31
août
2021

Les cultures de couvertures prennent de l’ampleur au Québec et pour cause. Il y a des avantages précieux à instaurer cette pratique au champ. Mais qu’est-ce qu’une culture de couverture ? C’est une plante, ou un mélange de plantes semées après ou pendant une culture principale. Après, nous l’appellerons à la dérobé et pendant, en intercalaire. Alors pourquoi une telle pratique ?

Les cultures de couverture ont pour but de d’améliorer la santé du sol entre autres en :

  • Fixant l’azote atmosphérique;
  • Favorisant l’activité microbienne;
  • Éviter l’érosion par le vent et les précipitations;
  • Augmentation des rendements;
  • Limite les mauvaises herbes;
  • Procure un revenu non négligeable (blé ou seigle d’automne).

Cette pratique largement répandue en Europe et chez nos voisins du sud reste encore à se développer chez nous, mais la tendance est à la hausse. En effet, des initiatives voient le jour dans la province et plus particulièrement dans notre région. Je vous invite à vous joindre au groupe Facebook Cultures de couverture pour en apprendre davantage et visiter le site du MAPAQ pour connaître les programmes de financement possible.

Lançons-nous un défi : en Mauricie en hiver, on se couvre!

À lire également:

Lac Saint-Pierre, un but quatre projets Nous connaissons tous l’importance écologique de l’écosystème du lac Saint-Pierre. Depuis plusieurs années, des chercheurs s’activent pour comprendr...
Un sondage pour mieux vous appuyer en phytoprotection Du 13 novembre au 8 décembre, un court sondage téléphonique sera mené auprès de plus de 3 200 producteurs, dans le cadre de la Stratégie phytosanitair...







L'up@ricie Web