14
avril
2021

bus

Le Centre d’emploi agricole de la Mauricie met sur pied un projet de recrutement de travailleurs agricoles saisonniers et de leur transport par autobus jusqu’à certaines fermes participantes, lorsqu’elles doivent recourir à du personnel qui ne peut être hébergé à la ferme ou recruté localement.

Comment ça fonctionne?

Le Centre d’emploi agricole se chargera de recruter de la main-d’œuvre et les acheminer à votre ferme, moyennant un coût minime par travailleur. C’est l’UPA Mauricie qui se charge de coordonner le transport à partir du point de collecte jusqu’à votre ferme le matin, et le retour en fin de journée.

Quelles sont les entreprises admissibles?

Pour le projet, seules les entreprises en production maraîchère, céréalière ou horticole dûement enregistrées au MAPAQ sont admissibles. Et seuls les travaux de récolte, de désherbage, rérochage, semence ou plantation doivent être effectués par les travailleurs.

Quels sont les personnes qui seront recrutées?

Toutes les personnes qui démontrent de l’intérêt au projet seront passées en entrevue au CEA. Des ressources seront également à leur disposition pour bien se préparer au travail à la ferme.

Demandes et annulations

Le CEA doit connaître vos besoins par jour du lundi au vendredi. Ainsi nous pourrons orchestrer les débarquements et bien informer les travailleurs.

Étant donné les défis que comporte l’agriculture comme les changements drastiques de « mère nature » l’employeur pourrait annuler 24 heures à l’avance la venue des travailleurs.

Les délais d’annulation du travailleur sont de 48 heures également. Si la personne n’a pas respecté son engagement il aura qu’une chance de se rattraper. Ensuite, il sera exclu pour la saison.

Fonctionnement de la paie des travailleurs

Les horaires peuvent varier d’un producteur à l’autre et le salaire horaire est habituellement le salaire minimum en vigueur 13,50$. L’employeur est responsable de produire la paie.

En moyenne, les travailleurs locaux gagnent 15,00$ de l’heure au Québec.

Qui contacter pour information?

Chantal Béland, par courriel au cbeland@mauricie.upa.qc.ca ou par téléphone au 819-378-4033 poste 230.


14
avril
2021

agri-connexion

Vous embauchez des travailleurs étrangers temporaires? Aidez-les à trouver toutes les réponses à leurs questions en téléchargeant dès maintenant l’application AGRI-connexion, destinés aux travailleurs étrangers et aux employeurs. Véritable outil de référence pour vos employés, l’application est composée de 14 thématiques, dont : les soins de santé, des informations sur la COVID-19, les consulats, la vie au Québec, les droits et obligations au travail, les risques et prévention des accidents, etc.

Malgré le fait que l’application soit conçue pour les travailleurs, elle est forte utile pour les employeurs afin que ceux-ci puissent obtenir toute l’information nécessaire pour encadrer adéquatement leurs travailleurs. Ainsi, les employeurs, particulièrement ceux qui embauchent des travailleurs étrangers pour la première fois, vont en apprendre sur leurs propres obligations et obtenir des ressources et informations tout aussi pertinentes pour eux.

AGRI-connexion est disponible gratuitement dès maintenant dans l’App Store et Google Play.


11
mars
2021

Le 24 février avait lieu le colloque régional annuel d’AGRIcarrrières en Abitibi-Témiscamingue. Lors de cet évènement, les finalistes régionaux du concours Ma ferme, mon monde ont été dévoilés. Ce concours vise à récompenser les entreprises agricoles qui ont su développer une idée originale et innovante en gestion des ressources humaines (GRH), que ce soit dans les domaines de la formation de la main-d’œuvre, la planification et l’organisation du travail, l’embauche, l’intégration, la communication, la motivation, la supervision et la rémunération. Cette année, c’est une entreprise de la région, les Jardins bio Campanipol, reconnue pour leurs stratégies innovatrices en gestion de ressources humaines, qui est repartie avec le prix « mention spéciale du jury ».

Les méthodes utilisées par l’équipe de gestionnaires et les preuves de l’efficacité des partages des tâches en gestion de ressources humaines ont séduit le jury. Au fil du temps, les gestionnaires se sont outillés, ont développé leurs compétences et ont bénéficié d’un accompagnement personnalisé de conseillers en GRH de leur Centre d’emploi agricole.

Visionnez leur vidéo dès maintenant et apprenez-en davantage sur leurs pratiques gagnantes!
Pour plus de détails sur l’entreprise et leur candidature, lisez cet article.


14
octobre
2020

DepliantCovidBanner

Toute l’équipe de l’UPA Mauricie a mis la main à la pâte ces derniers jours afin de préparer un dépliant informatif à l’intention des producteurs agricoles portant sur différents thèmes reliés à la COVID-19. Ce dépliant vous sera acheminé par la poste dans la semaine du 19 octobre. Vous pouvez télécharger la version imprimable ou consulter l’information ci-bas.

Lire la suite


15
avril
2020

Depuis 2007, AGRIcarrières récompense les entreprises agricoles qui se démarquent en gestion des ressources humaines. Chaque année, des candidatures sont soumises de toutes les régions du Québec. Cette année, les Jardins Bio Campanipol se retrouve parmi les finalistes. Lisez l’article de La Terre de chez nous consacré à cette entreprise de Sainte-Geneviève-de-Batiscan paru le 8 avril 2020.


Reconnaître ses faiblesses… pour mieux s’améliorer

La récente construction d’un bâtiment de services où sont centralisés les activités de traitement des récoltes et de préparation des paniers destinés à la livraison ainsi que le kiosque des produits locaux a forcé les gestionnaires de la ferme maraîchère Jardins Bio Campanipol, de Sainte-Geneviève-de-Batiscan en Mauricie, à revoir l’organisation du travail pour garantir un maximum d’efficience tout en préservant la satisfaction du personnel.

« Nous savons comment il est important de s’adapter pour être en mesure de garder nos employés et s’assurer de leur bien-être », indique Florence Saint-Arnaud, copropriétaire de l’exploitation maraîchère avec ses frères Charles et Félix ainsi que ses parents Danielle Lefebvre et Robert Saint-Arnaud.

Pour relever le défi de la mise à jour de leur stratégie, les propriétaires n’ont pas hésité à faire appel au service-conseil en gestion des ressources humaines de la Fédération de l’UPA de la Mauricie comme ils l’avaient déjà fait il y a six ans. « L’entreprise avait connu d’importants changements et ses gestionnaires avaient besoin d’être rassurés et orientés dans leur démarche d’adaptation », rapporte Stéphanie Vaugeois, conseillère en gestion des ressources humaines, qui a accompagné les membres de la famille dans le processus de réflexion et de mise à jour.

À l’issue de cet exercice, les membres de la famille ont convenu de revoir la répartition des tâches entre eux. Ils ont également instauré une rencontre hebdomadaire de travail pour établir les priorités et discuter de leur stratégie de la semaine. L’exercice a permis la mise à jour du manuel de l’employé dont la première version datait de 2013, ce qui démontre que le bien-être du personnel figure depuis longtemps parmi les préoccupations des gestionnaires.

Des employés fidèles
Le recrutement et la rétention du personnel restent un défi constant que les Lefebvre-Saint-Arnaud savent relever avec brio. La preuve en est que trois des 23 employés comptent 15 ans d’ancienneté, un autre y travaille depuis cinq ans et plusieurs étudiants y reviennent pour un emploi d’été durant trois ou quatre saisons. « On sent que c’est une fièrté pour les employés de faire partie de l’équipe, explique Florence Saint-Arnaud. Pour nous, c’est très rassurant. »

D’autres moyens permettent de plaire aux employés comme la flexibilité des horaires, le tirage hebdomadaire d’un panier de produits frais et les rabais qui leur sont proposés sur les produits en kiosque.

Au cours des derniers mois, les propriétaires estiment avoir réussi à bonifier leur façon de travailler et de gérer la main d’oeuvre en collégialité sachant que les bénéfices seront nombreux.


26
février
2020

premierssoin2s

La Fédération de l’UPA de la Mauricie tient à mettre en garde les employeurs contre la vente de trousses de premiers secours. Plusieurs producteurs et productrices nous ont informés qu’ils ont été contactés par des fournisseurs qui prétendent que le contenu de leurs trousses de premiers secours est périmé et qu’ils doivent remplacer la totalité de leurs trousses.

Obligations de l’employeur

Au Québec, chaque employeur est tenu de fournir un nombre adéquat de trousses de premiers secours. Ces trousses doivent se trouver dans des endroits faciles d’accès, le plus près possible des lieux de travail. Les trousses et leur contenu, dont la date d’expiration doit être vérifiée régulièrement, doivent être maintenus propres et en bon état. Tout matériel périmé, souillé ou jauni par le temps doit être remplacé. Aussi, il n’est pas nécessaire de remplacer les trousses de premiers secours tous les trois ans.

Les employeurs qui veulent obtenir de l’information sur les trousses de premiers secours peuvent visiter le site Internet de la CNESST.

Les producteurs agricoles se croyant victimes d’une fausse représentation ou d’une pratique commerciale douteuse peuvent formuler une plainte sur le site du Bureau de la concurrence.

Pour de plus amples informations, vous pouvez contacter votre préventionniste Stéphanie Vaugeois au 819-378-4033 poste 230.








L'up@ricie Web