  • Syndicat de l’UPA de Haute-Mauricie
    28 février à 13 h
  • Maskinongé
    18 mars
  • Mékinac
    11 mars à 20 h

Tous les producteurs recevront par la poste l’invitation officielle contenant le lien d’inscription. Consultez également notre site internet bientôt pour obtenir le lien de participation.

Lire la suite


28
octobre
2020

Les Agricultrices de la Mauricie vous invitent à participer au forum « Femme et implication : deux réalités conciliables », qui aura lieu le mardi 3 novembre, de 18h30 à 21h, sur Zoom.

L’événement gratuit a spécifiquement été mis sur pied pour les productrices agricoles de la région. Au menu : panel de discussion rassemblant des femmes au parcours inspirant telles que :

  • Ruth Ellen Brosseau, ancienne députée de Berthier—Maskinongé et maintenant productrice agricole;
  • Andréane Dupont, 2e vice-présidente de la Relève agricole Mauricie et productrice laitière;
  • Julie Trépanier, première mairesse de l’histoire de Saint-Séverin-de-Prouxville, dans la MRC de Mékinac;
  • Diane Montour, ancienne présidente provinciale des Agricultrices du Québec.

Ces panélistes ont toutes, à leur façon, dû relever certains défis face à la conciliation implication-famille. Elles discuteront de cette réalité et de leurs astuces pour tirer leur épingle du jeu. Vous aurez la chance de poser vos questions et d’interagir avec elles.

Les Agricultrices de la Mauricie vous réservent aussi une activité interactive afin d’explorer les défis et solutions auxquels certaines femmes peuvent faire face lorsqu’elles souhaitent s’impliquer. Nous espérons vous retrouver le mardi 3 novembre prochain pour cette soirée conviviale et interactive où les femmes de la Mauricie seront à l’honneur. Voilà une belle occasion de nous rassembler virtuellement (COVID-19 oblige) et de réseauter.

Pour y participer, vous n’avez qu’à vous inscrire en cliquant ici et vous recevrez les instructions et horaire de la soirée.

Au plaisir de vous y retrouver!


3
août
2020

UPA_appli_mangeonsLocal_entete_siteWeb_V01

L’Union des producteurs agricoles (UPA) est fière de lancer l’application Mangeons local plus que jamais!, présentée par Desjardins. Ce nouvel outil permettra de repérer facilement sur le territoire québécois les fermes, les marchés et les transformateurs qui font de la vente directe au public. On pourra y créer des circuits pour s’approvisionner à proximité de son domicile ou planifier une virée gourmande pour découvrir les attraits d’une région.

Une initiative spontanée, appelée à grandir

L’application est la suite toute naturelle du mouvement du même nom lancé en avril dernier, au plus fort de la crise sanitaire. L’UPA avait alors versé quelque 1000 coordonnées de producteurs sur la plateforme Le Panier Bleu et diffusé 50 témoignages vidéo sur les réseaux sociaux, en invitant les consommateurs à visiter les fermes du Québec.

L’application Mangeons local plus que jamais! permettra d’améliorer l’expérience des usagers avec des fiches d’information plus complètes et de multiples autres fonctionnalités. Ils pourront ainsi activer la géolocalisation de leur appareil pour trouver les producteurs aux alentours, désigner leurs endroits favoris et créer des circuits personnalisés en auto ou à vélo. Après leur visite, ils seront invités à laisser un commentaire sur la fiche des producteurs rencontrés.

En parcourant les articles du blogue, ils en apprendront davantage sur le secteur agroalimentaire et les particularités agrotouristiques des différentes régions du Québec. Des recettes ou des astuces de conservation et de transformation des aliments seront aussi au menu. De surcroît, des notifications permettront de rester au fait du calendrier des récoltes en fonction de la saisonnalité des aliments.

Enfin, une boutique en ligne sera disponible dans l’application pour ceux et celles qui veulent afficher leurs couleurs… locales : casquettes, t‐shirts, masques, tabliers à l’effigie du mouvement seront notamment offerts.

Réalisée en un temps record, l’application sera une complice de choix sur la route des vacances et on gagnera à la visiter souvent, car elle continuera d’évoluer au cours des prochaines semaines avec des ajouts de circuits, d’articles de blogue, de vidéos, de notifications, etc. Les producteurs sont déjà nombreux à s’y être inscrits et plusieurs autres fiches s’ajouteront bientôt. On peut télécharger l’application sur Google Play et l’App Store, ou consulter la version Web à l’adresse mangeonslocal.upa.qc.ca.

Un projet des plus fédérateurs

« Cette année bien particulière nous a permis de réaliser l’importance des filières agroalimentaires locales. Au fil des mois, on a vu croître l’engouement des Québécoises et des Québécois pour la consommation des produits d’ici. L’UPA est heureuse d’avoir pu rassembler autour de ce projet fédérateur une multitude de partenaires issus de divers secteurs, signe que cette initiative tombait à point », a déclaré Marcel Groleau, président général de l’UPA.

Concours Mangeons local Desjardins

« Desjardins est très heureuse d’agir en tant que partenaire présentateur de cette application mettant en lumière les entreprises agricoles et encourageant les consommateurs à s’approvisionner en circuit court. En choisissant de manger localement, on favorise le dynamisme des régions et on contribue à ce bel élan de solidarité pour soutenir l’économie du Québec », a ajouté Sylvain Morel, vice‐président Marchés agricole et agroalimentaire chez Desjardins.

Afin de souligner le lancement de la nouvelle application, Desjardins fera tirer 100 bons‐cadeaux de 50 $, échangeables dans les fermes participantes. Tous les détails concernant ce concours savoureux seront bientôt ajoutés sur la page Web mangeonslocal.upa.qc.ca.

Partager la campagne Mangeons local plus que jamais!

Habiller sa photo de profil Facebook d’un cadre aux couleurs du mouvement Partager la publicité vidéo

Partager les témoignages de producteurs Télécharger la trousse graphique de la campagne

Merci aux partenaires de l’application

Desjardins (partenaire présentateur), Sollio Groupe Coopératif, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, La Financière agricole du Québec, Promutuel assurance, la Fédération québécoise des municipalités, Aliments du Québec, l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, le Conseil de la transformation alimentaire du Québec, l’Association des marchés publics du Québec et les tables de concertation bioalimentaire du Québec.








L'up@ricie Web