9
octobre
2020

feuillesmortes

Nous entamons un automne qui sera bien différent des précédents, mais malgré la présence du coronavirus, les feuilles d’automne continuent de recouvrir nos sols! La Fédération de l’UPA de la Mauricie et la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie maintiennent leurs activités en 2020 et invitent les citoyens à apporter leurs feuilles directement à l’une des fermes participantes de la Mauricie.

Chaque année, une vingtaine d’entreprises agricoles de la Mauricie détournent des tonnes de résidus verts des sites d’enfouissement. On estime qu’environ 790,45 tonnes de feuilles mortes ont évité les dépotoirs l’an passé!

Nous vous rappelons que les autres résidus tels que les branches, les souches, les troncs d’arbres, déchets et autres résidus non organiques sont catégoriquement refusés puisqu’ils ne sont pas compostables ou peuvent carrément nuire aux activités régulières des entreprises agricoles. Également, une fois sur place, nous vous demandons de vider vos sacs à l’endroit désigné qui sera indiqué par un panneau. Il est suggéré d’apporter les feuilles dans des sacs de papier qui sont facilement compostables. Lorsque des sacs de plastique sont utilisés, vous devrez en vider le contenu une fois sur place et ramener vos sacs. Merci également de respecter les règles de santé publique en vigueur concernant le coronavirus.

En tant qu’entreprise agricole, si vous désirez recevoir des feuilles d’automne sur votre exploitation ou obtenir plus d’information à ce sujet, communiquez avec Josée Tardif au 819-378-4033 poste 249.


CHAMPLAIN
Ferme Champlinoise inc., 1396, rue Notre-Dame

HÉROUXVILLE
Ferme Parcelles de Soleil SENC, 1000, chemin de la Grande-Ligne

LA TUQUE
Ferme Michel Kroft, 715, route 155 Sud

LOUISEVILLE
Les Jardins Ricard inc., 771, 2e Avenue

NOTRE-DAME-DU-MONT-CARMEL
Horticulture Sucrerie Buisson enr., 2851, route 157

SAINT-ADELPHE
Ferme Jalico inc.,420, rang Saint-Joseph

SAINT-ALEXIS-DES-MONTS
Ferme Bio Auto Fertile René Langlois inc., 641, rue Sainte-Anne

SAINT-BONIFACE
Ferme du Village (1951) inc., 326, rue Principale

SAINTE-ANNE-DE-LA-PÉRADE
Ferme René Perreault inc., 700, 2e Avenue

SAINTE-GENEVIÈVE-DE-BATISCAN :
Ferme Campanipol, 310, rang Sud
Ferme Paquette-Dessureaux, 401, chemin de la Rivière-à-Veillet
Pranasens inc., 240, rang Rivière-à-la-Lime

SAINT-ÉLIE-DE-CAXTON
Ferme Serge Dupuis, 992, chemin des Loisirs

SAINTE-THÈCLE
Ferme Eurovers, 2680, chemin Saint-Thomas

SAINT-ÉTIENNE-DES-GRÈS
Ferme La Cueille, 574, chemin des Dalles

SAINT-JUSTIN : Ferme François Gagnon, 871, rue Duchesnay

SAINT-SÉVERIN
Ferme Dérybec inc., 240, chemin des Moulins

SAINT-STANISLAS
Ferme Sylvain Mongrain, 650, route 352

SAINT-TITE
Ferme Pierre Thiffault, 1654, Grand Rang

TROIS-RIVIÈRES
Ferme Les Vieilles Forges S.N.C., 11625, boulevard des Forges


11
novembre
2020

depression

L’Université du Québec à Trois-Rivières de ce projet de recherche est d’évaluer la santé mentale des agriculteurs, leur fonctionnement familial et leur situation conjugale. Plus précisément, étant donné que la détresse et le stress chez les agriculteurs ressortent de plus en plus dans les médias, mais qu’aucune étude scientifique n’a été réalisée depuis l’enquête de Lafleur et Allard (2006), nous souhaitons tracer un portrait de la santé mentale et étudier si elle est en lien avec le mode de vie agricole, le fonctionnement familial ou la situation conjugale. Par situation conjugale, nous entendons le fait d’évaluer si vous êtes célibataire ou en couple et votre niveau de satisfaction, le cas échéant.

Votre contribution consiste à participer à une rencontre au cours de laquelle on vous posera des questions sur votre travail d’agriculteur, votre santé mentale, votre famille et votre situation conjugale (que vous soyez en couple ou célibataire).

D’une durée d’environ 90 minutes, la rencontre se fera à distance par téléphone, Skype ou Zoom, selon votre préférence. Pour participer, vous devez :

  • Être propriétaire d’une entreprise agricole OU
  • Être en train de céder ou d’acquérir des parts d’une entreprise agricole (transfert apparenté ou non apparenté)

Un tirage de cinq cartes de crédit prépayées d’une valeur de 50 $ sera effectué parmi les participants.

Pour participer, contactez : Maxime Hébert, 819-376-5011 poste 6249, maxime.hebert@uqtr.ca.

Les données recueillies seront traitées de façon confidentielle.


11
novembre
2020

Le MAPAQ a récemment apporté des modifications règlementaires au processus d’enregistrement des entreprises agricoles et à divers éléments du Programme de crédit de taxes foncières agricoles (PCTFA). Aucun ajustement ne pourra être effectué en cours d’année. Assurez-vous que votre dossier est en règle dès maintenant!

Concrètement, pour être admissibles au PCTFA pour l’année 2021, les entreprises agricoles doivent remplir l’ensemble des conditions suivantes au 30 novembre 2020:

  • être enregistrée au MAPAQ et générer annuellement un revenu agricole brut de 5 000 $;
  • avoir acquitté la cotisation annuelle (de l’année 2020) de l‘UPA;
  • avoir fourni un bilan de phosphore (de l’année 2020) en équilibre au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques;
  • être située dans une zone agricole, à l’exception des entreprises agricoles établies au nord du 50e parallèle;
  • avoir fait une demande de participation au Programme (cette condition n’est pas nécessaire pour les entreprises agricoles qui ont déjà accès au PCTFA).

Les nouveautés

  • Crédit de taxes calculé en fonction de l’état du dossier de l’exploitant au 30 novembre de l’année précédente : abolition des ajustements en cours d’année;
  • Abolition du plafond de croissance de 5 % du programme;
  • Retrait de l’obligation de générer un revenu minimal de 5 $ par 100 $ d’évaluation foncière (depuis le 1er janvier 2020);
  • Retrait du taux de crédit de 100 % sur la première tranche de 300 $ des taxes foncières agricoles;
  • Instauration d’une catégorie d’immeubles forestiers (possibilité d’appliquer un taux varié forestier pour les municipalités);
  • Instauration d’un plafond de la valeur taxable à l’hectare (32 100 $/ha) pour les municipalités adoptant un nouveau rôle équilibré en 2021.

Un dépliant résumant la réforme est disponible ici.


11
novembre
2020

Les Producteurs de bovins du Québec rappellent les cinq points à vérifier avant d’envoyer un veau laitier à l’encan. Ces points sont des recommandations qui visent à améliorer la santé et la qualité de vos veaux laitiers et à diminuer les risques que ceux-ci ne trouvent pas preneur lors de leur mise en vente :

  • Ne pas livrer à l’encan un veau laitier de moins de huit jours;
  • Garder encore quelques jours à la ferme un veau qui pèse moins de 95 lb;
  • Ne pas envoyer un veau malade ou faible (ex. : diarrhée, hernie ombilicale, écoulement, oreilles basses, déshydratation) à l’encan;
  • Donner la bonne quantité de colostrum de qualité au veau et désinfecter son nombril, et ce, le plus tôt possible après sa naissance;
  • En cas de doute sur la condition de santé d’un veau, prendre sa température avant son départ de la ferme. S’il fait de la fièvre (39,4 °C et plus), celui-ci ne doit pas être transporté à l’encan.

Vidéos

Le comité de mise en marché des bovins de réforme et veaux laitiers a produit des vidéos portant sur les soins et la santé des veaux laitiers.

Informations sur les marchés

Pour obtenir de l’information sur les marchés ou pour connaître le prix des bovins de réforme et des veaux laitiers, consultez le https://bovin.qc.ca/info-prix/bovin-de-reforme-et-veau-laitier/quotidien/.


11
novembre
2020

bovin

Les élevages laitiers du Québec évoluent rapidement grâce à l’introduction de nouvelles pratiques et technologies. L’utilisation de semence de taureaux de boucherie dans le processus d’insémination des vaches laitières est une nouvelle technique qui s’implante rapidement dans nos élevages et qui apporte de nombreux avantages.

Les Producteurs de bovins du Québec (PBQ) présente un  guide visant à informer et à outiller les producteurs laitiers à propos de l’utilisation de la semence de taureaux de boucherie lors de l’insémination de vaches laitières dont la descendance n’est pas désirée comme relève en production laitière. Il comporte des précisions sur le marché des veaux croisés, différentes stratégies d’utilisation de la semence de  boucherie, les particularités des différentes races de boucherie et le choix de taureau, en plus de considérer certains aspects économiques. Vous le trouverez ici.

Pour ceux qui ont manqué le webinaire à ce sujet, vous pouvez le consulter en rediffusion ici :


28
octobre
2020

Le 24 septembre dernier, l’Assemblée nationale a adopté le projet de loi 29, qui aura des effets importants sur les secteurs agricoles et forestiers, car elle vient modifier la Loi sur les architectes et la Loi sur les ingénieurs qui identifient notamment les actes réservés à ces deux groupes de professionnels.

L’adoption du projet de loi est donc une excellente nouvelle pour les producteurs agricoles et forestiers du Québec puisqu’aucune exception n’était prévue pour le monde agricole antérieurement. Soulignons que l’Union travaillait depuis de nombreuses années pour que des modifications soient apportées aux lois précitées. Les résultats obtenus sont le fruit d’un travail soutenu et de longue haleine effectué auprès des ordres professionnels concernés et de l’Office des professions. Lire la suite


28
octobre
2020

transfert

Avenir entreprises agricoles Mauricie accompagne les producteurs dans leur réflexion concernant l’avenir de leur entreprise depuis maintenant 6 ans! Les conseillères les aident à élaborer un plan d’action pour l’atteinte de leurs objectifs. Elles accompagnent aussi les relèves sans ferme voulant s’établir en agriculture par le biais de L’ARTERRE.

L’ARTERRE est un service de maillage axé sur l’accompagnement et le jumelage entre aspirants-agriculteurs et propriétaires de terres, de bâtiments ou agriculteurs sans relève identifiée. Il privilégie l’établissement de la relève par démarrage et reprise de fermes afin d’assurer la pérennité des entreprises et du patrimoine agricole au Québec. Il offre une visibilité provinciale afin d’attirer des aspirants de partout à venir s’installer dans notre belle Mauricie. Lire la suite








L'up@ricie Web