6
juillet
2022

travailleuretranger

Selon les météorologues, la saison estivale s’annonce encore une fois chaude et humide au Québec. Pour une cinquième année consécutive, les températures seront au-dessus de la normale, ce qui est du jamais vu dans la province. Le travail à la chaleur sera donc un défi auquel nos agriculteurs devront faire face cet été. Puisqu’il est de la responsabilité de l’employeur d’assurer la santé et sécurité au travail de ses employés, ceux-ci devront mettre en place un plan d’action afin d’en éviter les conséquences, plus particulièrement les coups de chaleur.

Mesures de prévention

Puisque les mesures de préventions peuvent varier d’un degré à l’autre, les employeurs doivent considérer la température ressentie à l’extérieur. Il est à noter que l’on doit ajouter jusqu’à 6 °C de plus lorsque le travailleur est exposé aux rayons directs du soleil, et jusqu’à 4,4°C de plus lorsque celui-ci porte une combinaison en coton. Par exemple, si la température extérieure est de 25°C et qu’un travailleur est exposé directement aux rayons du soleil, en plus d’avoir une combinaison en coton, la température ressentie sera de 35,4°C. Une fois tous les facteurs de chaleur considérés nous qualifions cette température de « température ajustée ». Il est également important de prendre en considération le niveau de forme physique de chaque individu avant d’appliquer les mesures de prévention.

Les mesures de prévention de base sont les suivantes, quel que soit la température :

  • Ajustement du rythme de travail
  • Prendre des pauses (de 10 à 15 minutes) à l’ombre ou au frais
  • Boire de l’eau en quantité suffisante (ne pas attendre d’avoir soif)
  • Porter des vêtements légers et se couvrir la tête
  • Rester attentif aux signes et symptômes

Lorsque la température ajustée atteint 30°C, les employeurs doivent :
Offrir un verre d’eau aux employés toutes les 20 minutes ainsi qu’une pause le matin et l’après-midi de 15 minutes.

Lorsque la température ajustée atteint 36,1°C, les employeurs doivent :
Offrir un verre d’eau ainsi qu’une pause de quelques minutes aux employés toutes les 20 minutes

Lorsque la température ajustée atteint 39,5°C, les employeurs doivent :
Offrir un verre d’eau ainsi qu’une pause de quelques minutes aux employés toutes les 15 minutes

Lorsque la température ajustée atteint 41,7°C, les employeurs doivent :
Offrir un verre d’eau ainsi qu’une pause de quelques minutes aux employés toutes les 10 minutes

Qu’est-ce qu’un coup de chaleur?

Selon la CNESST, un coup de chaleur survient brusquement lorsque le corps ne réussit plus à se refroidir suffisamment. La température corporelle, normalement de 37 °C, ne cesse d’augmenter et atteint plus de 40 °C. Les signes et symptômes sont les suivants :

  • Mal de cœur, de ventre ou de tête
  • Étourdissements, perte d’équilibre
  • Vomissements
  • Fatigue
  • Confusion

Pour plus de détails, nous vous invitons à consulter le site internet de la CNESST, ainsi que les deux liens suivants :

CNESST. (2019). Travailler à la chaleur…Attention! 4e édition. (Disponible en Espagnol)  https://www.cnesst.gouv.qc.ca/fr/organisation/documentation/formulaires-publications/travailler-chaleur

CNESST. (2021). Travailler à la chaleur…Attention! Fiche complémentaire à l’intention des employeurs. https://www.cnesst.gouv.qc.ca/fr/organisation/documentation/formulaires-publications/travailler-chaleur-fiche-complementaire-lintention

À lire également:

Trousses de premiers soins : attention à la fraude! La Fédération de l’UPA de la Mauricie tient à mettre en garde les employeurs contre la vente de trousses de premiers secours. Plusieurs producteurs ...
La prévention, ça compte à l’Union! Le 21 janvier dernier avait lieu le colloque des partenaires de la santé et de la sécurité en agriculture. Ce grand rassemblement réuni chaque ann...
Agir pour éliminer l’accès aux pièces en mouvement des machines agricoles... Chaque année, des producteurs et des travailleurs agricoles sont blessés par les pièces en mouvement des machines agricoles. Tracteurs, moissonneu...
Un accident de travail dans des circonstances « inconnues »? Le 21 juin 2013, Ricardo Beaudoin quitte sa maison pour se rendre à la ferme Guylin inc, située à Barnston-Ouest en Estrie. Par cette belle journée de...







L'up@ricie Web